J+91 Traverser les rivières du Parc National Cajas
Amérique du Sud Cuenca Défi Equateur

J+91 Traverser les rivières du Parc National Cajas

Défi n°80 : Traverser les rivières du Parc National Cajas !

 

Aujourd’hui c’est dimanche, et qui dit dimanche, dit grasse matinée jusqu’à 9h30, ce qui est relativement énorme, vu le puit de lumière qu’il y a dans notre chambre et le fait qu’on ai toujours pas racheté de masques de nuit ! On a traîné un peu dans l’hôtel et on a regardé ce que l’on pouvait faire sur Cuenca. On est tombé sur un article relativement bien détaillé qui nous a donné pas mal d’idées !  En plus des nombreux monuments à visiter dans le centre ville, il y a également pas mal de musées gratuits et de parcs qui ont l’air bien sympathiques. Et notamment le parc national Cajas avec de nombreux sentiers de trek qui ont l’air tout joli. Le souci c’est qu’on est dimanche et la plupart des monuments sont fermés… Du coup, au petit déj à midi, on se dit qu’en fait pour aujourd’hui le mieux serait de faire le parc national. Sur l’article, on a lu qu’il fallait passer par une agence et qu’il y en avait pour 50$ la journée (après négociation) ce que l’on a trouvé très excessif ! Dans le doute, on demande à notre anglaise de l’hôtel qui nous dit qu’on peut y aller sans problème, il faut juste retourner au terminal, prendre un bus pour le parc pour 2$  et qu’il y a de nombreux départs dans la journée ! Parfaitement parfait, 48$ d’économies, on va pas s’asseoir dessus ;). On arrive au terminal vers 13h15, on réserve notre ticket pour le prochain bus à 13h50. En attendant, on discute avec l’un des jeunes chauffeurs équatoriens ; super sympa !

 

On embarque dans le bus, et après avoir traversé plusieurs montagnes et des paysages vraiment jolis, on arrive enfin au parc à 15h. Nous sommes allés au guichet pour s’enregistrer, on pensait qu’on allait devoir payer pour une entrée, et finalement le parc était gratuit ! Par contre, le gars nous informe que la plupart des sentiers sont déjà fermés et qu’il n’est pas possible de partir sur une grande randonnée, parce qu’il faut savoir que le parc est immense et qu’il faut plusieurs jours pour le faire en entier ! « 28 000 hectares où l’on trouve des vallées formées par des glaciers avec quelques 235 lacs, 152 espèces d’oiseaux et une flore riche composées de 145 différentes espèces. » Et nous on arrive, comme des fleurs, à 15h alors que la nuit tombe dans 3h. Du coup, il nous indique la route n°1 à faire en 1h30 pour arriver au contrôle de police qui avait lieu à l’entrée du parc. On se lance donc sur ces chemins en bois avec des points de vue vraiment sublimes. On s’enfonce un peu dans la nature quand vient sur nous une horde de moustique, du jamais vu, un nuage de moustiques, alors fort heureusement on avait emmené notre anti moustique qu’on a vite dégainé. Par chance, on avait aussi pensé à emmener une veste parce qu’on avait pas forcément capté que Cuenca est un peu dans une cuvette et que s’il fait très chaud là bas, ici, à plus de 3500m d’altitude, c’est un autre délire !  On a marché un bon quart d’heure avant de réaliser qu’on s’était trompé de chemin, alors marche arrière et on prends enfin le bon chemin ! C’était vraiment génial, le parc est sublime, en pleine nature, avec quasiment personne, l’impression d’être des aventuriers seuls au monde, entourés de lacs et montagnes. Et qui dit lac, dit rivières bien évidemment, et elles sont nombreuses dans le parc. Notre défi a donc été de toutes les traverser, certaines ont été faciles, d’autres moins et c’est Loick qui a fini avec les pieds trempés ;).

 

 

Au final, nous avons fait tout ça en 1h et nous nous sommes retrouvés en sortie de chemin sur la route sans aucune idée de l’endroit où on se trouve. On a marché un peu le long de la route avant de voir le contrôle de police au loin. Arrivés au niveau du passage, on s’est posés sur le banc en attendant un bus pour Cuenca. Quelques secondes plus tard, plusieurs bus pour Cuenca passent les uns à la suite des autres, on leur fait signe mais les chauffeurs répondent par un non de la tête. Incompréhension. On attends un petit quart d’heure mais aucun bus à l’horizon. On se décide donc à faire du stop. 3 voitures se suivent et on leur fait signe, et alors que l’on venait de commencer, une voiture s’arrête. Miracle ! On indique au monsieur qu’on souhaite revenir à Cuenca et ça tombe bien, ça s’avère être également sa destination ! Dans la voiture, on a beaucoup discuté avec ce créateur de jean, qui fait des allers-retours entre Cuenca et Guayaquil et qui voyage souvent au Canada. Il s’est improvisé guide touristique en nous conseillant milles et unes choses dans la région et une fois arrivés sur Cuenca, nous avons carrément eu le droit à une visite guidée de la ville, de là où il faut aller manger, des parcs où il faut aller se balader, avec un historique sur la ville et ses recoins. On aurait pas pu rêver mieux ! On lui explique qu’il faut qu’on retourne au terminal pour réserver notre billet pour Banos après-demain avant de rentrer à notre hôtel. Seulement, au summum de sa gentillesse, il se gare au terminal, nous accompagne pour réserver notre billet, trouver la bonne agence et les bons horaires. Départ mardi à 8h45 le matin pour 10$ chacun ! Du coup il a payé le parcmètre pour nous en refusant qu’on lui donne des sous et nous a déposé à notre hôtel. Là on a dépassé les frontières de la gentillesse ! On avait un petit perdu cette ambiance en Bolivie et au Pérou, qui sont des pays plus pauvres, et dans lesquels les gens étaient un peu moins avenant envers nous. Le fait qu’on essaye de négocier étant très mal vu puisqu’on représente la richesse à leurs yeux et qu’on ne devrait pas négocier puisqu’on a beaucoup de sous. Enfin bref, pour l’instant on retrouve ici, les gens qui viennent nous parler spontanément, qui nous aide en échange de rien, une vraie bonté et solidarité dont on devrait clairement s’inspirer !

 

Prochaine destination : Dernier jour à Cuenca, on attends vos propositions en commentaire :).

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :