J+205 Sous la cascade Mok Fa !
Défi Pai Thaïlande

J+205 Sous la cascade Mok Fa !

Défi n°151 : Se baigner sous une cascade trouvée au hasard !

 

Avant toute chose, nous allons faire un petit saut dans le temps et remonter à la location de notre moto. Disons qu’à la base du projet, nous devions louer un scooter (125cc) qui nous été proposé à 36€ la semaine dans la plupart des agences, seulement il a fallu qu’on ai envie de comparer et que nous nous retrouvions chez un loueur possédant d’innombrables moto d’un autre “standing”. Avant même d’être entrés dans ce lieu, les yeux de Loïck brillaient déjà de milles feux. C’était avant de connaitre le prix… 182€ la semaine pour cette Honda de 500cc. Le dilemme. Nous avons hésité de longues minutes, nous avons même fait demi tour, avant de sauter finalement le pas ! L’idée du voyage étant de profiter et de se faire plaisir, cette moto ne pouvait pas mieux tomber pour Loick qui rêvait de conduire. C’était également l’occasion pour 26€ par jour, d’avoir un véhicule stable, beaucoup moins dangereux et surtout beaucoup plus confort, qui puissent supporter les kilomètres et les virages de montagnes. De plus, les casques supposés être loués nous ont été fournis gratuitement !

 

 

Nous avons démarré cette première journée en bouclant toutes les sacoches et en n’oubliant surtout pas notre feuille de route. Une fois en selle, nous avons quitté notre hôtel que nous retrouverons dans 6 jours, et nous nous sommes mis en quête de notre fameuse route 1095 que nous devions rejoindre. Pour se faire, nous avons slalomé parmi les scooters et les voitures thaïlandaises sur une quarantaine de kilomètres pour sortir de la ville de Chiang Mai ! Une fois sur cette route 1095, le plaisir commence ! Tout y étais ! Le soleil, une route lisse, bien entretenue et sur laquelle peu de monde circulait, des petits villages authentiques en bordure de route perdus dans la végétation, des rizières et des champs de bananiers à pertes de vues… Nous étions justement en train d’admirer ce beau paysage quand nous avons vu une pancarte indiquant l’entrée d’une cascade. Ni une, ni deux, on bifurque sur cette petite route de montagne que nous n’aurions jamais trouvé par nous même et nous atterrissons devant l’entrée du parc. Nous garons la moto un peu déçus de constater qu’il fallait payer l’entrée, d’autant que nous n’avions jamais entendu parler de cette cascade sur les roadtrips dont nous nous étions inspirer. Nous allons voir au guichet et nous lui demandons si la cascade se trouve loin (parce que nous n’avons pas des heures devant nous) et si elle a une photo pour que nous voyons à quoi elle ressemble. Après quelques précisions, une cascade à 5minutes qui n’a pas l’air de payer de mine, nous décidons tout de même de nous lancer pour 220 Bhats (6€).

 

Nous ne pouvions pas mieux tomber ! Le parc est hyper bien entretenu, aucun déchet par terre, les chemins s’intègrent bien à la nature qui est totalement préservée. Depuis notre arrivée en Asie, c’est peut être la première fois où nous retrouvons un site aussi propre, et c’est plaisant ! Quand nous arrivons en bas de la cascade, nous sommes encore plus surpris, car c’est largement plus beau et plus impressionnant que sur la petite photo qu’elle nous avait montré ! En arrivant sur place, nous étions seuls et sachant que nous pouvions nous baigner, nous nous sommes pas fait prier et nous nous sommes jetés à l’eau. Elle était un peu fraiche certes, (il faut dire qu’il fait 36°c dehors) mais les éclaboussures de la cascade aident vite à y rentrer facilement ;). Un groupe en visite organisée nous a ensuite rejoint, mais ils sont vite partis et nous avions encore les lieux pour nous tout seul, ce qui était super agréable. Forcément, nous avons testé de se mettre vraiment sous la cascade, qui avec sa puissance, offre un massage THAILANDAIS (faut préciser) gratuitement et qui aide à rendre l’endroit plus naturiste (avec cette force, aucun maillot de bain n’y résiste). Nous sommes ensuite montés jusqu’à la grotte et nous avons un peu marché sur les sentiers. Une super découverte, on ne regrette absolument pas cette petite trouvaille (Mok Fa Waterfall pour les curieux).

 

 

 

Nous avons ensuite repris la route pour une longue portion de plus de 100km dans les montagnes, en traversant un parc national très montagneux qui offraient de jolis points de vue et des virages bien serrés qui donnaient l’occasion de prendre de belles courbes. Aux abords du village de Pai que nous souhaitions rejoindre, nous nous sommes tout d’abord arrêtés au Memorial Bridge qui était sur notre route. Il s’agit d’un pont construit en mémoire de la seconde guerre mondiale. Ils ont fait en sorte qu’il soit ressemblant à celui présent auparavant qui avait été construit par la population locale sous les ordres japonais. C’est un joli pont qui survole un brin de rivière tranquille, composé de planches en bois pas assez solides à mon goût ;). Un arrêt intéressant que nous avons pu davantage comprendre grâce aux photos que l’on trouve avant l’entrée du pont qui permettent de recontextualiser le lieu. Nous avons profité de cet arrêt pour se trouver un petit restaurant sympathique en ce début d’après midi.

 

 

 

Arrivés sur le village de Pai aux alentours de 15h, nous avons récupéré notre chambre pour la nuit. Dans une petite cabane, en arrière d’un restaurant où nous étions supposé trouver une piscine (la principale raison de notre venue ici). Vous le comprendrez sur notre vidéo de fin de roadtrip, cet “hôtel” était une grande arnaque. Mais bon, nous nous sommes posés un peu, puis nous sommes ressortis pour trouver une autre cascade indiquée sur Maps.me. Nous nous sommes dirigés vers celle dénommée Mae Yen tout en sachant que cette dernière se trouve à 3h de marche et que nous n’allions malheureusement pas pouvoir la découvrir. Sur place, nous trouvons des voyageurs qui revenait de ce chemin et, d’après eux, il n’y avait pas de cascade avant celle de Mae Yen qui se trouve à 7km d’ici… Tant pis, l’endroit se trouvait assez joli avec cette rivière qui traverse, nous avons trouvé un petit bar pour commander un verre au bord de l’eau. Il s’est avéré que l’endroit est fréquenté par les jeunes thaïlandais qui se retrouvent pour pratiquer le skim et se détendre, ce qui était d’autant plus cool !

 

 

Le soleil commençant à tomber, nous avons vite ré-enfourché la moto pour se diriger au Pai Canyon ! Forcément, nous n’étions pas les seuls à avoir eu l’idée mais les lieux sont vraiment impressionnants. Quelques petits escaliers pour monter et on se retrouve sur le haut d’un colline où les chemins sont très étroits, au bord du vide, sur une terre blanche très glissante et plein de graviers. C’était assez improbable d’avoir ce type de paysage, et nous avons donc trouvé un petit point de vue après s’être aventurés sur les chemins. La vue sur les montagnes est magnifique, nous vous laissons juger par les images “étapes” de ce super coucher de soleil…

 

 

 

Prochaine destination : Soppong, des idées?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

06 Comments

  1. Christèle

    Votre arrivée en Thaïlande 🇹🇭 laisse présager de belles découvertes. C’est sur que sur une moto 🏍 comme celle la c’est plus agréable

    21 mars 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Pour l’instant, nous ne sommes pas déçus ;).

      22 mars 2018 Répondre
  2. fabienne

    En effet cela aurait été dommage de ne pas louer cette belle photo, j’imagine bien le plaisir pour loïck de conduire……La photo en noir et blanc sous la cascade est magnifique…Vous êtes magnifiques….Continuez à en profiter un maximum.
    Gros bisous

    21 mars 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Exactement, Loick est comme un enfant ! Merci maman, t’es trop mignonne <3. Gros bisous!

      22 mars 2018 Répondre
  3. Christèle

    Oui d’ac Avec Fabienne la photo est magnifique

    22 mars 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci tata!

      22 mars 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :