J+54 Sur les traces de Pablo Neruda…
Amérique du Sud Buenos Aires Chili Défi Santiago

J+54 Sur les traces de Pablo Neruda…

Défi n°55 lancé par Fabienne Tartas : “Partez sur les traces de PABLO NERUDA “

 

Aujourd’hui nous avons cherché à réaliser le défi lancé par la deuxième femme qui m’a élevé et qui n’est autre que la secrétaire de mon ancien collège… Pablo Neruda. Il est donc tout à fait naturel qu’elle nous ait demandé de partir sur les traces de ce poète dont j’avais entendu parlé brièvement au collège. Suite à notre échec pour trouver “la Chascona”  à Santiago, l’une des maisons de Pablo Neruda, cette fois ci pas question de la manquer! Nous nous sommes donc levés plus tôt pour prendre le bus pour “la Sebastiana”.

 

En arrivant, nous avons longé le collège Pablo Neruda qui a une devanture vraiment magnifique.. !

 

 

 

Puis nous sommes rentrés dans “la Sebastiana” qui est également un centre culturel pour recevoir des événements artistiques de toutes sortes ouverts à tous, mais également l’une des plus grandes bibliothèques de poésie au Chili. Je pense que c’est déjà une belle façon d’honorer sa mémoire, ce qui l’est moins, c’est le prix pour rentrer dans la maison :  7 000 pesos par personne ! Ce qui faisait quand même 10€ chacun, on a trouvé ça un poil excessif et c’est dommage… La maison même d’extérieure est vraiment impressionnante, elle est vraiment très haute et surplombe le port de Valparaiso et toute une série de maisons colorées.

 

 

 

En rentrant, on a été étonné de trouver des audioguides en … Français ! Oui hallelujah, on va pouvoir tout comprendre pour une fois ! Il nous ont tout d’abord installé dans une petite salle avec tout un film sur la vie du poète, sur ses voyages aux quatre coins du monde (Chili, France, Espagne, Asie…), ses 14 épouses (on blague, mais en vrai il a plus d’une histoire le monsieur!). On a appris qu’au delà du poète c’était surtout un artiste engagé qui s’est battu pour la république en Amérique latine mais aussi en Europe, qu’il a été exilé et censuré à maintes reprises, qu’il a emmené des réfugiés espagnols sur un bateau français jusqu’au Chili, qu’il a été sénateur, ambassadeur en France, qu’il a reçu le prix nobel de la littérature, qu’il été pressenti pour être président du Chili mais qu’il a préféré soutenir le président Allende de l’ “Unidad Popular” élu démocratiquement pour la première fois en Amérique du sud. Il est mort du cancer peu de temps après le coup d’état en 1973, ses maisons ont été saccagés (et beaucoup soupçonnent qu’on l’ai assassiné). On en a également appris un peu plus sur l’histoire de la maison. Au total, il en a 3 au Chili. Celle là il l’a récupéré d’un ancien chantier inachevé car le monsieur Sebastian qui devait vivre dedans est décédé avant de pouvoir y habiter… Du coup Pablo Neruda l’a récupéré et l’a nommé en honneur à ce monsieur. De toute façon, on a vite compris qu’il donnait des noms à TOUT, vraiment TOUT, genre même à son fauteuil. Bref, après ce petit film très instructif, on a commencé notre visite par le premier étage où se trouve le salon du monsieur. Ce qui frappe en rentrant c’est les baies vitrées, et la vue surtout. Avec cette vue là je veux dire tout le monde devient artiste c’est obligé !

 

On a eu toute une petite explication de CHAQUE objet, parce que tous ont un nom, qu’il adorait collectionner des milliers de trucs et qu’il a dit que ça entretenait son âme d’enfant et qu’il fallait jamais cesser d’en être un (D’accord avec le Pablo!). Puis on est passé dans son bar et là ça rigole plus, ça buvait de whisky toute la sainte journée et pas question de passer derrière le bar, c’était lui qui gérait ça. Il faisait beaucoup la fête et parait-il que la crémaillère c’était un sacré bordel ! Ce qui n’est pas très étonnant car il venait souvent là pour le jour de l’an, parce qu’à Valparaiso, il y a tout un feu d’artifice tiré depuis le bateau du port, il parait que ça vaut le détour (encore aujourd’hui). Et puis y avait toujours du monde chez lui, il n’aimait pas manger seul, et il faut dire que tous les objets ont forcément un lien avec ses amis des quatre coins du monde.

 

 

Au deuxième étage, il y avait sa salle de bain et sa chambre. Encore une fois, des baies vitrées partout, des objets avec tout un tas d’histoire et c’est encore plus vrai dans sa salle d’écriture au dernier étage.

 

Une fois la visite achevée, on en a profité pour se faire tamponner le passeport avec le symbole du musée qu’on trouvait vraiment bien fait. Puis on s’est vite dépêchés pour faire nos affaires, saluer nos hôtes (qu’on a pas trop vu, voire pas du tout), et rejoindre le terminal de bus. Départ à 12h pétante pour un premier trajet de 9h jusqu’à La Serena, on avait choisi des places tout devant pour admirer la vue. On a vraiment pas été déçu puisque le bus à longé la côte chilienne une bonne partie du trajet avant de s’enfoncer dans les chaînes de montagnes ! Les paysages étaient assez incroyables! Sur la côté ça ressemblait un peu à notre bretagne avec quelques petites maisons et un bord de mer avec beaucoup de rochers mais par contre, tout autour, un désert avec quelques touffes de verdure et des cactus. Dans les montagnes, on était clairement dans le brouillard mais ça restait assez impressionnant. On a terminé notre trajet sur le “Miami Beach” du Chili ; La Serena. Palmiers, coucher de soleil, grandes plages et buildings. Fallait pas regarder de l’autre côté par contre parce que là c’était très délabré et sale. On est arrivés au terminal à 20h pour attendre notre prochain bus de nuit qui part à 21h et arrive à 11h30 à Calama. On espère juste qu’il y aura un bon repas de prévu car depuis ce matin on a les crocs !

 

Prochaine destination : San pedro de Atacama en plein désert, des idées de défi ? 🙂

 

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

010 Comments

  1. FABIENNE TARTAS

    MERCI LES LOULOUS…DES BISOUS

    28 octobre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Avec plaisir maman 2, gros bisous 🙂

      29 octobre 2017 Répondre
  2. Jacky LORETTE

    Un grand merci pour ce voyage dans la maison de Pablo Neruda, au coeur de son univers.
    Un défi : photographier, au cours de votre voyage, “quelque chose” qui ressemble à une licorne.

    28 octobre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Bonjour Monsieur Lorette,
      Merci beaucoup pour ce petit commentaire! Ça me fait très plaisir que vous ayez lu, j’avais hésité à vous citer en parlant du collège. On a bien noté le défi, on essaiera de trouver cela :).
      En espérant que tout aille bien pour vous!

      29 octobre 2017 Répondre
  3. POHLIG Françoise

    Bonjour les deux aventuriers ! Bravo pour le défi Pablo NERUDA. J’ai travaillé 17 ans au collège, Orane, avec ta délicieuse maman 2 et je suis ravie de la visite partagée avec vous tous. Félicitations chaleureuses pour votre projet et son concept. Que les joies, les difficultés surmontées soient le ciment de votre union !
    Alors une idée de défi à ma ressemblance… Photographier de préférence une chouette (hibou accepté) et si possible vivante !
    Hou, hou ! Où sera-t-elle ?

    30 octobre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Bonjour Madame POHLIG,
      Ça me fait vraiment très plaisir votre petit message 😊
      Je suis vraiment ravie que la visite vous ai plus et que vous aimiez le concept 🙂
      Défi accepté avec plaisir! Je dois avouer qu’on avait déjà photographier une chouette à la fois vivante et dans son environnement naturel en Argentine sur la Péninsule Valdez mais nous ne sommes pas des tricheurs, nous allons en retrouver une !

      3 novembre 2017 Répondre
  4. Jacky LORETTE

    Pour John Lennon, Strawberry Fields dans Central Park le dimanche après-midi : un souvenir à cueillir.

    8 décembre 2017 Répondre
  5. Jacky LORETTE

    Puisqu’il vous faut un défi par jour, en voici deux autres, en cas de besoin :

    Traquer le nombre de la Bête dans Big Apple.

    Répondre à cette question essentielle : où vont les canards de Central Park South quand le bassin est tout gelé, tout couvert de glace ? (Cf. J.D. Salinger, Catcher in the rye)

    Que trouve-t-on à New York, au 319, West 107th Street ?
    (pour préparer la suite orientale de votre voyage)

    S’il vous en faut d’autres, dites-le moi.

    Prenez bien soin de vous et excellente continuation. Tous mes vœux les meilleurs pour 2018. Jacky LORETTE

    8 janvier 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci Monsieur Lorette, il vaut mieux trop d’idées que pas assez, c’est gentil d’être aussi prévoyant :).
      Nous avons noté toutes vos petites énigmes que nous avons hâte de découvrir !
      Je vous souhaite également tout le meilleur pour cette nouvelle année,
      Orane.

      16 janvier 2018 Répondre
  6. Jacky LORETTE

    Il n’est pas obligé de payer pour entrer au MET (Metropolitan Museum of Art) ou aux Cloisters (qui en est une annexe). Les prix affichés sont simplement des tarifs recommandés. Ainsi vous pouvez donner ce que vous voulez. Même un seul dollar.
    https://www.bons-plans-voyage-new-york.com/tous-les-bons-plans/bons-plans-culturels/comment-bien-visiter-met-metropolitan-museum-of-art-new-york/#id5
    S’il vous reste du temps et l’envie de visiter les Cloisters (tout au nord de Manhattan), un défi : quels sont les trois objets exposés qui viennent de Touraine ? Ou au moins un (à part le Chinon ou le Vouvray que l’on y vend !).
    Bonne continuation.
    Jacky Lorette

    11 février 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :