J+269 Écrire Juliette sur le sable…
Asie du Sud Est Défi Krabi Thaïlande

J+269 Écrire Juliette sur le sable…

Défi n°193 proposé par Laura Bennevault : « Mr le parrain, j’aimerais que tu écrives Juliette dans le sable et que tu décores tout avec de beaux coquillages « 

 

Si vous avez lu l’article précédent, vous devez vous douter qu’aujourd’hui nous sommes partis pour notre excursion d’une journée à Railay ! Nous étions super impatients de découvrir cette plage paradisiaque que nous croisons tous les matins sur la photo de l’accueil de notre hôtel ! Notre pick up a débarqué pile à l’heure et nous avons embarqué avec un couple d’espagnol et un trio de sœurs (c’est notre supposition) à bord d’un longtail boat. Un bateau en bois typique qui nous a fait longé la côte et ses sublimes paysages sous un soleil magnifique… Une bien belle balade qui s’est terminée vers 11h, heure à laquelle nous avons rejoint la plage de Railay West, impatients de découvrir l’île. Nous nous sommes tout d’abord arrêtés sur les centaines de milliers de crabes qui grouillaient sur cette plage à marrée basse et qui étaient assez atypiques puisqu’ils n’avaient qu’une seule pince extrêmement prononcée (parfois même d’une autre couleur). A en juger par le nombre de crabe qui se trouvait ici, on peut dire que la ville de Kraby porte effectivement bien son nom (et son emblème). Une fois sur la terre ferme, nous avons étudié le plan de Railay et nous avons emprunté le chemin pour rejoindre l’autre côté de l’île sur la fameuse plage paradisiaque. Et c’est le moins que l’on puisse dire… Sable blanc, eau bleue turquoise, montagne verdoyante sur les côtés, peu de monde et de charmantes petites barques amarrées. Un endroit rêvé sur lequel nous sommes restés un moment, l’occasion de réaliser le défi de Laura et d’écrire le prénom de Juliette sur le sable. La nièce de Loick est désormais gravé sur la plage de Railay, à l’autre bout du monde… :).

 

 

 

 

Après ce petit moment de détente et d’activités manuelles, nous avons cherché l’accès du premier point de vue qui se trouve tout à l’est de l’île. Nous avons donc commencé à suivre un chemin qui menait finalement à une autre petite plage sympathique. Sur le retour, nous nous sommes aventurés encore davantage dans la nature en pensant l’avoir loupé, mais finalement, nous sommes tout bonnement retombés sur la même plage… C’est à ce même moment que la pluie a commencé à tomber. Une grosse averse qui nous a obligé à patienter à l’abri. Une fois le temps plus clément, nous avons tenté un autre point de vue, celui du fameux lagon que l’on trouve sur l’une de ces montagnes. Autant vous avouer que nous n’étions pas prêts à faire… de l’escalade ! Et oui, il n’y a pas de chemin, mais simplement des cordes accrochées aux arbres et des cailloux de formes approximatives totalement glissants et couverts de la terre rouge que l’on trouve au sol qui tâche les mains comme les vêtements. Une épreuve que nous avons adoré passer et qui en valait la peine lorsque nous nous sommes retrouvés totalement sans voix sur notre observatoire ! Je me répète mais la vue était sublime… Le seul petit bémol se porte sur le lagon qui était malheureusement fermé. La descente a été quelque peu laborieuse mais, une fois au sol, nous avons poursuivi notre chemin vers la Phranang Cave.

 

 

La grotte Tham Phra Nang, ou grotte de la princesse est un lieu sacré puisque d’après la légende, l’esprit d’une jeune princesse hindoue se serait réfugié ici après le naufrage de son bateau. Les pécheurs et même les thaïs en général se rendent ici pour prier la princesse qui leur apporterait protection et bonheur. Si elle réalise leur souhait, ils la remercie avec des fleurs ou des bâtons d’encens. Mais si, par miracle, elle permet à une femme de devenir mère, on vient y déposer un phallus, ni plus, ni moins. Puisqu’elle représente un symbole de fertilité et un espoir de procréation, la grotte est remplie de pénis sculptés en bois de toutes formes, couleurs et tailles. Sans connaître l’histoire, ça peut être un peu déroutant… Après la visite de ce lieu atypique, nous sommes retournés à l’eau près de la grotte, avant de se prendre l’orage en pleine figure. Faut dire que la saison des pluies à commencer et que ce n’est pas des paroles en l’air en Asie! En quelques minutes, on passe d’un grand soleil à des trombes d’eau qui inonde tous les chemins en un temps éclair. Comme notre bateau de retour était pour bientôt et que le temps ne semblait pas vouloir se calmer, nous avons du traverser toute l’île sous l’orage. Une épreuve supplémentaire qui nous a fait plus sourire qu’autre chose, peu habitués à voir ce déluge et amusés par les locaux qui sont toujours dans leur quotidien sans être préoccupés par toute cette eau qui s’infiltre partout.

 

 

Même si le temps n’a pas toujours été au beau fixe sur cette journée, nous avons adoré cette découverte de Railay, ses montagnes, ses points de vues et ses plages qui valent la peine de s’y arrêter ! Retour en vidéo…

 

 

 

 

 

Prochaine destination : Koh Yao Noi, des propositions de défis ?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :