J+7 Le Corcovado en van
Amérique du Sud Brésil Défi Rio de Janeiro

J+7 Le Corcovado en van

Défi n°8 : Atteindre le Corcovado en van.

Au vu de tout ce qu’on a fait pour essayer d’y aller à ce fameux Christ Rédempteur qu’on pourrait compter ça comme un défi ! En effet, la veille grève de transport et le soir nous avons essayer de réserver le funiculaire pour aller voir le Corccovado mais impossible… La quasi totalité des places étaient déjà prises et nous n’avions pas d’autres choix que d’y aller le matin pour être rentrés à temps pour prendre le bus. On s’était donc résolu à ne pas y aller. Mais ce matin, réveillés à 8h, on était en train de regarder ce qu’on pourrait bien faire de notre matinée avant de voir qu’il existait une autre façon de pouvoir y monter. En effet, des vans officiels partent de Largo do Machado pour rejoindre le Corcovado. Et bien soit, allons-y ! 1h de marche plus tard, nous voilà en bas. On a manqué de se faire avoir par un attrape touriste qui allait nous faire payer le double mais nous avons vite repéré le point de vente officiel. Départ prévu à 11h45. Une montée remplie de virages et de points de vue sympathiques, mais surtout de gros bouchons avant notre arrivée.

En arrivant, nous étions surpris de ne pas trouvé le Corcovado et nous avons vite compris qu’il s’agissait d’un point de jonction pour ceux qui se rendent directement sur place. On a donc refait la queue (30min grâce à nos tickets) et repris un autre van ! Amen, nous sommes arrivés (à 13h15) ! Il nous restait peu de temps avant de redescendre mais nous avons tout de même pris le temps d’admirer la vue, de prendre quelques photos, de se tordre le cou pour pouvoir voir le Christ en entier. Et malgré qu’on ne soit pas forcément en haute saison, y en avait du peuple ! Difficile de pouvoir se déplacer correctement mais la vue vaut toute l’attente et les désagréments :).

Nous avons réussi à arriver en milieu d’après midi dans notre favéla afin de tout préparer et de se rendre au bus de nuit pour Curitiba. On souhaitait y aller à pied mais on s’est vite fait stopper par la police militaire qui nous a dit que notre chemin n’était pas sur, qu’il y avait des gens armés qui faisaient du trafic et qu’il valait mieux qu’on ne passe pas par là avec nos gros sacs. Il nous a gentiment recommandé et trouvé un taxi qui, vu le prix, ne s’est pas avéré un si mauvais choix ! Nous écrivons donc cet article depuis notre bus de nuit vraiment très confort et équipé de la Wifi (prenez en de la graine Ouibus!) qui nous déposera à Curitiba au petit matin :). Rendez-vous demain pour d’autres aventures!

Demain vous l’aurez compris : Curitiba !
On a déjà plusieurs idées de défi en lien avec un événement un peu spécial qui a lieu demain, on verra ce qu’il sera possible de faire là bas :).

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

04 Comments

  1. Christèle

    Heureusement que la police veille sur vous 😘

    9 septembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Pour l’instant, tous les brésiliens ont veillé sur nous :).
      Dès qu’on semblait perdu, à la recherche de quelque chose, qu’on avait une poche mal fermée ou que l’on s’aventurait dans un endroit risqué, ils sont tous spontanément venus nous aider, rien à redire là dessus ☺

      9 septembre 2017 Répondre
  2. Fabienne

    Bravo…cela aurait été dommage de faire autant de kms et de louper cela…une pensée pour le marathonien, pour vous, pour mes parents, pour nous en ce 9 septembre…Quel plaisir de vous lire autant

    9 septembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Effectivement maman, merci :).
      Toi, t’as toujours un train d’avance ;).

      9 septembre 2017 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :