Première semaine dans notre ferme américaine !
Albany Amérique du Nord Défi Etats-Unis

Première semaine dans notre ferme américaine !

Pour cette première semaine de travail dans notre nouvelle ferme américaine, le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas chômer !

 

Après une halte à Montréal, nous sommes arrivés en bus à Albany dimanche dernier, où Brent nous attendait avec son 4×4. Nous avons donc fait la rencontre de ce personnage haut en couleurs, très drôle et plein d’énergie ! Ce pur américain est récemment revenu dans son pays natal, après avoir passé 25 ans dans sa ferme italienne. De retour sur ce grand terrain de 160 hectares, il gère désormais des vaches et des chèvres avec lesquelles il produit du fromage et du lait, des poules pour les œufs, et possède également des agneaux, des moutons et des cochons pour la viande. Pour l’aider à prendre soin de tout ce petit monde, il reçoit souvent des volontaires. En ce moment, nous avons à nos côtés, deux jeunes américains ; Joe et Ariel. Joe est originaire de Chicago, c’est quelqu’un de toujours émerveillé, il parle tout doucement avec un accent comme s’il était tout le temps stone. Il revenait d’un voyage de plusieurs mois en Pologne où il a rencontré sa copine Russe chez qui il a passé un peu de temps, avant de rentrer aux États Unis, chez Brent. Ariel, lui, est originaire de New York City avec sa mère qui a grandi en République Dominicaine, et c’est le gars le plus énergique que l’on a jamais vu. Il n’arrête jamais, il est tout le temps en train de travailler, ou de cuisiner de bons petits plats ! Il est très sociable, super impliqué et pédagogue. Forcément, avec des gens comme ça, l’ambiance est au beau fixe ! On échange beaucoup, même si Loick peine un peu à tout comprendre et à encore du mal à s’exprimer. Avec Brent et les animaux (qui sont tous un peu fous), on rigole bien :).

 

Maintenant que le décor est plus ou moins installé, on va vous expliquer un peu plus en détail notre travail à la ferme ! Et on va commencer par le commencement, c’est à dire l’heure à laquelle on doit se lever… Et alors accrochez-vous, car même nous, nous n’étions pas prêts ! 5h30 sur le champ de bataille, rien que ça ! Le réveil à 5h15 est assez compliqué, on enfile nos fringues bien dégueulasses comme des zombies et on se rend à la ferme, dans le noir complet, pour commencer par les vaches. Et puis, comme si ça ne suffisait pas de se lever à une heure ou même le soleil fait dodo, on attaque directement par la bouse de vache que l’on doit enlever à la pelle. Et une vache, ça chie (pardonnez moi le terme, mais si vous voyez ce qui sort, on peut pas appeler ça autrement) son poids en une semaine. Et ça pèse, une vache ! ;). Après leur avoir donné à manger, nous devons nettoyer les mamelles et les préparer à être traites. Une fois prêtes, Brent ou Ariel prennent la machine pour tirer le lait, que l’on place ensuite dans des réfrigérateurs. J’ai pu testé la traite aujourd’hui et faire ainsi ma première vache toute seule, du début à la fin ! Une fois dans les frigos, il faut nettoyer les sceaux avec tout un processus assez long, mais nécessaire.

 

Pour le reste des animaux, il s’agit principalement de les nourrir, de vérifier s’ils ont bien de l’eau, de la paille, des graines que l’on doit leur donner plusieurs fois par jour. On fait ainsi le tour des moutons/agneaux, des cochons, du poulailler et des chèvres. Nous nous sommes déjà fait des copains; les chiens dans un premier temps qui sont adorables, mais très forts pour te déconcentrer. Nous avons également une chèvre en quarantaine, qui est malade (et un peu con, aussi on peut le dire) que nous avons baptisée Josiane et qui nous suit partout ! Et enfin, j’ai gardé le meilleur pour la fin ; un petit agneau que nous nourrissons au biberon, tous les jours ! Il a été rejeté à la naissance par sa mère qui refuse de le nourrir, donc nous devons prendre le relai. Pour le reconnaitre parmi tous ces bébés et tous ces moutons, il a un petit « pull » bleu. Forcément, vu qu’on le nourri, il nous prends pour ses parents et n’attends que nous dans son enclos; c’est un amour :).

 

Heureusement, nous avons appris qu’on allait pas tuer notre petit amour, parce que c’est une femelle, et que Brent doit en garder un maximum. Par contre, pour ce qui est des petits agneaux mâles, c’est pas la même histoire. On a assisté à l’exécution de l’un deux… Brent a également tué  1 porc avec la même méthode ; une balle dans la tête pour les endormir, puis il les égorge, jusqu’à ce qu’ils soient bien décédés. La découpe a lieu après. Autant les lapins qui avaient été tués dans notre ferme éboulmontaise, ça ne nous avait pas choqué plus que ça, autant l’agneau c’était pas facile. Loick s’en fiche un peu, mais j’avoue que la manière dont il s’est débattu (enfin, c’était les nerfs), m’a vraiment dégouté. Enfin, à côté de ça, nous avons eu deux naissances de bébés magneaux. C’est la vie quoi :).

 

Le rythme est assez intense, on travaille généralement de 5h30 à 9h le matin (même si on alterne avec les gars pour commencer à 7h) et l’après midi, nous devons y retourner de 15h à 18h. Le pire c’est Brent, que nous ne voyons jamais en dehors du boulot car il ne mange pas (je vous jure, il fait 4 repas par semaine max) et qu’il est tout le temps super méga occupé. Il se lève à 3h et on le voit pas se coucher. Il est pas humain, si ça se trouve. En tout cas, il est très sympa ! Il nous apprends pas mal de mots en Italien, en échange il essaye de parler français et, selon lui, si on quitte cette ferme en ayant appris à yoddler, c’est qu’il aura réussi notre apprentissage ;).

 

Retour sur notre première semaine, en images, bien sur !

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

04 Comments

  1. Christèle

    Ravie de vous lire de nouveau. Ah oui c’est pas des vacances mais c’est très enrichissant comme expérience. Et le cadre est plutôt sympa. J’adore le magnou avec son pull bleu.
    Bisous 😘

    2 février 2018 Répondre
  2. sandra

    Trop mimi le petit magneau j’adore

    2 février 2018 Répondre
  3. fabienne

    excellent…comme Clem vient vous voir donne lui le petit magneau pour qu’elle me le ramène dans sa valise…je suis preneuse…Bisous les fermiers

    2 février 2018 Répondre
  4. mamie et papi

    le papi adore la vidéo ; il a maintenant trouvé les deux soigneurs idéaux pour les animaux de la Foucaudière. Gros bisous

    3 février 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :