J+232 Un trek sans guide !
Asie du Sud Est Défi Laos Muang Ngoy

J+232 Un trek sans guide !

Défi n°175 : Partir en trek sans guide à la découverte des petits villages (Huay Xen et Ban Na).

 

Ce matin, réveil assez matinal puisqu’une journée de marche nous attends ! Nous avions prévu de faire la boucle des 3 villages des environs : Huay Xen (le plus éloigné), Huay Bo (le plus grand) et Ban Na (le plus proche). Il est possible de pouvoir tous les voir en une journée mais les voyageurs optent généralement pour une nuit chez l’habitant pour avoir le temps d’en profiter. Impossible pour nous puisque nous partons demain pour Muang Khua afin de passer au Vietnam le 18 avril. C’était donc un défi à relever que d’essayer d’aller se promener dans ces 3 villages, le tout sans guide.

 

Après un petit déjeuner copieux, nous nous sommes dirigés sur l’unique chemin qui s’enfonce dans les terres. Une marche agréable au gré des rizières et au fil de l’eau qui, grâce à l’orage, a retrouvé un sacré débit ! Nous sommes arrivés au point d’entrée de la grotte calcaire de Tham Kang que nous n’avions pas forcément prévu de visiter. En demandant le prix par curiosité (peut être enfin une visite gratuite? Sait on jamais!) , le « gérant » nous annonce 10 000 kip (1€). Pas vraiment motivés à les visiter, nous déclinons sa proposition. Nous pensions en rester là mais voilà qu’il insiste sur les billets à prendre, et sur le fait qu’il est nécessaire de payer coute que coute, même pour aller visiter les villages. Mais bien sur… Finalement, il s’est avéré que c’est le fameux pont en bambou qu’il avait décidé de nous faire payer. Bien décidé à ne pas lui verser un centime, il a fallu mettre les pieds dans l’eau pour passer de l’autre côté ! De nouveau sur le chemin, quelques kilomètres plus tard, une pancarte indique la direction de « Houay Bo ». Ni une ni deux, nous bifurquons sur ce chemin minuscule à travers la forêt. Il a fallu déjouer les plantes qui avaient pris possession des lieux et bloquaient souvent le chemin et tester son équilibre sur un tronc d’arbre servant de passerelle pour passer de l’autre côté de la rivière.

 

 

Finalement, nous arrivons sur un grande plaine de cultures avec les montagnes en fond et un petit village que l’on distingue au loin. Nous slalomons dans les champs en longeant la rivière squattée par les buffles (comme d’habitude, le monopole de la baignade ces animaux). Petite particularité, nous avons vu des buffles roses avec des poils blancs (une version albinos peut être?) et c’était assez déroutant ! Pendant notre balade sur les rizières, nous avons également croisé la route de bébés sangliers, qui en s’approchant, était également accompagné de leur mère qui a failli nous charger ! Toujours est-il que nous cherchions à aller au village de Houay Bo et que pour ça, d’après maps.me il fallait traverser la rivière. Le souci? Pas de pont, un débit assez conséquent et un temps pas foufou pour aller se baigner ! Tant pis, nous avons décidé de nous arrêter au petit village de Ban Na en contrebas. Sur la route, nous avons pu remarqué que des fils électriques reliés le village à la rivière et qu’avec le débit ils s’étaient fabriqué leur petit barrage permettant d’alimenter le village en électricité. L’installation n’a pas l’air hyper fiable (des câbles coupés, des poteaux renversés) mais c’est très intelligent de leur part!

 

 

Une fois dans le village, nous avons été quelque peu surpris par les conditions dans lesquelles vis la population. Une rue, une école, plus d’animaux que d’habitants, un confort pour le moins rustiques et des enfants qui couraient tout nus dans les rues pour aller se laver au seul point d’eau du village. J’ai pris quelques clichés de l’endroit sans trop insisté de peur qu’ils le prennent mal, bien qu’ils nous ont accueilli tout sourire bien que nous ne sachions que dire « bonjour » et « merci ». Un petit choc culturel qui nous a fait, une fois de plus, réaliser à quel point les conditions de vie et leur quotidien sont bien différents des nôtres. Pour autant, ils sont loin d’avoir l’air malheureux, et semblent se poser beaucoup moins de questions que nous dans notre petit confort. Nous sommes ensuite repartis à pied pour changer de direction et trouver le petit village de Huay Xen.

 

 

Après quelques kilomètres dans la nature, nous avons retrouvé ce second village tout aussi reculé, avec des maisons sur pilotis un peu plus hautes mais également un peu penchées. Toute la population s’était retrouvée dans une récente « habitation » en parpaing à même le sol et toute l’électricité était utilisée pour faire fonctionner cette grosse enceinte qui diffusait de l’électro et qui coupait par moment. Dans ce lieu, les adolescents étaient en train de danser et de boire des coups, pendant que les « anciens » étaient assis par terre devant des dizaines de plats différents. Une ambiance chaleureuse où nous avons pu nous retrouver au cœur de leur célébration, nous les seuls touristes à la ronde (petit moment privilégié). Ils avaient également l’air content de nous voir et nous ont invité, une fois encore, à nous joindre à eux pour boire un verre ! L’alcool de riz à 16h hier et la proposition d’aujourd’hui vers 14h, ça faisait un petit peu tôt pour nous ;). Nous avons quand même tenté d’établir le contact, d’essayer de discuter bien que ce fut un peu laborieux.

 

 

Bien contents de notre petite balade, de nos découvertes du jour, de nos rencontres et de ce nouveau choc culturel ! Nous avons eu la confirmation que le peuple lao peut se montrer un peu froid au départ, un peu nonchalant, mais sont tout aussi accueillants que les autres populations d’Asie depuis notre arrivée ! Cette journée venait compléter et terminer (quasiment) notre expérience laotienne, puisque dans 2 jours, nous nous rejoindrons le Vietnam.

 

Prochaine destination : Muang Khua, des idées?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. Christèle

    Des découvertes hors des sentiers battus.
    Merci pour cette balade ; mais restez prudents (pas facile à maîtriser un sanglier 🐗 !)

    19 avril 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci de l’avoir suivie :). Promis on fait attention ! <3

      19 avril 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :