J+344 Une nuit dans le désert…
Défi Inde Inde & les îles Jaisalmer

J+344 Une nuit dans le désert…

Défi n°248 proposé par Clémence Souchet : « Faire une balade à chameau et dormir dans le désert à Jaisalmer »

 

Après une bonne nuit récupératrice, nous avons été sollicités par le personnel de l’hôtel pour que nous commencions le safari aujourd’hui et non demain. En effet, ils nous ont conseillé une formule plus courte et moins chère en raison de la chaleur en nous proposant de partir cet après midi pour éviter la pluie prévue demain. Un peu déboussolés par toutes ces informations de bon matin, nous avons pris quelques minutes pour réfléchir à la proposition et nous avons finalement accepté leur offre qui nous semblait être la meilleure option pour profiter au mieux de cette expérience hors du commun. Suite à cette décision, il a fallu rendre la chambre très vite, faire les backpacks et préparer un petit sac. Les clés de notre suite rendue, nous devions trouver des vêtements pour Loick afin d’affronter le désert dans les meilleures conditions. Il fallait trouver un haut à manches longues, et éventuellement un pantalon léger, l’objectif étant d’avoir les jambes et les bras couverts. Pour se faire, l’un des gérants de l’hôtel, nous a conduit sur sa moto dans les petites rues de la ville. Forcément, il nous a conduit tout droit chez un pote à lui qui a commencé un discours bien rodé pour nous vendre toute sa boutique ; du foulard au dessus de lit. Nous étions tout de même contents d’avoir des explications sur les matières, sur le travail des tisseuses, sur l’origine culturelle des vêtements. A la fin du discours, et après avoir retourné tous ses stocks, les négociations furent compliquées, d’autant que nous étions simplement venu pour une tenue. Les prix étant trop élevés, nous avons juste pris le haut pour couvrir les bras.

 

 

De retour à l’hôtel, nous avons trouvé une dame qui a pu me mettre mon sari (oui, nous n’avons toujours pas retenu la façon de le mettre, mais on essaye d’enregistrer), et nous étions désormais fin prêts à partir en excursion dans le désert. Nous sommes montés dans le 4×4 avec notre guide et un couple de belge flamand, et nous avons roulé pendant 45minutes avant de rentrer dans le parc national du désert du Thar. Pendant cette balade, nous avons pu admirer cette nature aride, contempler ces maisons en pierres sans toits, et nous avons eu la chance d’apercevoir un vrai faucon en train d’attraper une proie sur le sol. Arrivés à destination vers 17h, nous avons rencontré nos premiers chameaux qui étaient posés sur le bord de la route pendant qu’on leur installait la selle sur le dos. Pour les avoir bien observé pendant ce safari, nous pensons qu’il y a eu des croisements entre le cheval, la girafe et le lama ! ;). Ils n’étaient pas du tout craintifs, nous avons pu nous en approcher et les caresser, avant de monter sur leur dos. Les premières minutes, ça fait assez bizarre d’être sur leur dos et d’avancer à leur rythme, puis on finit par s’habituer, et au bout d’une heure, ça devient un peu inconfortable d’avoir les jambes aussi écartées. Nos deux chameaux étaient attachés l’un à l’autre, pendant que les guides marchaient à côté d’eux avec les rennes. Je pense que nous avons bien choisi nos animaux car ils avaient des traits de caractère similaire. J’ai baptisé le mien « chamal » et c’était véritablement une grosse bouffe, toujours le museau dans les buissons à manger constamment, et Loick a nommé le sien « Jean Marc » qui n’avait pas l’air très enjoué à l’idée de faire cette balade, avec un manque de motivation qui se traduisait par le fait qu’il cherchait à faire tomber Loick (en levant ses pattes et en le poussant sur tous les arbres qu’il croisait). La balade était vraiment sympathique malgré la chaleur, nous avons pu longer certains villages avant de se retrouver au milieu des magnifiques dunes de sable. Sur le trajet, nous avons croisé des iguanes et des carcasses d’animaux en tout genre…

 

 

 

Une fois en haut des dunes, vers 18h30, nous sommes descendus de nos chameaux pour admirer le coucher du soleil. Seuls sur le sable, nous avons regardé le soleil se perdre derrière les dunes… Le spectacle en valait vraiment la peine. Nous avons eu la visite d’un père et sa fille qui sont venus chanter des chansons et danser avec nous, et nous nous sommes également occupés d’un petit chien assoiffé que Loick a fait boire.

 

 

Au final, ce chien nous a suivi jusqu’en contrebas, à côté de la petite maison où nos guides nous préparaient à manger. Une cuisine très rudimentaire puisqu’ils avaient fait un feu de bois sur lequel ils avaient posé une casserole et ils étaient en train de confectionner des chapatis à la main (le « pain » local qui est une sorte de wrap ou de galette). Ils nous avaient préparé des sortes de « chip’s » de toutes les couleurs accompagnées d’un thé local pour patienter et nous avons passé un petit moment à admirer le paysage et à regarder les chameaux manger. Avant la tombée de la nuit, nous avons pu déguster notre plat ; des chapatis, du riz et des légumes au curry que nous avons mangé avec les doigts pour la première fois. Une fois le repas terminé, nous sommes restés à discuter avec le couple de belge en partageant une petite bière, jusqu’à ce que nous soyons perturbés par la venue d’une « araignée » à l’endroit où nous étions installés. Ce qui est marrant c’est que quelques secondes auparavant, le guide nous a certifié qu’il n’y avait pas d’araignées dans le désert à cause du manque d’eau, que les trous qu’on pouvait voir dans le sable ce n’était que des souris, et qu’il y avait des coyotes mais beaucoup plus loin. Pour sa défense, nous ne sommes pas certains que ce soit une araignée, mais pour sur c’était une bestiole déguelasse et poilue que nous n’avions pas envie d’avoir dans notre lit.

 

 

Après quelques blagues du guide pour nous faire flipper sur notre proximité avec la frontière du Pakistan, nous avons regagné nos lits de camp face aux dunes de sable. Nous avons admiré toutes les étoiles qu’on pouvait voir très distinctement puisqu’il n’y avait aucune pollution lumineuse (comme aux Togians ou sur l’île de Koh Rong Slaloem). Malgré la nuit noire, le temps ne s’était pas rafraichi, et nous avons eu un peu de mal à trouver le sommeil. Et comment vous dire que ce n’était pas notre meilleure nuit. Nous avons surtout été réveillés par les chiens qui se bagarraient sans cesse. Il faut dire que le chien à qui nous avions donné de l’eau a du nous considérer comme ses maîtres puisqu’il a dormi littéralement sous notre lit de camp et qu’il nous protégeait de tous les autres chiens qui s’approchaient de nous. Une très loyale attention, mais qui nous a valu d’être réveillés en sursaut. Au milieu de la nuit, le vent s’est levé et il a soufflé tellement fort qu’à l’heure où nous écrivons, nous avons tous les deux choppé la crève… Ca ne change rien au fait que nous étions contents au réveil d’avoir pu vivre cette expérience extraordinaire de dormir dans le désert, loin de notre confort.

 

 

 

Après un bon petit déjeuner au lever du soleil, nous avons retrouvé nos chameaux pour notre petite balade retour pendant laquelle nous avons croisé des vaches, des moutons gérés par un berger, et des bousiers qui transportaient des excréments. Il faisait déjà très chaud à 9h le matin et on avait la sensation d’être vraiment sales de la tête aux pieds. Nous avons remercié nos guides et nos chameaux pour le transport, et nous sommes remontés dans le véhicule en direction de l’hôtel. Après un petit temps d’attente pour récupérer notre chambre, nous avons pris une bonne douche bien méritée et autant vous dire en toute honnêteté que l’eau était noire… ! Pour le reste de la journée, nous n’avons guère étaient plus productifs, nous nous sommes reposés et nous avons été manger un morceau. Toujours est-il que c’était une expérience hors du commun, la première fois que nous allions dans le désert, notre première balade à chameau, notre premier vrai repas local avec les mains, et notre première nuit à la belle étoile.

 

 

 

 

Prochaine destination : Jaisalmer, des idées?

 

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+350 Une photo devant le Taj Mahal !

J+349 Rencontrer Himanshu…

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. clemou

    Un souvenir mémorable à jamais !! Ca valait le détour pour voir cette nuit étoilée ! 😀

    Trop drôle, je crois qu’on a eu les mêmes chameaux ^^

    9 août 2018 Répondre
  2. Christèle

    C’est bien de ta cousine de vous donner de telles idées .. dormir en plein désert 🌌non loin de la frontière du Pakistan .. en plus il y a des araignées énormes 🕷 comment tu peux fermer l’oeil ??
    Ça restera malgré tout un moment fort de votre périple

    Y a pas que les bestioles qui sont grosses … la bière 🍺 n’est pas mal non plus 🙂 tu m’etonnes que vous aviez du mal à trouver le sommeil 😴

    9 août 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :