J+291 Jouer les aventuriers sur l’île Tioman!
Asie du Sud Est Malaisie Tioman

J+291 Jouer les aventuriers sur l’île Tioman!

Défi n°210 : Vivre comme des aventuriers sur l’île Tioman !

 

Une bonne dose d’aventure qui démarre par un réveil à 5h du matin pour une petite randonnée d’1h dans les rues de la ville de Malacca. Après un bus de 5h qui semblait interminable, nous avons du attendre 5h supplémentaires pour pouvoir prendre le ferry en direction de l’île Tioman. Une traversée pour le moins mouvementée puisque pendant plus de 2h, notre embarcation se faisait la mal de gauche à droite, emportée par le courant et les grosses vagues. Puisque la mer était déchaînée, le départ avait été décalé et l’arrivée a été plus tardive que prévue. Nous nous retrouvons donc sur la jetée vers 20h, éclairés par quelques rares lampadaires, à la recherche d’un bungalow pour poser nos valises. Forcément, puisque l’île est quelque peu déconnectée du continent et de la civilisation, les logements ne sont pas réservables à l’avance… Nous nous sommes mis en tête de rejoindre Mokhtar’s place qui nous avait été conseillé par Sophie et Alex qui était tombés amoureux de cette île ! Nous nous lançons sur ce petit chemin de béton non éclairé et nous constatons que tout semble fermé. Ce n’était pas qu’une illusion.. Depuis l’éclairage de notre lampe torche, nous pouvions voir des pancartes « closed » sur chaque hôtel. Finalement, en posant la question à plusieurs touristes, ils nous expliquent qu’à cause du ramadan, la plupart des locaux sont repartis sur la terre ferme en désertant leur business. Par chance, nous tombons sur le couple de chinois qui tiennent le « YP Chalet » et nous avons pu avoir notre bungalow pour seulement 35RM la nuit ! Certes, ce n’était pas du grand standing mais c’est fonctionnel, pas très cher et au bord de la mer :).

 

 

 

Il faut savoir que l’île Tioman est un petit paradis situé à une soixantaine de kilomètres du sud est du continent malaisien, qui possède 20km de côtes du nord au sud. Seuls 400 habitants se sont installés sur cette île qui n’a qu’un seul petit village nommé Tekek. L’île est réputée pour être assez touristique, mais honnêtement, nous n’avons absolument pas eu cette impression, et ce malgré que nous étions dans les périodes de l’année les plus affluentes. Sur notre plage, ABC beach, située au nord, nous avons du rencontrer une petite dizaine de touristes, toujours les mêmes. Lorsque nous nous sommes baladés plus au sud, il y avait quelques groupes de touristes chinois mais ils étaient vraiment peu nombreux et quand nous avons fait du snorkelling nous étions souvent tout seuls. En raison de cette période de ramadan, il y avait très peu de locaux sur l’île, que nous croisions uniquement sur leur scooters de temps à autre. Nous avions vraiment l’impression d’être seuls au monde ce qui était vraiment agréable, mais ce côté « île abandonnée » nous a apporté quelques inconvénients… Pour commencer, il n’y avait que 2 restaurants d’ouverts sur une portion de 5km, avec des horaires totalement approximatives en raison du jeun. Chaque repas était une expédition pour trouver LE restaurant d’ouvert. Ajoutons à cela qu’il n’y avait pas de supérette d’ouverte (à moins de devoir faire 10km à pieds) ce qui fait qu’acheter une bouteille d’eau relevait du miracle. Du coup, nous avons joué les aventuriers en préparant de l’eau potable avec celle du robinet grâce à des pastilles (dont on pensait jamais se servir). En plus de ça, on essayait de trouver des fruits à manger, notamment des mangues ou des bananes qu’on pouvait trouver par terre, souvent tombées de l’arbre (sinon les fruits n’étaient pas murs et difficilement atteignables). Koh Lanta, tenez vous prêts, on s’est entraînés ;).

 

Pendant ces 3 jours, nous avons eu pour activité principale ; le snorkelling! Il faut dire que nous avons longtemps hésité avec les îles Perhentian au nord du pays, mais nous nous sommes rajoutés beaucoup de trajet et d’inconvénients pour profiter de la nature et des fonds marins soit disant très préservés et très riches… Le moins que nous puissions dire c’est que nous n’avons pas été déçus ! Le premier jour, nous sommes allés au bout de notre plage, près des rochers, où nous avons vu pas mal de coraux et des poissons multicolores, notamment beaucoup de poissons ballons! Nous avons nagé jusqu’à la pointe, où, en enlevant la buée de notre masque, nous nous sommes retrouvés nez à nez avec toute une famille de singe qui se doraient la pilule sur les rochers brûlants ! Faut dire qu’en quelques jours sur place, nous avons pu nous rendre compte qu’ils vivent en totale liberté sur l’île et qu’ils squattent aussi bien les câbles électriques, que les arbres en bordures de route. Dès que l’on distingue un peu de mouvement ou que des fruits à moitié croqués tombent des arbres, ils sont forcément dans les parages. On nous a mis en garde sur leur agressivité et le fait qu’ils peuvent aisément s’infiltrer dans les bungalows au lever du jour, mais nous les avons trouvé plutôt calmes et peureux. Nous en avions jamais vu autant… Et en parlant de record d’animaux, je ne peux pas mettre sous silence l’énorme varan que nous avons croisé lors de notre promenade au sud de l’île. Globalement, il devait y en avoir autant qu’à Koh Yao Noi, mais celui que nous avons vu se faufiler sous les bungalows d’un hôtel luxurieux, était énorme ! La taille et la corpulence d’un crocodile, avec une tête et une langue de serpent, c’était impressionnant ! Nous avons pu l’approcher d’assez près et le voir retourner dans le cours d’eau dans lequel ils nagent toute la journée…

 

Pour revenir aux activités, le deuxième jour, nous sommes allés faire du snorkelling de l’autre côté, près du Marine Park et c’était tout aussi magnifique ! Plus de poissons notamment des colonies de Némo, moins de coraux, mais nous avons eu la chance de voir une tortue géante, et rien que pour ça, on s’estime chanceux de s’être aventurer dans cet endroit, un peu compliqué d’accès. Le dernier jour, nous avons voulu pousser le challenge un peu plus loin en allant sur l’île Renggis pour tenter de voir des requins. Une véritable expédition puisque nous avons parcouru 10km, en tongs et maillots, le tuba et le masque dans la main, pour simplement atteindre le Berjaya Tioman Resort, notre point de départ. Depuis la plage, il a fallu nager 600m pour atteindre l’île, et on vous déconseille cette option puisque c’est assez dangereux… On s’était mis au défi de le faire par nos propres moyens, mais il vaut mieux privilégier un tour en bateau ou un réel équipement. En effet, bien que nous flottons sans effort dans cette eau très salée, les courants sont assez fort et nous avions l’impression que malgré notre avancée, l’île ne s’approchait toujours pas. De plus, la jetée se trouvant en face de l’île, de nombreux bateaux passent entre ces deux points, et parfois à vive allure. Autant vous dire que nous étions les seuls à avoir eu cette idée (conseillée par les proprios du bungalow) et que le seul élément qui pouvait être visible, était le masque et le tuba de Loick qui sont fluorescents. Tellement peu de choses que nous étions obligés de faire de grands signes aux bateaux qui fonçaient droit sur nous, afin d’être certains qu’ils nous évitent. Autant vous dire que nous ne faisions pas les fiers et que nous tentions d’accéléré à contre courant pour vite se rapprocher de l’île. Une fois là bas, nous n’étions pas déçus des efforts fournis puisque dès que nous avons commencé notre exploration, une fois la tête sous l’eau, nous avons pu apercevoir notre premier gros requin qui se baladait tranquillement. Nous n’avions jamais vu autant de couleurs qu’en faisant le tour de cette île et en découvrant tous ces poissons parfois cachés entre les rochers. Au final, nous avons croisé plusieurs fois un gros requin et un tout bébé (peut être la mère et son petit) qui étaient un peu peureux mais que nous avons pu quand même suivre… Le retour sur la terre ferme était beaucoup plus facile car nous avions le courant dans le bon sens et qu’il y avait très peu de bateaux. Nous avons du reparcourir les 10km dans l’autre sens, autant vous dire qu’on était bien contents de tomber sur un Duty Free pour acheter de l’eau et un petit encas ! :).

 

Ce court séjour sur l’île valait tous les efforts fournis pour y parvenir ! La nature y est magnifique et préservée et ce malgré la présence des quelques voitures et scooters ainsi que la gestion un peu moyenne des poubelles… Les plages sont sublimes, l’eau est turquoise, la jungle et les montagnes sont à 2 pas, les animaux sont partout et la vie n’est pas si chère. On le conseille à 300%, merci Sophie et Alex ;).

 

 

 

 

 

Prochaine destination : Kuala Lumpur, des idées?

 

 

 

Vues récemment

J+338 Rooftop devant le Taj Lake Palace…

J+337 Spectacle Bollywood !

J+336 Tester les chips India’s Magic Masala !

J+335 Une nuit à l’aéroport…

J+333 Rallye photos à Negombo !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. Christèle

    Bon alors vos défis du genre rejoindre une île 🌴 (aux requins 🦈 en plus !) à la nage 🏊‍♂️ 🏊‍♀️ …vous arrêtez tout de suite !!
    Le monde sous marin c’est magnifique on ne s’en lasse pas ; merci de filmer dans l’eau pour nous montrer
    Ton gros varan c’est pas un dragon de Komodo ?

    16 juin 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Effectivement c’était pas l’idée la plus brillante, mais pour notre défense, c’est une locale qui nous a conseillé d’y aller ;).
      C’est clair que c’est magnifique, on se doit de le partager !
      On est pas totalement surs mais c’est fort probable…

      25 juin 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :