J+235 Tester le Bo Bun!
Asie du Sud Est Défi Hanoi Vietnam

J+235 Tester le Bo Bun!

Défi n°178 proposé par Vincent et Maureen : « Cap ou pas cap de manger un Bun Bo à Hanoi ?

 

Après une courte nuit dans le bus (même allongés, une nuit dans le bus, ça reste assez inconfortable), nous arrivons à la gare routière d’Hanoï aux alentours de 5h30 du matin. Les petits yeux écarquillés, étonnés de revoir des buildings, nous prenons nos sacs et nous commençons à marchander avec tous ces chauffeurs qui nous sautent dessus. 200 000VDN c’est ce qu’ils étaient tous prêts à prendre, mais à force de persuasion, nous avons réussit à monter dans un taxi pour 100 000 dongs. Plus de 10km séparés notre hôtel de la gare et pendant lesquels nous avons eu bien l’occasion de nous rendre compte de la circulation infernale dans la capitale, noyée sous les scooters. En 30min de trajet, nous avons manqué d’en écraser une dizaine, nous étions donc soulagés d’arriver sain et sauf devant notre hôtel en réalisant que nous avions fait une bonne négociation (le compteur du taxi affichait 130 000 à l’arrivée).

 

Une fois à l’hôtel, (et après avoir réveillé le monsieur de l’accueil) nous n’attendions qu’une chose ; une bonne douche et un bon lit. Le souci c’est qu’ils n’avaient pas de chambre de disponible tout de suite et qu’ils attendaient un check out pour pouvoir nettoyer et nous libérer la chambre. « Revenez à 12h30? Euh.. qu’est ce qu’on va faire pendant 7h? Vous n’avez qu’à vous balader. » Très bien, nous avons donc laissé nos gros sacs et nous avons cherché un café ouvert pour aller manger le petit déjeuner. Près du lac, nous avons donc déguster des pancakes, avant de trouver une agence pour organiser la suite de notre voyage. Souhaitant partir sur l’île de Cat Ba demain matin, nous avons fait le tour des agences pour réserver notre billet combiné (bus/ferry/bus). Le rendez vous est pris pour 10h30 demain matin à 17€ l’aller-retour sur l’île. Bien que nous ayons du temps à tuer, nous avons vite rejoint l’hôtel. D’une part, parce que c’est vraiment loin d’être agréable de se balader à pied dans le centre ville (pas de trottoir et des scooters vraiment partout qu’il faut tenter d’éviter), et d’autre part, parce que nous nous sentions vraiment sales et donc, pas le cœur à visiter. Nous avons finalement récupérer notre chambre vers midi et nous avons pu retrouver un peu de confort, dont on a profité une bonne partie de l’après midi.

 

Nous sommes finalement ressortis bien décidés à réaliser le défi de Vincent et Maureen qui était d’aller déguster un Bo Bun à Hanoï. Nous nous sommes donc retrouvés au Bun Cha Ta Hanoï réputé pour ces Bo Bun traditionnels. Faut savoir que ce plat est typique du Vietnam et il s’agit d’un plat de rue composé simplement d’un bouillon, d’herbes aromatiques, de nouilles de riz et est ensuite agrémenté de porc, de viande bouilli, d’oignon et de fromages dans certains cas. En arrivant dans le restaurant, nous sommes super bien accueillis et accompagnés dans le choix du Bo Bun. Sachant que c’est notre jour de « végétarianisme », le choix fût assez simple ! Quelques minutes plus tard, un grand panier d’herbes en tout genre est déposé sur la table, suivi de près par les nouilles de riz froide et le bouillon. Dans notre menu, nous avions également des nems végétariens. Pas forcément des pros dans la réalisation de ce plat, nous avons écouté bien sagement les conseils et les explications de notre serveuse. Vous apprendrez donc, comme nous, que le bouillon est accompagné de morceaux de papaye verte qui a de bonne propriété pour garder la ligne et qu’on peu y ajouter de l’ail, des piments et du poivre pour relever le gout à notre convenance. Dans ce bouillon, on ajoute les nouilles, mais également des plantes. Ça va de la simple feuille de salade et brin de menthe, à des plantes un peu plus inconnues qui nous ont été présentée. Celle avec les feuilles rouges est très parfumée et permet de soigner les migraines et le brin de feuilles vertes poussent dans les rizières et possède de bonnes vertus pour la peau. On choisi donc nos petites herbes, on y ajoute nos nems et on déguste ce plat. Un plat assez simple mais très bon. Il fallait juste se méfier des piments et des herbes rouges qui parfument vraiment trop le bouillon qui peut vite s’avérer écœurant. Toujours est-il que pour 2€ chacun, nous n’avons même pas été capables de finir notre plat ! Un défi réalisé et apprécié à 100%, merci Vincent et Maureen ;).

 

 

 

Prochaine destination ; Cat Ba, des idées?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :