J+328 Une roue devant le rocher du lion !
Asie du Sud Est Dambulla Défi Sri Lanka

J+328 Une roue devant le rocher du lion !

Défi n°235 proposé par Stéphanie Mariau (alias Nanie) : « Faire la roue dans un endroit insolite »

 

Pour ce dernier jour à Dambulla, le programme était simple : admirer le rocher du lion ! En effet, nous avons vite regardé des alternatives pour éviter de dépenser les 30$ par personne nécessaires pour accéder au rocher de Sigiriya. Ce prix, beaucoup trop élevé pour grimper un rocher, soyons sérieux, nous a forcé à trouver un autre moyen pour ne pas passer à côté de ce « monument ». Les voyageurs que nous avions rencontré aux Togians avaient évoqué le rocher d’en face, qui offre une vue tout aussi sympathique, et qui permet surtout d’avoir un beau panorama sur ce fameux rocher. Ça nous a semblé être une option, d’autant qu’une fois sur le rocher du lion, c’est comme être en haut de la tour Eiffel, on ne le/la voit pas. (Je sais, nous sommes très perspicaces !). Ceci étant dit, les personnes rencontrées nous avaient dit que c’était gratuit, mais de la même façon que Sigiriya a encore augmenté (30$ maintenant), ce rocher est devenu PAYANT. Il fallait s’en douter, mais rien d’extravagant pour le moment, seulement 500r le ticket d’entrée.

 

Avec toutes ces informations en poche, nous nous sommes rendus à la station de bus de la ville en tuktuk, et nous avons rejoint l’un des fameux bus locaux en direction de Sigiriya. Le chauffeur nous a demandé 60r pour aller jusqu’à Pidurangala (le second rocher), contre 40r pour ceux et celles qui s’arrêtaient au rocher du lion, situé à 20km d’ici. Ce n’est qu’après 1h de trajet, bercés par les multiples arrêts, que nous sommes descendus au milieu de nul part, à l’embranchement d’un chemin repéré sur Maps.me. Un chemin de terre rouge, au beau milieu de la forêt, que nous étions les seuls à emprunter (pas un tuktuk, pas une voiture, pas un touriste). Nous nous sommes arrêtés près d’un temple qui semblait être un point d’entrée pour le rocher pidurangala. Après avoir fait le tour plusieurs fois à la recherche du chemin, nous avons du poursuivre notre route. 30 min de marche plus loin, nous avons enfin pu accéder à l’entrée de ce fameux rocher. Le droit d’entrée payé, nous avons commencé notre ascension en longeant plusieurs statues bouddhistes. Avec cette chaleur, la montée était assez sportive mais, une fois en haut, tous nos efforts ont été récompensés…

 

 

Il y avait un premier point de vue super joli qui dominait les montagnes, mais il a fallu faire une petite séance d’escalade pour se retrouver en face du fameux rocher du lion. C’était vraiment beau..! L’impression de se sentir minuscules, et subjugués par cet énorme rocher en face qui semble sorti de terre par on ne sait quel phénomène physique. Toujours est-il que la vue était très belle. Nous avions l’impression d’être plus bas que les personnes se trouvant en haut du rocher du lion, mais nous n’avions pas conscience de n’avoir vu que la partie visible de l’iceberg. En effet, nous avons simplement grimpé quelques minutes de plus, et nous sommes arrivés en haut de cette colline de Pidurangala qui offre une vue à 360° époustouflante grâce à cette immense surface plane qui domine l’horizon.

 

 

 

Nous nous sommes dit que ce serait l’endroit parfait pour réaliser le défi de Nanie qui était de faire la roue dans un endroit insolite. Une figure un peu compliquée sur ces rochers bossus, à quelques mètres du ravin. Un petit peu moins de public (nous ne devions pas être plus d’une dizaine de touristes) et une technique un peu incertaine comparées aux fameuses roues de Nanie, mais je pense qu’on ne peut pas avoir meilleur décor ;). Est ce que la spécialiste valide le défi? Nous attendons la note technique et artistique :).

 

 

Nous sommes redescendus rapidement (c’est plus facile dans ce sens là, on ne va pas se mentir), pour essayer de chopper le bus retour sur Dambulla. Le problème c’est que le dernier bus partait de Sigiriya (et non de Pidurangala) à 17h30 et qu’il était déjà 17h quand nous avons rejoint le chemin en contrebas. En demandant aux tuktuks présents, nous avons appris que la station de bus de Sigiriya se trouvait à 3,5km d’ici, autrement dit, ça allait être tendu. Comme les prix des tuktuks étaient vraiment trop chers (pas très étonnant sur des sites aussi touristiques), nous avons décidé de le tenter à pied, en espérant trouver un tuktuk aux prix raisonnables. 2,5km en 15minutes, jusqu’à ce que nous trouvions un chauffeur honnête. Il accepte de nous emmener à la station pour 200r, mais nous propose de retourner carrément jusqu’à notre homestay pour 1000r. Finalement pour le rapport qualité prix, entre 500r pour tuktuk-bus-tuktuk, et 1000r pour retourner directement chez nous, nous avons opté pour la deuxième option :). Les prix nous ont également fait réaliser que la proposition de Bob était loin d’être avantageuse… Toujours est-il que la journée était parfaite, nous étions bien contents d’avoir pu découvrir le site par nos propres moyens :).

 

 

Prochaine destination : Kandy, des idées?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. Christèle

    Tu as conservé ta grâce naturelle en gymnastique 🤸🏼‍♂️

    27 juillet 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Haha merci tata, je suis pas vraiment certaine de ça mais c’est gentil :).

      5 août 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :