J+93 Une potion pour chasser les mauvaises ondes  !
Amérique du Sud Baños Défi Equateur

J+93 Une potion pour chasser les mauvaises ondes !

Défi n°82 : Boire de l’Agua de Pitimas pour lutter contre le mauvais sort !

 

Nous avons pris un peu d’avance on doit vous l’avouer. Étant donné qu’on savait que cette journée serait une énième journée de bus loin d’être intéressante, nous avions réalisé ce défi la veille, histoire d’avoir quelque chose à vous raconter aujourd’hui. Alors, pour que vous compreniez comment on en est arrivés là, on doit remonter au jour où nous avons « réparer » mon ordinateur. Vêtu de sa nouvelle nappe, il était comme au premier jour, avec nos documents retrouvés en plus ! Seulement, ce bonheur a vite été éphémère puisqu’en allant le brancher, nous nous sommes rendus compte qu’il ne chargeait plus. Il ne se déchargeait par pour autant mais ça indiquait clairement une mauvaise nouvelle et un nouveau problème électronique à appréhender. C’est bien, ça faisait longtemps ! Bref, on l’a laissé comme tel pour le reste du périple nord péruvien avant d’arriver à Cuenca où nous avons trouver un centre Apple. Cela commençait à devenir critique car il ne me restait que quelques pourcents de batterie donc il fallait qu’il soit vraiment toujours branché sur secteur. En arrivant dans le magasin, on teste tout d’abord le chargeur qu’on avait remis en cause puisqu’il ne s’agissait pas du chargeur officiel et que c’était peut être l’une des raisons pour lesquelles il ne fonctionnait plus assez bien. Après quelques tests, le verdict tombe ; ce n’est pas la chargeur, mais la batterie qui est en train de décéder… Et donc une mauvaise nouvelle en entrainant une autre, une nouvelle batterie coûte la modique somme de 200$ (faut savoir que j’ai acheté mon mac 400€ et qu’il a 6 ans déjà). On demande donc au réparateur s’il est possible de continuer à l’utiliser même si la batterie vient à lâcher, et il nous assure que même sans batterie il est possible de s’en servir tant qu’il est branché.

 

Après cette petite contextualisation, il faut savoir qu’en allant sur l’article que nous avions vu sur les choses que l’on pouvait faire à Cuenca, nous sommes tombés sur un encart sur l’Agua de Pitimas. Il s’agit d’une infusion médicinale propre à la ville de Cuenca qui agirait contre les mauvaises énergies. Ce breuvage est préparé par les madres Carmelitas qui la vendent pour 50centimes, juste à côté du monastère et de l’Église de l’Inmaculada Concepcion, sur la Plaza de las Flores. Tout deux un peu sceptiques, on s’est tout de même mis au défi d’aller goûter ça pour espérer, non pas un voyage qui se déroule dans de meilleures conditions (parce qu’on a rien à redire de ce côté là) mais chasser les mauvaises ondes qui s’attaquent à notre électronique. Parce qu’en tout et pour tout, on est déjà à 400€ de frais liés à tout ça (rachat de chargeur, go pro etc) et qu’on en a marre de trouver une nouvelle panne tous les 3/4 matins. C’est l’ascenseur émotionnel à chaque nouveau problème, avec une solution qui suit derrière, puis une nouvelle désillusion. Bien que très peu croyants, on s’est dit que ça pourrait pas nous faire du mal dans tous les cas et que si ça s’avérait efficace, on en serait que gagnants. Alors nous voilà nos deux gobelets à la main, tout deux remplis d’une mixture rouge peu attrayante. On trinque et on goutte. C’était franchement pas bon, mais on les a tout de même terminés en pensant que ce serait plus efficace… Ça sonne « désespérés » mais en même temps, pour se retrouver là, il faut l’être un petit peu. Défi relevé, à voir ce que ça donnera par la suite.

 

 

Sinon concernant notre journée, nous avons pris notre bus au terminal de Cuenca à 8h45 et nous sommes tombés sur une française de 68 ans complétement barrée. Disons qu’elle parlait BEAUCOUP trop, qu’elle critiquait énormément ce pays (L’Equateur) dans lequel elle vivait depuis déjà plusieurs années en émettant un gros jugement de valeur sur, comme elle les appelle, « le bas peuple » ou encore « la populace », ou « les animaux ». C’était ahurissant, on est restés un peu sous le choc tout en lui disant notre façon de penser. Elle a vécu longtemps en France mais suite à une histoire d’amour assez complexe et ma fois bien tragique, elle s’est décidée à voyager toute seule, ce qu’elle fait depuis pas mal d’années déjà. Ces histoires et ces rencontres étaient plutôt intéressantes, mais on a vite déchanté quand elle nous a fait lire certains de ces écrits qui ont des propos beaucoup trop violents. Par respect, on ne va pas les publier là mais on les a tout de même pris en photo parce que ça vaut le détour. Enfin bref, elle était vraiment space. Notre trajet a duré un peu plus que prévu puisque l’on est arrivés à Banos vers 16h, mais nous sommes arrivés sous le soleil qui s’est décidé à pointer le bout de son nez et avec une vue sur le volcan Tungurahua qui culmine à 5,023 m d’altitude ; magnifique !

 

On a trouvé notre hôtel dans lequel on a réservé pour 4 nuits et nous sommes sortis pour planifier un peu les activités que nous allons faire pendant ces 3 jours. Notre hôtel travaillant avec l’une des agences les plus renommées et les moins chères, nous sommes allés chez eux pour réserver nos 3 jours d’activités. On a décidé de ne pas vous spoiler, de vous laisser un peu de suspens mais on est super excités à l’idée de faire tout ce qui est prévu, ça s’annonce épique et rythmé !

 

Et comme petite conclusion de l’expérience, nous nous devons de vous avouer que le breuvage semble ne pas avoir fonctionné, puisqu’une fois installés, nous avons du faire face à une nouvelle panne d’ordinateur. Il refusait de s’allumer bien qu’il était branché, et parce que Loick est un homme entêté, au bout d’1h et milles et une manip’ d’effectuées, il s’est enfin rallumé (alors que j’étais personnellement déjà en train d’écrire que vous auriez plus de nouvelles pour un bout de temps). La batterie est donc officiellement décédée, en espérant que ce soit le dernier problème pour les 8 prochains mois à venir…

 

Prochaine destination : Banos, des idées de défis?

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :