J+222 Orane à la conduite du scooter!
Asie du Sud Est Défi Laos Vang Vieng

J+222 Orane à la conduite du scooter!

Défi n°165 : Tenter une première expérience de conduite de scooter au Laos !

 

Une fois n’est pas coutume, le réveil n’était pas si simple mais notre heure de rendez vous plus tardive. Ce n’est que vers 10h30 que nous avons rejoint Damien et David pour une journée ensoleillée que nous souhaitions passer au lagon, le lieu incontournable de Vang Vieng. Pour se faire, nous avons commencé par louer des scooters automatique pour moins de 5€. Comme je n’ai jamais conduit de 2 roues motorisées, Loick m’a mise au défi de piloter ce scooter toute la journée. J’avais seulement essayé une fois en ligne droite lors d’une précédente location mais nous avions vite écourter l’apprentissage car pour tourner j’utilisais mes jambes, ce qui n’était pas franchement rassurant ! Après quelques petits briefings, j’ai enfourché “la bête” sous les conseils avisés du pilote qu’il me communiquait à l’oreille.

 

Les premiers virages étaient assez laborieux, c’était plutôt compliqué de faire attention à la circulation mais les routes étaient propres et ça s’est plutôt bien passé. Nous avons mis de l’essence, en ne payant qu’un euro, suite à l’expérience de Laura et Ninon qui avait mis 2€ qu’elle n’avait pas utilisé. Au bout de plusieurs kilomètres, nous avons bifurqué sur un chemin qui semblait ne pas être le bon, et qui, après vérification, n’était pas du tout le bon. Un petit bug de Maps.me qui nous a valu un aller-retour inutile de plusieurs kilomètres puisque nous avons du faire demi-tour… Une fois sur le bon chemin, nous avons admiré ces paysages vraiment sublimes que nous avons traversé (tout en regardant la route, de toute façon, j’avais mon examinateur pour m’engueuler ;)). Au premier panneau pour le premier lagon, la route est devenue infernale, poussiéreuse et caillouteuse. Un plaisir pour les fesses, un plaisir pour la conduite. Nous nous rendions justement au lagon n°3, l’un des plus loin et l’un des moins fréquenté, faut dire qu’il en faut de la volonté pour arriver jusque là, c’était interminable…

 

Finalement, après plusieurs ponts en bois traversés, des rencontres avec les animaux de la ferme, nous rejoignons le lagon sous les coups de midi, tout les 4 en réserve d’essence depuis un bout de temps. Une arrivée avec des nuages persistants (l’orage était prévu pour 16h) malgré de nombreuses éclaircies. Nous avons été testé l’eau qui était un peu froide mais qui tombait à pic ! Avec le petit restau, les tables pour manger, l’eau très bleue, les petits installations (radeau, pont en rondin, tyrolienne…) ça promettait une bonne après midi ! Promesses tenues ! Nous avons bien kiffé nos moments dans l’eau, les batailles d’équilibre, le plat sur la tyrolienne et les tentatives de prise de kayak. Cerise sur le gâteau, nous sommes partis à l’aventure en suivant le panneau indiquant un point de vue ainsi qu’une grotte. La grotte ne valait pas le détour car trop difficile d’accès, le point de vue en revanche, était à couper le souffle ! Il a fallu gravir une grotte ouverte depuis laquelle on pouvait observer les rizières, les montagnes et les feuilles tombées avec le vent… De plus, nous étions presque seuls étant donné que le chemin n’était pas forcément très facile :). De retour au blue lagoon, nous nous sommes retournés nous baigner et manger un petit quelque chose avant que l’orage menaçant ne vienne écourter nos plans.

 

 

Par chance, nous avons pu acheter de l’essence directement sur place (on s’imaginait déjà sous l’orage en train de pousser les scooters) et nous avons pris la route en sens inverse. Nous avons commencé à nous prendre des grosses gouttes et les animaux avaient carrément squatté les routes en totale liberté. Au final nous sommes rentrés pile poil avant le gros orage qui a débuté 10min après que nous soyons revenus dans nos hôtels respectifs. En petit conclusion de l’expérience, la conduite du scooter n’était pas si compliquée d’autant que j’avais un bon copilote. Par contre, avec tout ce qui s’est passé dans la journée, je suis capable de conduire sous toutes les conditions : avec une circulation bien compliquée (personne respecte rien en Asie), sur des routes de cailloux bien cabossées, avec de la poussière en pleine tronche, avec un casque qui se fait la mal toutes les 3 secondes, sur une bande de point en bois où il faut rester en ligne droite, et bien évidemment, sous l’orage! Je suis prête à tout maintenant :).

 

 

Nous sommes rentrés dans la chambre sous des trombes d’eau qui faisaient un bruit pas possible ! (sur de la tole faut pas s’étonner) et surtout le débit d’eau ne baissait pas au fil des heures ! Beaucoup d’éclairs, peu de tonnerre mais une pluie battante. Il était l’heure de manger, et c’était notre dernier soir en compagnie de Laura et Ninon ainsi que de Damien et David qui partait le lendemain pour Vientiane. Motivés par l’envie de se retrouver (et par la faim), nous avons bravé la tempête pour rejoindre la meilleure pizzeria depuis notre tour du monde ! Vraie pâte faite maison, cuites au feu de bois avec du vrai fromage ! Un régal et certainement la meilleure façon de partager un dernier moment… :). Ça aura été de très belles rencontres, pleins d’activités et de soirées vécues ensemble avec ce petit groupe fort sympathique !

 

 

Prochaine destination : Vang Vieng, des idées?

 

 

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. Christèle

    Une belle sortie en scooter de barbie 🛵 félicitations Orane 👍

    Votre tablée fait plaisir à voir …vous n’êtes pas comme les autres personnes autour : le nez sur leur portable à ne pas profiter des gens qui les entourent .
    Vous au moins vous savez profiter de chaque rencontre que votre voyage vous offre
    Ne changez pas 😘

    8 avril 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Le rose m’a porté chance, on s’en est sorti vivant !;).
      Haha je n’avais même pas remarqué! Effectivement, on lâche un peu les portables quand on se retrouve ensemble, histoire de profiter de ces moments sachant que nous n’allons pas nous recroiser de si tôt! :). Merci tata <3

      19 avril 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :