J+310 Poisson Perroquets (1jour-1espèce)
Asie du Sud Est Défi Îles Togians Indonésie

J+310 Poisson Perroquets (1jour-1espèce)

Défi thématique Togians – 1 jour/1 espèce.

 

Défi n°221 : Poisson Perroquet

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas chose facile que de se rendre aux Togians. Nous étions loin de nous douter que la traversée serait aussi longue et éprouvante… Une fois à bord du ferry, après une confusion sur l’endroit où on avait le droit de s’assoir, nous avons fini au dernier étage, sur le « rooftop », assis sur un banc en bois. Le confort n’était pas présent d’autant que le toit ne recouvrait pas toute la surface et qu’avec la tempête, nous étions trempés. Je pense qu’on ne sait jamais autant plaint que lors de ce trajet où nous n’avons quasiment pas dormi. Nous avions la télévision, et la diffusion des matchs de foot pour nous tenir éveillés même si le temps pourri venait coupé le signal de temps à autre. Vu que les indonésiens vendent forcément beaucoup plus de places que d’espace disponible sur le bateau, les gens étaient entassés, allongés dans tous les sens sur des cartons, des couvertures, des sacs ou dans les détritus. On ne pouvait pas faire un pas sans manquer d’écraser quelqu’un et ce, même sur notre « rooftop ». Nous étions exténués, et très heureux d’atterrir à Wakai à 7h30 ce matin, après 12h à tanguer, trempés de la tête aux pieds. Une arrivée sous un temps maussade qui ne nous a pas tant réjoui, nous avons été nous enregistrer et nous avons négocié un bateau pour nous conduire jusqu’à notre resort ; Serra Beach, sur l »île de Malenge.

 

 

Nous avons embarqué à bord de leur bateau en bois typique, et il nous a fallu encore 2h30 avant de se retrouver sur notre plage ! Soulagés d’être enfin arrivés à bon port, l’endroit était très beau malgré le temps, l’eau était incroyablement chaude et transparente, et nous avons bien apprécié l’accueil de Nouir, le gérant du Serra Beach. Nos efforts ont été récompensés, il s’avère que nous avons été surclassés gratuitement dans un bungalow « de luxe » pour notre première nuit, car celui qu’on avait réservé était pris pour le moment. Après s’être installés, nous avons été mangés notre repas du midi, l’occasion de tester la cuisine que nous aurons pendant 5 jours. Nous n’avons pas été déçus ! Du riz, du poisson, des pâtes et des légumes, le moins qu’on puisse dire c’est que les repas sont vraiment complets. L’ambiance toujours aussi familiale puisque le gérant nous appelle au son d’un instrument et que nous nous asseyons tous ensemble sur une grande tablée! Nous avons donc discuté avec un couple d’allemand qui sont vite partis, mais nous avons surtout fait la connaissance de Gislaine, une habituée, et de 2 couples de français : Hortense et Henry ainsi qu’Alex et Sarah. Sur la table, nous avons trouvé un petit guide des animaux marins que nous pouvons croiser aux Togians (écrit en toutes les langues). En le feuilletant, nous nous sommes mis au défi de trouver chaque jour une espèce différente ; la thématique du séjour est donnée!

 

 

 

On était vraiment claqués donc nous n’avons pas fait grand chose de notre après midi, si ce n’est s’allonger sur les hamacs devant ces palmiers et cette mer magnifique ! En fin d’après midi, nous avons tout de même succombé à l’envie d’aller se baigner et nous en avons profité pour dégainer le masque et le tuba, histoire de découvrir le récif juste devant notre nouveau chez nous! Le soleil nous ayant rejoint, c’était le moment parfait pour découvrir tous ces coraux et réaliser qu’il y a déjà beaucoup d’espèces sur cette plage. Nous étions sur le retour après avoir vu tous ces poissons de toutes les couleurs, quand nous distinguons une grosse masse juste à côté de nous. Ni une ni deux, nous bifurquons pour s’en rapprocher, et nous tombons nez à nez avec un gros poisson-perroquet à bosse ! Nous l’avons suivi un moment, et il est allé rejoindre toute sa bande. Comme ils se déplacent assez rapidement, nous avons perdu leurs traces, mais nous pouvons déjà coché cette espèce (en plus de tous les poissons de récifs déjà identifiés) :).

 

 

Le soir nous avons retrouvé Gislaine, parisienne bientôt retraitée, qui vient en Indonésie depuis 23 ans, et sur les îles Togian depuis 8ans, plusieurs fois dans l’année. Passionnée de la culture de ce pays, elle a appris la langue et a trouvé son havre de paix au Serra Beach où elle connait littéralement tout le monde. Nous avons discuté avec les 2 couples de français qui se connaissent déjà un peu, et qui se sont accordés pour rester un peu plus longtemps ici afin de passer le premier niveau de plongée ! Une première pour le Serra Beach qui est en train d’acquérir tout l’équipement nécessaire, et une première pour l’instructeur indonésien qui vient tout juste d’être diplômé. Après le repas, nous avons regagné notre chambre dans laquelle l’électricité n’est accessible que de 18h à 22h, nous avons pris notre bonne douche froide avant d’aller regarder le match.

 

[Point FIFA du jour] Première question de Loick posée à Nouir ; est ce que vous avez une télé pour que l’on puisse suivre le prochain match de l’équipe de france? La réponse nous a choqué ! Avec l’électricité sur générateur que quelques heures par jour et le fait d’être au beau milieu de nul part, nous pensions nous asseoir sur ce match… C’était sans compter sur la passion footballistique des indonésiens, qui ont la télé et la licence pour pouvoir suivre la coupe du monde. Nous nous sommes donc retrouvés devant le poste à 22h pour regarder France -Uruguay en quart de finale! Nous étions une majorité de français bien évidemment avec de nombreux indonésiens venus en bateau pour l’occasion. Le match était un peu moins passionnant que le dernier de l’équipe de France, mais le travail a été fait. ON EST EN DEMI FINALE ! Trop heureux et contents de pouvoir célébrer ça avec tout le monde, et entourés d’Indonésiens tout aussi joyeux que nous.

 

 

 

Prochaine destination; Serra beach, des idées?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :