J+35 Jouer au casino
Amérique du Sud Défi Uruguay

J+35 Jouer au casino

Défi n°36 : Jouer au casino avec des pesos uruguayens

 

Et oui aujourd’hui à nous la liberté ! On s’est arrangé avec Christian pour travailler uniquement le matin pour pouvoir faire une ballade en ville l’après midi :). On a donc attaqué la troisième couche de calcium dans la maison avant de se préparer ! Une bonne douche pour se dépeinturlurer, un sac vite préparé et on se dépêche de quitter la maison pour pas louper le bus. 20 min de marche plus tard, la rencontre avec plusieurs chiens du voisinage et nous voilà à l’arrêt. Ils ont du se mettre à l’heure française parce qu’on a attendu un bon quart d’heure et faut s’accrocher pour le prix du billet de bus : 3,5€ pour 2 pour 20 min de trajet à peine ! Pour vous ça doit pas paraitre pas si cher que ça mais pour l’Amérique du sud, que les prix soient alignés sur la France c’est pas bon signe… Christian nous a expliqué par la suite que l’Uruguay est le pays le plus cher de l’Amérique du sud parce qu’ils produisent peu et sont obligés d’importer beaucoup donc l’État taxe un maximum. Même la nourriture et l’essence sont aussi chères qu’en France..

 

Bref, toujours est-il qu’une fois au terminal de bus, nous avons acheté nos tickets pour le ferry dimanche prochain ! Vaut mieux le faire en Uruguay parce que sur le site argentin ils gonflent les prix un maximum, dans l’histoire on a quand même économisé 20€ :). Une fois cette bonne chose de faite, nous avons cherché le chemin de la poste pour pouvoir envoyer la carte postale d’Argentine à nos petits CM1. Accompagnés par le soleil qui a enfin pointé le bout de son nez, on a facilement trouvé le chemin de la poste dans laquelle il n’y avait pas un chat ! Par la suite, on s’est un peu baladé, on est tombé sur un petit marché artisanal tout mignon, et on s’est retrouvés sur le bord de mer de cette petite ville côtière. Petit aperçu…

 

En remontant la rue, on est tombé sur un gigantesque casino ouvert en plein milieu d’après midi ! On s’est regardé deux secondes et on s’est dit « pourquoi pas ? »  ! Vous aurez compris, on s’est lancé le défi d’aller jouer un petit peu avec nos pesos urugayens. On se calme hein, on a pas joué 20€ chacun, on a du jouer 5€ à deux ! Comme en France, le casino nous a pas réussi… On en a testé plusieurs machines à sous, on a pas forcément tout compris, on a appuyé là où y avait de la lumière ! On a dû gagner 1€ dans l’histoire avant de perdre la totalité de nos gains. En tout cas on a bien rigolé !

 

Au bout d’une petite heure, il a fallu trouver un supermarché pour pouvoir compléter les courses du reste de la semaine, on part donc retirer des sous au distributeur avec ma carte. On retire 2000 pesos uruguayens et, c’était la première fois qu’on voyait un billet de ce montant donc on s’est un peu déconcentrés ^^. Je donne à Loick tous les pesos uruguayens, de manière à ce que je garde les pesos argentins, histoire de pas s’emmêler les pinceaux. On va faire plusieurs commerces pour trouver de la nourriture, des légumes, et au moment de payer… Plus de carte bleue ! On passe des heures à regarder dans la rue, on demande dans les commerces que l’on a croisé, dans la banque. Aucune trace de ma carte… On refait le trajet des centaines de fois et ça paraissait bizarre qu’on nous l’ai volé, surtout dans une money belt (qui se met sous les vêtements). On en vient à se dire que je l’avais oublié dans la banque, ce qui serait fort probable vu comme je suis tête en l’air ! On y retourne, on rentre dans la banque, expliquer la situation à une conseillère. Elle, toute détendue, nous explique qu’elle n’a pas pu être volée dans la banque, que si on a mis du temps à prendre l’argent, le distributeur la gobe automatiquement. Lueur d’espoir ! Elle nous explique qu’on doit revenir demain après midi pour qu’ils puissent ouvrir le distributeur et regarder si ma carte s’y trouve. Cet incident aura quand même réussi à nous gâcher la journée, ça nous aura un peu ruiné le moral donc on a arrêté ici la découverte de la ville et nous sommes rentrés avec le prochain bus. On a expliqué la situation à Christian, l’homme de la compréhension, qui nous a dit que la carte devait surement être dans le distributeur et qu’il n’ y avait pas de problème pour nous laisser quartier libre demain après midi. La suite au prochain épisode…

 

Prochaine destination : Colonia del Sacramento, pour un deuxième petit tour en ville !

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :