J+77 Les plus grandes tyroliennes d’Amérique du Sud
Amérique du Sud Cuzco Défi Pérou

J+77 Les plus grandes tyroliennes d’Amérique du Sud

Défi n°72 : Les tyroliennes les plus longues d’Amérique du Sud !

 

Réveil à 6h30, on s’est rapidement préparé, on a réessayé d’allumer l’ordinateur en vain et nous nous sommes décidés à trouver une nouvelle carte SD pour continuer à tourner des vidéos. Dans notre petit village, nous réussissons à trouver une petite carte à 8Go, ça fera l’affaire ! Nous avons également racheté de l’anti-moustique car, au bout de 2 jours de trek, nous avons comptabilisé pas moins de 88 boutons sur la seule jambe droite de Loïck, c’est vous dire ! Après cette petite pause d’achat de matériel, nous voilà en route pour les tyroliennes à quelques minutes du village.

 

Sur place, on observe les équipements et surtout la tête en l’air, on voit d’autres groupes se lancer dans les airs entre les deux montagnes. Chose qui ne m’a pas forcément totalement rassurée, et le pire a été lorsque l’on a signé une décharge stipulant que même si les employés faisaient mal leur travail, ils n’étaient pas responsables de nos blessures. Donc, en gros, le gars décide de ne pas m’attacher et je tombe et meurt dans le ravin en pleine souffrance, ce sera ma faute ^^. Loïck a signé sans lire et j’aurais du faire pareil je crois. Toujours est-il que j’ai signé quand même (inchallah) et nous voilà équipé de nos sangles, notre baudrier, notre casque et nos gants. Vient le moment du briefing et là surprise, ils nous apprennent que c’est à nous même de nous freiner. Pardon? Et oui, il faut observer le gars en face et quand il fait des grands coucous, il faut se servir de notre gant pour nous freiner en arrière. Mais bien sur, TOUT VA BIEN ! Ce qui est bien c’est que ça ne rajoutait pas un stress supplémentaire.

 

Nous avons marché une petite demi heure pour escalader la montagne et nous voilà tout la haut pour notre première tyrolienne. Dans ce genre de cas, t’as toujours des petits malins en anglais qui te disent que c’est le Pérou, qu’il n’y a pas de normes et que ça va lâcher. Après quelques personnes, je me lance avant Loïck histoire qu’il filme ce grand moment de panique. Et finalement, une fois lancée, tout disparait. On s’envole littéralement à pleine vitesse au dessus du ravin et c’est une sensation juste incroyable ! Après celle-ci, il a fallu remonter un peu pour faire la suivante, dans laquelle Loick s’est retrouvé arrêté à quelques mètres de la fin et à dû se tracter pour rejoindre la rive. Une troisième tout aussi sympathique et on arrive à la dernière. On voit les gens qui se trouvent avant nous, demander à faire cette tyrolienne la tête à l’envers puisqu’apparemment il n’y a pas besoin de se freiner. Soit, on va pas se laisser dégonfler. J’y suis donc allée la tête en bas, sans lâcher les mains malgré tout, et j’ai été arrêtée par le mec in extremis. Loick, lui, tout téméraire qu’il est, tête à l’envers, les mains en l’air et c’est parti ! Bref, on a vraiment kiffé ces petites tyroliennes. Mais, parce qu’il y a un mais, ils nous avaient un peu caché une dernière mission. Traverser un pont fait de planches de bois, au dessus du vide, accrochés à la ligne de vie. Le truc c’est qu’une fois lancé là dessus, tu oublies vite que tu es attaché et que tu crains rien. Et puisque tout le monde y va en même temps, on est pas sur une vraie stabilité donc tu forces et tu t’accroches comme si ta vie en dépendait! Mais on l’a fait, on a tout fait et on a trouvé ça excellent, un petit regain d’adrénaline qui fait du bien.

 

Un petit tour en bus, et nous voilà à Hydroelectrica pour aller manger un bout avant de démarrer notre randonnée le long de la ligne de chemin de fer. Après avoir donc repris des forces, nous avons entrepris nos 3h de marche, le long des rails des plus flemmards qui prennent le train ;). On pensait que ce serait pas vraiment très excitant de marcher le long d’une voie de chemin de fer mais finalement c’était plutôt sympa au vu des paysages et des rivières que l’on a traversé (et surtout, on avait pas 70 dollars à mettre dans un train ;)). Au moins, on aura mérité notre montée au Machu Picchu après tous ces efforts. 3h de marche sous un soleil de plomb et nous sommes arrivés à Agua Calientes, le village du Machu Picchu qu’on a trouvé assez sympa. Arrivés vers 15h, on s’est posé à l’hôtel en tentant une énième fois de faire démarrer l’ordinateur… C’est quand on commençait à s’endormir vers 19h, qu’on nous a réveillé pour aller manger. Nous avons donc rejoint un restaurant du centre où nous avons pu choisir nos plats parmi une vraie carte (POWPOWPOW!). On a pu tester le fameux lomo saltado, plat réputé dans le coin, il s’agit de bœuf revenu avec des légumes et des oignons rouges dans une sauce qui pourrait ressembler à celle du bœuf bourguignon. Servi avec… Je vous le met dans le mile ! Du riz et des patates ! En repartant du restaurant il pleuvait des trompes d’eau avec l’orage qui grondait, on a espéré très fort qu’il fasse meilleur demain…

Pour demain d’ailleurs, nous étions en train de discuter avec nos potes de trek, Max et Justine, nos pros de la randonnée qui cavalent comme jamais, et ils nous ont proposé une toute autre organisation pour la journée de demain. Ils avaient parlé au guide pour lui demander à quelle heure il fallait quitter l’hôtel pour être sur d’être les premiers au Machu Picchu, ce à quoi il a répondu 3h15 alors que le reste du groupe était censé décoller à 4h30, ils nous ont donc proposé de les rejoindre pour qu’on soit les premiers en haut. On a accepté forcément, tout comme l’anglais et l’Américain avec qui on discute de temps en temps. Réveil prévu donc à 2h55 demain matin (si on peut appeler ça un matin et pas un milieu de nuit)

 

Prochaine destination : Dernier jour de l’Inca Jungle Trek avec le Machu Picchu au programme !

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

06 Comments

  1. Fabienne

    C est enorme ce que vous avez fait… Tyrolienne Le pont à planche retenu par deux fils…. Même pas j aurai monté dessus… Respect…. Respect

    24 novembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci maman ! Haha, ça j’en doute pas, fallait juste se lancer ;).

      24 novembre 2017 Répondre
  2. Christèle

    J’adore 😊 Orane ton Loik t’a transformé ..😜tu as surmonté certaines peurs 👍… par contre on ne va pas montrer ta vidéo à ton grand-père il va avoir une crise cardiaque 😉

    24 novembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Je crois bien que oui, c’est officiel, il m’a transformé ! ;).
      ça valait le coup de les surmonter, mais oui, pas un mot à Papy, faut le ménager :).

      24 novembre 2017 Répondre
  3. clémou

    Vous etes heureux c’est trop mignon !! Cette vidéo fait beaucoup de bien à regarder, de vous voir, sous le soleil, heureux et amoureux j’adore !! <3

    27 novembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci ma cousine ! <3

      27 novembre 2017 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :