J+25 S’improviser main verte pour la saison prochaine !
Amérique du Sud Argentine Buenos Aires Défi

J+25 S’improviser main verte pour la saison prochaine !

Défi n°26 : S’improviser main verte pour l’été prochain
 

Aujourd’hui, c’était 7heures au pied levé pour commencer notre première journée de travail dans cette exploitation bio !

 

Manu, le frère de Sébastien nous as donc pris sous son aile et nous a expliqué les taches du jours. Pour Loick ce sera retournage de terre dans le champs de laitue, et pour moi plantage de graines dans des petits pots (salade,fleurs, etc….) puis des pieds de tomate cerise dans la serre et enfin du mais dans le champ. Au final, toutes ces activités réunies nous ont mené à midi, l’heure de la débauche. Voici quelques clichés de notre défi du jour : S’improviser main verte pour la saison prochaine !

 

 

A partir de ce moment là, ça se complique! Arrivés les mains vides hier, nous n’avons rien à manger et il commence à pleuvoir des cordes et à faire un petit vent bien sympathique ! On se serait cru en Normandie, on est quand même venu cherché un peu le soleil, c’est sensé être un printemps argentin bordel ! Le plus gros souci de cette pluie : nos vêtements. ça faisait plus d’une semaine déjà qu’on avait pas pu faire de machine, donc quand on a vu leur machine à laver en arrivant, on s’est jetés dessus comme des morts de faim.. Avec cette pluie forcément plus rien de sec et nous voilà obligé par -8000°c de nous trimballer en tongs et en shorts. (Petit bonus pour les K-ways restés dans le sac volés et qui auraient pu servir pour la première fois). On en aurait presqu’oublié le moment le plus sympa : la douche glacée en plein air par ce temps radieux ! A deux doigts de la pneumonie, on se force tout de même à sortir pour acheter de l’eau et de la nourriture. Après 1,5 km à marcher dans l’eau (forcément ils ont pas l’habitude qu’il pleuve ici) et dans la boue, on arrive enfin au Supermarché, et là c’est le drame. Supermarché fermé, et encore mieux, aujourd’hui c’était un jour férié, rien n’est ouvert. Fort heureusement, nous continuons donc notre chemin et arrivons devant un commerce qui semble ouvert. La porte était fermé ok, mais la propriétaire ouvre seulement une petite fenêtre en nous expliquant que c’est un jour férié, que par mesure de sécurité elle ne peut pas nous ouvrir, que nous pouvons seulement commander par le biais de cette petit interstice et qu’elle nous apporterait elle même nos articles. Alors d’accord, pourquoi pas, on est pas contre, mais nous ne connaissons aucun nom des produits ici. Au bout de quelques minutes de tentatives d’explications, surement lassée d’essayer de nous comprendre, elle nous laisse entrer. Alors c’est très gentil de sa part, mais elle nous a quand même glissé dans la conversation que nous ne faisons pas d’effort pour parler espagnol et qu’elle aimerait bien visiter notre pays, mais que nous les Français sommes des personnes très fermées…. T’as de la chance que tu sois la seule commerçante à ouvrir toi! Parce qu’à ce moment là, rongés par le froid, en tong et short sous une pluie battante, sans avoir mangé depuis 7h ce matin, c’était pas le moment…

 

Nous voilà enfin sur le retour, toujours sous la pluie et le vent, frigorifiés mais à deux pas de toucher notre but ultime; MANGER !
On prévoit quelque chose de simple et rapide pour l’occasion : des pâtes et des knackis ! Et pourquoi pas des crêpes en dessert si on se motive ! Mais comme une galère n’arrive jamais seule, le gaz décide de nous lâcher. Nous prévenons donc Manu, qui nous explique qu’il faut qu’il aille en chercher en ville. Par ce temps il était forcément pas trop motivé mais on a vite eu gain de cause. De retour dans la chambre en attendant la nouvelle bouteille, nous nous mettons directement sous les couettes à regarder une série en attendant qu’il revienne.
Plus d’une heure c’est écoulé, nous remettons donc l’eau à chauffer, le temps de faire la pâte à crêpe… Une bonne demi heure plus tard, l’eau n’ayant toujours pas bouillie, nous nous sommes fait une raison : pas de pâtes ce soir. Finalement, ce sera crêpes salées et sucrées, et ça après 14h d’attente, c’est beau..! De retour dans la chambre après avoir traversé torrents et rivières, on se rend forcément compte qu’avec tout ça, on a pas de wifi non plus (la publication sera pour plus tard). On a toujours extrêmement froid, mais on va se coucher avec notre seul pull et notre jogging, en espérant que la journée demain sera meilleure…

 

Demain, deuxième jour de travail, nous ne savons pas ce qu’il nous attend, puis nous allons tenter d’aller faire de vraies courses.. Des propositions de défis?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

08 Comments

  1. Aline HUBERT

    la petite maison dans la prairie revisitée par Loick et Orane 🙂 allez courage pas facile la vie a la campagne

    29 septembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      C’est un peu ça effectivement, faut le temps de s’y faire 😉

      5 octobre 2017 Répondre
  2. Clémou

    Que de péripéties mes pauvres ! C’est ça le goût de l’aventure, faire beaucoup d’efforts sans même savoir ce qu’on va manger … :/ Par contre LOL la commerçante a eu un jour de répit ! J’espère que vous allez lui faire la fête demain. Bon courage pour votre journée de travail. :*

    29 septembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      C’est clair ma cousine ! Haha on est retournée la voir elle était un peu plus aimable heureusement :). Merci <3

      5 octobre 2017 Répondre
  3. Fabienne

    Cela me rappelle une marche de 8 h sans manger et où j ai fini aussi par vous faire des crepes….tu voulais faire le remake de marseillan !!! Bon courage les jeunes et ravie de vous relire enfin.

    30 septembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      C’est à peu près ça, seulement c’était pas vraiment prévu ^^.

      5 octobre 2017 Répondre
  4. FABIENNE TARTAS

    oui oui ravie de vous lire tous les jours quand j’ai INTERNET…courage les loulous vous allez en ressortir avec pleins de belles choses dans vos têtes respectives. des gros bisous fab2

    30 septembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci maman 2, ravie que ça te plaise :). On espère bien, on te fait aussi de gros bisous !

      5 octobre 2017 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :