J+90 Monter tout en haut de la nouvelle cathédrale !
Amérique du Sud Cuenca Défi Equateur

J+90 Monter tout en haut de la nouvelle cathédrale !

Défi n°79 : Grimper tout en haut de la cathédrale de la « Inmaculada Concepcion »

 

Après un trajet en bus mouvementé ; la douane à 1h du matin et la frontière à passer à 3h30, nous sommes enfin arrivés à Cuenca vers 7h30. On a pas mal discuté avec le policier douanier à la frontière qui nous a un peu rassuré en nous disant que l’Équateur ne ressemblait pas au nord du Pérou, que tout était ordonné et propre, que ce n’était pas trop dangereux (surtout dans les terres), qu’ils avaient gardé l’influence américaine (la monnaie et l’organisation). Et effectivement, en arrivant sur Cuenca, on a retrouvé nos montagnes toutes vertes, des milliers de vaches et de vraies maisons finies !

 

En descendant du bus, nous avons rejoint le terminal afin de prendre un taxi pour le centre et se rendre aux différentes adresses d’hostals que l’on avait noté. Mais c’était sans compter sur une fille qui vient nous accoster en anglais en nous demandant si on avait un hôtel de prévu puisqu’il cherche du monde pour le leur. Elle nous explique rapidement que c’est dans le centre, elle nous montre quelques photos, elle nous dit que les petits dej sont compris, et que l’on peut avoir une chambre double pour 18$ la nuit. C’était un poil plus cher que les hostels que j’avais noté mais c’est plus dans le centre ville et puis ils acceptent de payer le taxi jusque là bas et de nous faire un petit déj pour ce matin, même si ce n’était pas prévu. On finit par accepter et nous voilà partis avec plusieurs personnes au look vraiment très baba cool, jusqu’à notre auberge. En arrivant, on est pas du tout déçus par les lieux qui sont vraiment beaux bien que l’on voit qu’ils n’ont pas encore fini d’aménager. Mais nous, ce qui nous intéresse le plus, c’est de voir comment la wifi fonctionne c’est important, et surprise, cela fonctionne super bien. Après s’être posés un petit peu, on a été appelés pour le petit déj qui te font en direct, avec des œufs et du pain brioché. Tout ça nous ayant conquis, on réserve la chambre pour 3 jours que l’on arrive à négocier à 48$ les 3 nuits.

 

 

Après cette installation et après s’être posés, nous nous décidons à bouger en ville pour aller manger et visiter un petit peu. On a été conquis ! Le centre ville est vraiment magnifique, des beaux bâtiments tous les 100m, des vieilles maisons bien conservées, beaucoup de parcs, des montagnes en fond, des rivières qui traversent la ville et dans lesquelles on ne retrouve aucuns déchets, on ne peut pas rêver mieux ! La vie est quand même plus chère qu’au Pérou il n’y a pas photos, mais le cadre vaut le détour :).

 

En se baladant, nous avons vu pas mal de cathédrale fermée, soit parce que nous sommes arrivés trop tard, soit parce qu’on est samedi. Toujours est-il qu’on allait devoir reporter nos visites en semaine. Puis, nous arrivons sur le fameux parc Calderon, et se dresse en face la nouvelle cathédrale de l’Inmaculada Concepcion. En longeant la cathédrale, on voit une toute petite entrée nichée dans un petit passage. On observe comme un guichet et les deux gars nous informent que pour 2$, nous pouvons monter tout en haut de la cathédrale. Et bien soit, voilà notre défi du jour ! On monte les 157 marches qui mènent tout en haut (de la rigolade après le Machu Picchu), et voilà une vue panoramique sur la ville qui nous a laissé sans voix ! On pouvait également voir les dômes de l’église (doit y avoir un nom pour ça, mais je m’y connais pas très bien en cathédrale) qui étaient vraiment magnifiques ! ça valait le coup de payer 2$, ce panorama était bien sympa !

 

Après cette petite visite, avec la nuit qui commençait à tomber (à 18H!), on a été faire quelques courses dans un petit supermarché pour les 3 jours qui vont suivre, histoire de rentrer un peu dans notre budget ! On est sur la fin de notre périple en Amérique du Sud et on commence à être un peu short sur le budget qu’on c’était fixé, donc on essaye de limiter certaines dépenses (tout en profitant, je vous rassure). Une fois rentrés à l’hôtel, on retrouve notre groupe de baba cools, toujours pieds nus, avec les mêmes vêtements, en train de trainer ^^. On été posés dans notre chambre, quand on entends une petite qui nous parle en espagnol. On lui ouvre et il s’agissait d’une petite fille toute choupette qui doit avoir 6 ans, pas timide pour un sous, qui rentre dans notre chambre parce qu’elle cherchait le chat. On pense que c’était un peu une excuse, parce que le petit chat de l’hôtel a quelques mois à peine et n’est absolument pas capable de monter au premier étage. Elle reste avec nous un petit moment, on discute comme on peut mais elle est vraiment adorable et intelligente comme gamine :). Par exemple, on avait acheté des sucettes, et elle nous montre ça en nous disant : « C’est quoi ça? ». Forcément, on lui en a donné une, et elle nous a carrément demandé à combien on l’a vendait. On lui a répondu que c’était pour elle, et qu’on vendait rien du tout ^^.

 

On est descendus se faire à manger et nous n’étions pas les seuls à préparer quelque chose. La fille qui nous avait accosté pour nous emmener dans cet hôtel nous informe que tous les fruits et légumes qui sont dans la cuisine sont pour tout le monde, mis à disposition gratuitement ! Parfait (On aurait aimé juste être au courant avant acheter des légumes) ! En discutant, on en apprends qu’ils sont 6 ou 7 à être volontaires ici, ils ne sont pas payés. C’est le chef de tout ça qui organise les repas qui se partagent tous ensemble (en mettant les volontaires à l’œuvre pour cuisiner) en utilisant les fameux légumes gratuits. Naturellement, je pose la question d’où viennent ces légumes et elle me répond qu’ils vont au marché et qu’ils négocient avec les commerçants pour avoir tout ça gratuitement. Pendant ce temps là, la mère de la petite prépare quelques pâtes, elle me demande un peu de crème fraiche qu’on lui donne volontiers et elle fait manger la petite, mais ça se ressentait qu’elle n’avait pas forcément les moyens de cuisiner autre chose pour eux, et qu’elle allait voir ça plus tard. Et la fille anglaise de l’hôtel fini par me dire que s’ils ont eu autant de légumes cette fois ci c’est qu’ils ont amené la petite pour « mendier » en gros. C’est chaud, ils utilisent la petite… Bref, nous étions en train de cuisiner quand l’anglaise nous demande ce que l’on utilise comme produits. Et là, quand on réponds du poulet, son visage se décompose et elle nous dit que l’hôtel est végétarien, que l’on a pas le droit de cuisiner de la viande ici, que c’est de sa faute puisqu’elle ne nous a pas prévenu, qu’il faut qu’on soit discret et qu’il faut surtout pas que son chef soit au courant. Sur le coup, j’ai dit oui un peu choquée mais surtout dans l’incompréhension. Parce que je n’ai absolument rien contre les végétariens, je respecte totalement et je trouve même que c’est une bonne initiative mais par contre, c’est comme tout dans la vie, j’estime que t’as pas le droit d’imposer ça aux autres et surtout sans prévenir. Et puis du coup, le petit chat ils le nourrissent à quoi me direz-vous? Aux tomates ! Alors forcément il mange rien donc il miaule tout le temps. C’est un petit peu abusé tout ça, donc quand tout le monde avait le dos tourné, nous avons fait nos Brigitte Bargot en lui donnant un petit bout de poulet. Enfin bref, c’était notre petit coup de gueule du soir ^^.

 

Prochaine destination : Cuenca toujours, des propositions?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :