J+240 Une coconut sous les palmiers…
Asie du Sud Est Défi Hoi An Vietnam

J+240 Une coconut sous les palmiers…

Défi n°183 : Déguster une noix de coco fraîche au bord de l’eau et de la forêt de palmiers !

 

Un matin qui débute par un buffet de roi au bord de la piscine sous un grand soleil, de quoi commencer une bien belle journée qui poursuivrait en beauté la soirée d’hier. Après avoir pris nos renseignements sur les multiples choses à faire dans le coin, nous avons décidé de louer un scooter puisque nous n’avons pas beaucoup de temps pour découvrir la ville et ses environs. En fin de matinée, nous nous sommes donc rendus dans une petite agence de location en bas de notre hôtel pour comparer les prix et constater que l’hôtel prenait tout de même le triple !! Notre scooter dans les mains pour 4€ la journée, nous avons débuter notre périple par la traversée du pont Cua Dai après avoir longé les rizières. Nous avons pu prendre de la hauteur et constater toute cette végétation touffue qui prends le pas sur le rivage, c’est assez déconcertant.

 

 

 

En descendant, nous sommes directement allés au village de pêcheurs, sachant qu’en longeant cette rivière qui se jette rapidement dans la mer, nous avons déjà pu observer les grands filets tendus et plusieurs bateaux. Nous nous sommes rapidement perdus dans la pampa avant de nous retrouver sur une plage abandonnée. Personne à l’horizon, des déchets un peu partout mais surtout de nombreuses coques dans lesquels les locaux se déplacent sur l’eau. Alors que nous observions les alentours, nous avons justement réalisé que nous n’étions pas seul en voyant l’une des coques partir sur l’eau avec, à son bord, un monsieur qui bougeait le filet et venait récupérer les quelques poissons prisonniers. Une fois au village de pêcheurs, nous avons pu constater l’ampleur de la pollution de l’eau en voyant l’amas de déchets aux abords des bateaux et en assistant au vidage des ordures d’une dame qui a jeté eaux usagées et emballages directement dans l’eau. Désolant… La balade était tout de même intéressante car nous étions les seuls touristes à la ronde et que nous avons pu observer toute cette petite vie portuaire locale.

 

 

De retour sur les routes, nous avons rejoint le quartier des « water coconut palms » et là nous sommes entrés dans un tout autre décor. Une rivière submergée par les palmiers avec des locaux qui se déplacent sur ces fameuses coquilles, c’était irréaliste mais très joli. Nous aurions pu vous faire un petit défi d’aller pêcher à bord de ces embarcations mais le prix était un peu élevé et étant donné que nous avions déjà loué le scooter, nous avons laissé tomber. A la place, nous nous sommes dit que ce serait l’endroit parfait pour déguster une petite noix de coco fraiche, coupée à la machette, au bord de l’eau. Un moment tranquille où nous avons pu observer ce décor assez impressionnant et très calme.

 

 

Notre 3ème arrêt s’est fait sur la plage Cua Dai pour aller s’approcher de l’océan et profiter du soleil. La baie est immense bien que la plage ne soit pas très grande. Les transats sont bien entendus privatisés mais l’endroit reste assez sauvage et très peu fréquenté. Ça a été l’occasion de profiter d’une eau vraiment très bonne, et de prendre les rayons du soleil que nous espérions depuis déjà 3 semaines !

 

 

Enfin, nous avons terminé notre petit tour par le « village aux légumes » nommé « Tra Que ». Au milieu des habitations et des rizières se trouvent ces petits jardins qui s’étendent sur tout un quartier. Des plantations de toutes sortes et des locaux en train de récupérer les cacahuètes et de travailler sur les salades. Nous nous sommes donc amusés à tenter de reconnaitre les plantes que nous pouvons retrouver dans notre assiette ;).

 

 

De retour en centre ville, nous avons fait un petit tour dans la piscine avant de rejoindre une activité gratuite organisée par notre hôtel : un food tour ! Le souci c’est que la visite guidée était en anglais, que nous étions nombreux et que ce n’était pas du tout ce à quoi on s’attendait. Nous pensions faire une visite et des dégustations au marché, mais le principe de ce tour, était de s’arrêter dans 4 ou 5 restaurants locaux et de goûter quelques spécialités accompagnées de certaines explications de notre guide. Loick n’étant ni passionné par la cuisine, ni par l’anglais et souhaitant retourner au marché, nous avons finalement quitté le tour comme deux voleurs et nous avons foncé dans le quartier de la vieille ville. En même temps, nous repartons déjà demain et ce lieu vaut vraiment le détour, c’était la meilleure façon de terminer cette belle journée…

 

 

Prochaine destination : Mui ne, des idées?

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :