J+33 Les apprentis paysagistes
Amérique du Sud Défi Uruguay

J+33 Les apprentis paysagistes

Défi n°34 : S’improviser apprentis paysagistes !

 

Aujourd’hui,  on a lâché un peu les pinceaux, et ça tombe bien parce que je me fais une petite réaction allergique à sa peinture naturelle, j’ai le bras rouge et en feu ! Du coup on a lâché les sacs plastiques pour se munir de tenailles et de cisailles, à l’assaut des chemins de forêts. Christian est passé avec son tracteur pour ouvrir les chemins et notre boulot maintenant c’est de nettoyer un peu tout ça, d’éclaircir les chemins, de couper toutes les branches qui trainent ou qui peuvent gêner. C’est pas un boulot qui nous a forcément déplu, on était dehors en pleine nature à notre rythme, si bien qu’on s’est lancé le défi de jouer les vraies paysagistes ! On s’est donc appliqué à faire des découpes symétriques, on s’est amusé à prétendre qu’on avait imaginé une certaine harmonie et qu’on avait permis de décorer un peu. Et là on a eu la confirmation ultime de Christian qui est allé vérifier dans les chemins et qui nous a dit qu’on avait fait du bon boulot (malgré qu’avec tout ça on avait pas vraiment fait tous les chemins), et que les chemins étaient très beaux désormais, pari réalisé ! J’avais pas pris l’appareil photo, mais petit retour en image tout de même, histoire de nous voir à l’œuvre…

 

Avec tout ça, on aurait presqu’oublié de vous présenter le principal élément de notre aventure Uruguayenne ; Christian ! C’est un monsieur colombien d’origine, qui vivait à Bogota avec ses parents. Il était tout d’abord chercheur en ayant fait une thèse sur les fonds marins donc pas mal de plongée en perspective… Il a pas mal voyagé et il a ensuite travaillé dans un laboratoire de plantes médicinales avant de déménager en Californie et de devenir thérapeute là bas. Avec lui pas de médicaments à l’horizon, il travaillait uniquement avec le mental et les plantes ! Qui dit Californie pendant 15 ans, dit bilingue en anglais et ça ça fait plaisir ! ça nous empêche pas de parler très souvent en espagnol, histoire d’apprendre et de faire en sorte que Loick et moi soyons au même niveau :). Malgré tout, lorsqu’on souhaite s’exprimer, on a au mois une porte de secours et c’est tout de même important ! Bref, il a tout vendu en Californie et a décidé de s’installer en Uruguay avec ses parents dans l’espoir de créer sa propre ferme, qu’il a d’ailleurs nommée « Los Paraisos » ! Pour l’instant, il a réussi à avoir assez de plantes, de fruits et de légumes pour subvenir à sa propre consommation (il mange pas de viande) mais l’idée serait de pouvoir vendre ses produits, tout en proposant des petits séjours campagnards en airbnb ! C’est un monsieur tout calme, très amical, avec des sujets de conversation super intéressants. Il nous fait rire parfois car il est un peu absent, un peu barré, il voue une passion pour la sieste et le yoga et qu’il connait certains mots en français mais qu’il utilise de manière approximative, ou tout du moins aléatoire. Mais sans rancune, nous on doit faire des phrases en espagnol sorties de l’au delà !

 

Après cette journée de travail, on s’est un peu reposé ! On a cuisiné, lancé une machine, trainé un peu avec les chiens et puis surtout on est allés se coucher car demain faut qu’on se lève plus tôt pour le défi que nous avons trouvé !

 

Prochaine destination : Colonia del Sacramento en Los Paraisos !

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. FABIENNE TARTAS

    je connais des bois LA FOUCAUDIERE et là y a de quoi faire les LOULOUS

    8 octobre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Oula là va falloir plus d’un mois pour qu’on vous montre nos talents de paysagiste, c’est une grosse opération ! ;).
      Bisous maman 2 !

      8 octobre 2017 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :