J+327 Une photo de BOB !
Asie du Sud Est Dambulla Défi Sri Lanka

J+327 Une photo de BOB !

Défi n°234 proposé par Sandra Jubault : « prendre une photo de Bob ».

 

Aujourd’hui, nous avions prévu d’aller à Sigiriya au rocher du lion, mais c’était sans compter sur un petit problème de santé qui a quelque peu modifié notre itinéraire… Rien de grave rassurez-vous, mais nous avons du trouver un médecin et une pharmacie en ce début d’après midi. Figurez vous qu’on a été très étonnés du système de santé Sri Lankais. Les hôpitaux publics sont gratuits, toutes les consultations sont payées par le gouvernement. Les établissements sont bien équipés et bien entretenus. Notre chauffeur a préféré nous emmener dans un cabinet médical, et figurez-vous que le médecin ne nous a rien fait payer non plus! Notre ordonnance en poche, nous avons été chercher nos médicaments qui sont prescrits, non pas à la boite, mais à la dose. Les pharmaciens découpent les plaquettes et donnent pile poil le nombre de médicaments correspondants au traitement, une bonne idée pour éviter le gaspillage (je parle bien de la fameuse 9ème boite de doliprane qui traine dans une armoire et qui est périmée depuis 2 ans). Bref, ce léger contretemps nous a empêché d’aller du côté de Sigiryia, la seule option à cette heure-ci étant d’y aller en tuktuk.

 

De retour dans notre homestay, Bob est présent (il n’habite pas très loin de chez sa soeur). Nous en profitons pour lui demander une petite photo à côté de son tuktuk stylisé. C’est un vrai personnage dans le coin, car dès qu’on nous demande le nom de notre hôtel, il suffit de répondre Bob et ils savent tout de suite à qui nous faisons référence. Sa famille est assez influente dans la région, mais forcément ce petit dernier de la famille (d’une fratrie de 9 enfants), se fait surtout remarquer grâce à son style et à son tuktuk. Il est le seul à l’avoir customisé des roues jusqu’au toit, et à avoir ajouter de grosses enceintes qui diffusent du Bob à fond les caissons ! Sans plus tarder, voici les fameuses photos…

 

 

Bob propose de faire l’aller retour à Sigiriya pour éviter de modifier notre programme, mais il nous demande tout de même 2 800r pour l’aller/retour, contre 200 en bus. Le calcul est vite fait. Changement de plan, nous décidons d’aller demander dans le resort d’à côté, la possibilité de trainer dans leur piscine. Apparement cela nous couterait 500r, ce qui ne nous semble pas excessif, d’autant qu’il n’est que 15h et que ça nous laissera l’occasion d’en profiter toute l’après midi. On part se changer, seulement en revenant, Bob nous parle d’un autre endroit (beaucoup mieux) à 300 roupies. On hésite mais on se laisse tenter, ça nous permettra de tester le tuktuk rasta ;). Devant cet hôtel, à quelques rues de chez nous, le personnel nous informe que la piscine est fermée… Nous voulions donc rentrer car nous avions déjà perdu un peu de temps, mais Bob insiste en nous disant que la piscine d’à côté est petite, et qu’il connait un autre hôtel en ville. Sans avoir l’occasion de refuser, nous parcourons quelques kilomètres supplémentaires jusqu’à ce nouvel hôtel très classe. Il discute avec la dame de l’accueil et nous dit qu’il suffit de consommer quelque chose (un verre ou à manger) pour bénéficier de l’accès à la piscine, et qu’il viendra nous chercher quand nous aurions terminé.

 

 

Le deal parfait ! À ce moment, nous pensions avoir bien fait de suivre Bob. Nous prenons rapidement un verre, et nous nous mettons au bord de la piscine. Une petite baignade avant de profiter des rayons du soleil. À peine 1h après notre arrivée, le personnel vient nous chercher sur notre transat et nous demande de régler pour la piscine. Nous leur expliquons le briefing donné par Bob et la dame de l’accueil, mais ils ne semblent pas être d’accord et nous réclament 2 000r. Contraints de sortir, nous retrouvons cette dame qui a changé de discours puisque d’après elle, il fallait consommer au moins ce montant au bar ou au restau pour pouvoir utiliser leur piscine. Chose qui ne nous avait pas été dite, sinon nous n’aurions jamais accepté d’aller ici. La faute de Bob qui débarque comme une fleur, persuadé qu’il s’agit d’une erreur de communication, et réussi à négocier 1 000 roupies. Le mal est fait; c’était trop cher, ce n’était pas dans nos plans, et nous n’en avons pas profité. Suite à cela, nous avons annulé notre programme du lendemain auprès de Bob, car d’expérience, nous avons appris à ne pas faire confiance aux personnes qui n’ont pas été claires avec nous… (Ronald, c’est pour toi!).

 

 

 

Prochaine destination : Sigiryia, des idées?

 

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. Christèle

    C’est sûr qu’il est assez typique ton Bob.. tu m’étonnes que tout le monde le connaisse

    26 juillet 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      C’est clair qu’on le remarque de loin, il passe pas inaperçu avec la musique à fond ;).

      5 août 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :