J+3 Chauffeur si t’es champion…
Amérique du Sud Brésil Défi Rio de Janeiro

J+3 Chauffeur si t’es champion…

Défi n°4 proposé par Antoine Allaire :
« Chanter ‘Chauffeur si t’es champion…’ dans le bus »

On va pas se mentir, pas entre nous hein, cette journée n’était pas très palpitante. En effet, c’est une journée placée sous le signe des transports, le début d’une longue série avec notre tout premier long trajet en bus. 7h pour être précis. Pour se faire il a fallu déjà rejoindre le terminal de bus à Sao Paulo, et devinez comment ? En prenant deux bus ! ;).

Au final on n’a pas tellement vu passer ces 7h de trajet puisqu’on s’est occupés à dormir, regarder un film mais surtout admirer les paysages par lesquels on est passés et qui sont juste splendides. Bien triste de ne pas avoir pu immortaliser ça comme il se doit, les photos ne donnent rien et n’arrivent pas du tout à ressembler à ce qu’on peut voir en vrai. Plusieurs choses à retenir pour faire un bon paysage brésilien: des montagnes à perte de vue, des mottes de terre partout sur les champs, des vaches surement croisées avec des chèvres vu leur ascension dans les montagnes et enfin des feux (on ne pouvait même plus les compter tellement y en avait… Et pas de pompiers en intervention. Frustration de l’extrême pour Loick.). On a profité de ce trajet pour réaliser le pari d’Antoine, de chanter « Chauffeur si t’es champion… » bien qu’à ce moment là on ne souhaitait pas forcément qu’il accélère. On avait quand même le chauffeur de bus qui arrive à tout doubler (y compris les voitures) en pleins virages de montagne.

Arrivés sains et saufs au terminal (Campo Grande), faut-il encore trouver le train qui mène jusqu’au centre de Rio et là c’était vraiment le ghetto et la nuit noire. Un combo qui ne nous a pas forcément rassurés, et finalement rien ne servait de se méfier, d’eux mêmes plusieurs brésiliens nous ont aidé à trouver le chemin de la station. Un transport en entraînant un autre, nous voilà de retour dans le bus, de ville cette fois ci. Un peu rustre, beaucoup de monde, des vitesses qui passaient quasiment plus et il nous dépose enfin dans la favéla que l’on devait rejoindre, grâce à l’aide de plusieurs passagers. Une favéla toute mignonnette, pleine de couleurs, avec vue sur toute la ville de Rio. Des locaux nous ont encore une fois aidé à retrouver le chemin de notre Airbnb, une petite chambre dans la maison d’un musicien trompettiste qui donne des cours de musique brésilienne aux enfants de sa favéla, un projet qui nous avait motivé à le rejoindre.

Vous le comprenez donc, demain c’est Rio !
On attend vos idées :).

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

06 Comments

  1. fab

    un peu timoré «  » chauffeur si t’es champion » défi de demain, faire un trio avec le trompettiste ! bises à vous deux

    5 septembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Ça peut se faire ! On assiste à son cours avec les enfants demain soir :). Bisous à toi aussi !

      6 septembre 2017 Répondre
  2. Aline HUBERT

    IL A PAS CHANTER LE CHAUFFEUR N’Y LES PASSAGERS, je dirai defi a moitié réussi 🙂

    5 septembre 2017 Répondre
    • Aline HUBERT

      Comme il est prévu que vous ayez d’autres transports en bus, le prochain trajet il vous faudra faire chanter aussi tous les passagers

      5 septembre 2017 Répondre
      • Orane_Lbt

        On va essayer de faire ça, en espérant qu’ils dorment pas tous cette fois ci 😉

        6 septembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Faut dire qu’il y avait pas grand monde et la plupart dormaient…

      6 septembre 2017 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :