J+270 Se rendre à Koh Yao Noï…
Asie du Sud Est Défi Koh Yao Noï Thaïlande

J+270 Se rendre à Koh Yao Noï…

Défi n°194 suggéré par Sandra : « J’ai une amie qui rentre de Thaïlande qu’elle connaît bien et elle me disait que Koh phi phi est à éviter. Devenue très très commerciale. Par contre elle est tombée amoureuse de Koh yao noi… »

 

Alors qu’on se posait justement la question sur le choix de l’île sur laquelle nous allions jeter notre dévolu aux alentours de Krabi, nous avons reçu ce petit message de Sandra. Une suggestion qui tombait à pic et que nous avons suivi les yeux fermés ! Le défi de se rendre sur place peut vous paraitre désuet mais je vous assure qu’il faut vraiment vouloir y aller pour se retrouver ici. Premièrement, les départs se font généralement du côté de Pukhet et non de Kraby, et deuxièmement, puisqu’il s’agit d’une île encore très peu touristique, il n’existe pas de service digne de ce nom pour s’y rendre. Nous avons été dans plusieurs agences dans lesquelles nous avons du montrer l’emplacement de l’île sur la carte pour qu’ils puissent comprendre notre demande. Dans notre hôtel, ils ont tenté de nous expliquer l’itinéraire « local » pour économiser des sous, mais il fallait prendre un bus qui, de manière totalement aléatoire, passe en centre ville et peut nous déposer à Talane Bay (50bahts) pour prendre un bateau pour 100 bahts. Le problème c’est qu’elle n’avait ni le numéro du bus, ni son itinéraire, ni l’heure potentielle à laquelle il pourrait se pointer. Tellement incertain qu’elle a ajouté en rigolant que, depuis qu’elle donne cette solution aux voyageurs, ils n’ont toujours réussi à monter dans ce bus… Vous vous doutez qu’on a décidé de passer par une agence et de négocier cet aller pour 550 bahts (tuktuk+bateau), histoire de ne pas dormir dehors. Nous allons essayer de faire le retour à la « locale », affaire à suivre…

 

 

Pour en revenir à la journée d’aujourd’hui, bien pluvieuse, notre tuktuk est venu nous chercher à 10h pétantes, notre bateau étant à 11h, nous avions une bonne marge. Mais c’était sans compter sur notre chauffeur qui s’est arrêter 36 fois pour récupérer des gens ou du matériel qu’il a ensuite livré. Résultat des courses; 15 min de retard et nous avons du patienter dans le bateau l’heure suivante, midi, pour qu’on puisse enfin démarrer. Pendant ce temps là, les locaux ont commencé à s’installer et leurs provisions également ! Des sacs de plantes en tout genre, des sachets d’oignons, d’aubergines, de concombres, de pommes, mais également des poissons et tout un tas d’autres choses à charger ! Une fois au complet, nous avons commencé cette balade nautique bien agréable, malgré le temps pourri. Sur place, nous avons rejoint notre bungalow pour les 4 nuits suivantes! Nous avons pris le moins cher de l’île donc nous ne nous attendions pas à un grand standing et, malgré tout, c’était une bonne surprise. L’accueil n’est pas excellente mais le monsieur est très attentionné et a insisté pour que l’on visite d’abord le bungalow et qu’on lui dise si ça nous va. Une démarche un peu particulière qui nous a laissé perplexe car il n’arrêtait pas de nous dire qu’il y avait d’autres habitations si on le souhaitait. Pour autant, le notre était propre, bien équipé en pleine nature, rien à redire ! Même la wifi qui n’était pas forcément prévue s’avère être vraiment performante ;).

 

 

 

Vu le temps pas vraiment fabuleux, nous n’avons pas fait grand chose de notre journée, si ce n’est tenter de trouver un endroit pour manger. Les premiers restaurants n’étaient pas ouverts, et ceux qui étaient allumés et dans lesquels les locaux étaient en train de se restaurer ne pouvaient pas nous servir… Après quelques longues minutes de recherche dans les rues un peu sombres, éclairés par la lumière de notre lampe torche, nous avons trouvé un restaurant chinois qui proposait des plats un peu chers mais qui ont fait l’affaire. Malgré une arrivée sous un temps maussade, nous avons l’impression que cette île a un vrai potentiel, qu’elle est vraiment préservée du tourisme et toujours aussi sauvage. L’aventure commence…

 

 

Prochaine destination : Koh Yao Noï, des idées?

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :