J+257 Manger des insectes et des tarentules!
Asie du Sud Est Cambodge Défi Siem Reap

J+257 Manger des insectes et des tarentules!

Trip avec Rémi et Morgane

Mon frère, Rémi et sa copine Morgane nous ont rejoint sur notre périple d’Ho Chi Minh à Bangkok, pour 2 semaines au Vietnam et au Cambodge.

29.04.18 – 12.05.18

 

 

 

Destination n°6 – Siem Reap

Défi lancé par Clémence Souchet et Sandra Jubault : goûter aux insectes et manger une araignée (Bugs Café)

 

Arrivés à notre hôtel à Siem Reap, nous avons mangé au restaurant et piqué une tête bien méritée dans la piscine. Après cette pause « fraicheur », nous nous sommes préparés et mis en route pour réaliser le défi lancé par clémence et sandra, aller manger des insectes. Avant qu’ils nous rejoignent, nous avons prévenu Rémi et Momo qu’il fallait que nous réalisions ce défi et que tout naturellement, ils allaient se joindre à nous pour la dégustation. Nous nous sommes donc rendus dans le restaurant dans lequel Clémence nous avait identifié ; le bug’s café qui cuisine les insectes de manière assez originale. Une fois devant, nous rencontrons le patron, un français qui nous explique que l’objectif de son restaurant est d’amener une première approche de ce mode de nutrition, et de prouver que le gout peut suivre les bienfaits des insectes en utilisant de bons produits et en les mélangeants à certains légumes ou certaines sauces. A la carte; burger de tarentule, beignet de fourmis, fondue au chocolat et au criquet. Nous avons jeté notre dévolu sur un plateau dégustation, normalement prévu pour 1 à 2 personnes mais qui fera l’affaire pour nous tous (Nous avions mangé avant, et il ne faut pas abuser, on est simplement venu tester!). Une fois le plateau servi, le patron nous a gentiment expliqué de quoi il était composé, c’est à dire: tarentules fris, nems au fourmis rouge, beignet de vers de soie, wok de criquet, vers de soie et légumes, brochettes de tarentule, scorpion et puce d’eau géante! Hummm, et bon appétit bien sur! Quand il faut se lancer, il faut se lancer… Chacun notre tour nous avons gouter les différents insectes que composaient notre plateau, et vous pourrez retrouver toutes nos réactions sur la vidéo ci-dessous.

 

 

Après ce festin, nous nous sommes arrêtés au supermarché afin que Rémi honore sa chance au tarot, et paye sa bouteille! Vous imaginez la suite, nous avons donc fait la fête dans notre hôtel jusqu’à 4h où nous sommes retournés nous baigner dans l’eau désormais bien chaude de la piscine.

 

Le lendemain matin a forcément été plus difficile que prévu, d’autant qu’il a fallu se lever de bonne heure pour visiter les temples d’Angkor classés au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Notre chauffeur de tuktuk nous attendait dans le hall, et nous sommes partis aux alentours de 9h. Un premier arrêt s’est effectué pour payer les droits d’entrée du site. Grosse surprise et déception en apprenant que le prix avait augmenté de 17 $ en 3 mois, soit 37$. Bienvenue au Cambodge, pays gangréné par l’argent ! (Forcément, tant que les chinois payent sans négocier, on récolte les pots cassés). Bon, puisque nous étions venus pour ça, et qu’il s’agit de THE site à ne pas louper au Cambodge, on a gentiment payé une demi couille, et nous avons enfin pu accéder aux fameux temple d’Angkor. Enfin, c’était sans compter sur notre chauffeur qui avait décidé qu’il ne ferait que le petit circuit de 17km et que si nous souhaitions faire le grand (32km), il fallait que nous lui donnions le double du prix. Étant donné que 15$ c’était le prix pour la journée, nous lui avons rappelé que peu importe les kilomètres, c’était une réservation du matin jusqu’au soir donc il devait nous amener où bon nous semblait. Forcément, ça ne lui a pas plu, il a boudé tout au long de la journée et nous a loupé quelques temples sur le parcours…

 

 

Malgré tout, nous avons pu accéder aux 3 temples du grand circuit et ils valaient vraiment la peine, et, sans le savoir, nous montions crescendo dans la beauté des lieux. Des temples plus ou moins bien conservés, dans lesquels la nature avaient repris ses droits et le temps avait modifié les structures. Pleins de petits recoins, pleins de gravures à observer, c’était vraiment magnifique. Arrivés au temple du petit circuit, le temple Bayon, nous avons pénétré dans une grande enceinte fortifié avec de nombreuses ruines réparties un peu partout, avec en son centre, celui que nous avons trouvé le plus beau! En descendant du tuktuk, nous avons fait la rencontre des singes. Des familles qui vivent paisiblement dans les arbres et sur ses ruines, en se mêlant aux touristes sans pour autant être trop agressifs. Nous avons pu les approcher sans qu’ils nous sautent dessus ou tentent de nous voler quelque chose, et ils étaient vraiment marrant à observer. Le soleil étant revenue, c’était, malgré la chaleur insoutenable, les meilleures conditions pour visiter ce temple aux visages majestueux et tellement bien fait !

 

 

Nous avons poursuivi notre route au fameux temple d’Angkor wat, le plus célèbre, qui était effectivement l’un des plus impressionnant par sa grandeur et la manière dont il s’étend à perte de vue. Nous avons pu monter tout en haut pour observer au loin toute l’immensité du lieu et constater qu’un orage se préparait au loin. Ainsi, de retour dans notre tuktuk, nous hésitions à insister pour qu’il termine le trajet que l’on s’était fixé et qu’il nous mène aux 2 temples manquant du petit circuit. Un peu exténués, et pratiquement sur de se prendre une sacrée averse sur la tronche, nous avons décidé de rentrer à l’hôtel. Et nous ne pensions pas si bien dire… A peine sortis de l’enceinte d’Angkor, l’orage éclate et des trombes d’eau s’abattent sur le tuktuk. Notre chauffeur nous met à l’abri, enfile son kaway et poursuit sa route. En quelques minutes, les routes étaient submergées ! Les scooters avaient les pieds dans l’eau, et le béton s’était tout bonnement transformé en piscine ! Nos premières inondations asiatiques qui étaient impressionnantes malgré qu’elles n’aient pas vraiment duré, et encore heureux ! Il a plu une bonne heure, ce qui a suffit à créer minimum 10cm d’eau dans les rues (en même temps, pas d’égout, pas d’évacuation, pas de terre pour retenir l’eau). Par chance, la pluie s’est arrêtée et nous avons pu attendre bien sagement et totalement exténués notre bus de nuit pour se rendre sur Bangkok.

 

 

 

 

Prochaine destination : Bangkok, des idées?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

04 Comments

  1. Clémence SOUCHET

    Vous l’avez fait !!! :O J’en reviens pas !! Ca, c’était un beau défi. Je suis fière de vous 😀

    J’ai adoré la tête de momo en mangeant son truc bizarre, Orane quand tu manges le gros machin dégueu, Loick avec la gelée de vers de terre berk et on termine par Rémi au moment de l’orage le « Oh ! ». MDRRRR vous m’avez tous bien fait rire ^^

    Merci pour ces vidéos et articles ! 😀

    15 mai 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci ma cousine, pas sur qu’on se serait motiver si tu ne nous avais pas lancé le défi 😉 <3

      21 mai 2018 Répondre
  2. Christèle

    Alors là BRAVO 👍👏à tous les 4 pour ce défi ( en plus c’est bien d’avoir les explications en français on comprend mieux ce que vous avez mangé !)
    Magnifique le temple d’ankor ; et on sent que vous êtes désormais aguerris avec les arnaques à touristes 😜

    16 mai 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci tata ! On avait aucune idée que le gérant était tout bonnement français et qu’il avait voulu créer ce « gastro/fusion » spécial insecte ;).
      C’est vrai que les temples étaient vraiment très beaux ! Et pour les arnaques on tente de se « battre » au quotidien mais pas sur qu’on s’habitue… :).

      21 mai 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :