J+197 Un tour de calèche !
Asie du Sud Est Birmanie Défi Mandalay

J+197 Un tour de calèche !

Défi n°147 : Un tour de calèche dans l’ancienne ville médiévale d’Ava…

 

Après la grande annonce d’hier, le réveil à 7h a été un peu difficile, on doit l’avouer ! Après un bon petit déjeuner, nous avons préparé nos affaires et nous avons rejoint notre chauffeur de taxi. Il a commencé par nous emmener dans la fameuse pagode Mahamuni au sud de la ville qui est réputée pour la statue de bouddha qui mesure 4m de haut et qui est faite de 6,5 tonnes de bronze, en toute simplicité. Si ce n’était pas suffisant, tous les jours, des donneurs viennent poser sur la statue des feuilles d’or qu’ils ont acheté pour le bouddha. Sur place, nous avons découvert une nouvelle atmosphère puisqu’il était assez tôt et qu’il y avait une grande foule de personnes en train de prier. Nous avons fait des photos avec beaucoup de personne grâce à un moine volontaire qui acceptait de faire les photos de tout le monde, et ce même moine, voulant pratiquer son anglais, nous a proposé une petite visite guidée gratuite. Nous avons accepté avec plaisir et nous avons pu comprendre le rite des donneurs, le fait que les femmes n’ont pas le droit de s’approcher de bouddha (ça fait déjà 2 temples, où j’ai étais interdite d’ « accès ») et que c’est une règle imposée en Birmanie. Nous avons pu voir des anciennes statues khmères, originaires d’Angkor Vat au Cambodge, et nous avons été faire notre rituel de verser de l’eau sur la statue de notre jour de naissance.

 

 

En repartant, nous avons fait un premier arrêt dans une boutique de fabrication de sculpture en bois. Nous avons pu voir les artisans à l’œuvre, ainsi que toutes leurs créations exposées dans la boutique, ce qui était très impressionnant. Le deuxième arrêt s’est fait dans un atelier de tissage, encore différents des femmes avec leurs métiers à tisser que nous avions pu croiser sur notre trek Kalaw-Inle. Dans cette boutique, il y avait des machines encore mécaniques pour créer des vêtements, mais nous avions également des femmes avec des petits « bateaux » de laine qui étaient en train de créer des motifs. Elles font un travail vraiment minutieux, nous n’aurions jamais eu la patience de faire ne serait-ce qu’un seul vêtement. Nous étions bouche-bées, une fois encore.

 

 

Nous avons ensuite poursuivi notre avancée dans la ville d’Amarapura avec la visite d’une ancienne pagode à l’abandon puis celle du monastère Mahagandaryon. C’était un peu malaisant puisque nous étions de nombreux touristes à nous retrouver devant ce monastère à observer tous ces moines bouddhistes, de différents niveaux, se mettre en ligne pour aller manger. Nous avons trouvé que ça faisait un peu trop « spectacle », bien qu’on ne doute pas qu’ils doivent suivre cette cérémonie même si nous n’étions pas là… C’était un peu dommage de se faire pousser dans tous les sens pour avoir les meilleurs photos, avec une mention spéciale au monsieur chinois qui s’est mis devant moi, devant l’objectif dans le plus grand des calmes. Enfin bref, on s’est assez vite éloignés pour se balader dans le monastère et observer ce lieu de vie ! Nous avons appris que ceux qui ont une tenue blanche ce sont les « novices » et qu’il faut passer plusieurs étapes avant de devenir un vrai moine. Des étapes que les novices ne veulent pas forcément validées, puisqu’une fois moine, ils n’ont le droit qu’à un seul repas par jour à cette heure là (10h30) et qu’avant, ils ont encore le droit à un diner. C’était assez fou de voir des touts petits suivre déjà ce pèlerinage !

 

 

Nous avons poursuivi sur le pont nous menant à Sagaing. Nous nous sommes arrêtés pour observer la vue sur la rivière, avec, en arrière plan, les nombreuses pagodes en or que l’on distingue sur les collines. Et justement, nous avons eu l’occasion de grimper jusqu’au U Min Thoneze où se trouvait des dizaines de statues de bouddha alignées nichées dans une architecture assez déroutante. En face d’elles, était inscrit le nom des donateurs et, croyez-le ou non, nous avons trouvé des français ! Nous nous sommes dit que nous nous mettrons à la recherche de leurs noms sur Facebook dans l’éventualité de pouvoir les rencontrer :).
Dans la descente de ce temple où sont placés de nombreux stands en tout genre, nous avons trouvé une tenue pour la petite Juliette. Un petit ensemble typique (sans être trop farfelu) qu’elle pourra certainement mettre quand elle aura 2 ou 3 ans, on se devait un petit cadeau supplémentaire pour sa naissance ! Nous avons ensuite enchaîné avec la visite du Swan OO Pone Nya Shin ( à tes souhaits ! ), un nouveau temple qui était loin de nous enchanter, un peu lassés de ces lieux assez ressemblants, c’est pourquoi, nous nous sommes davantage concentrés sur la vue de la rivière, et des escaliers, perdus dans la nature, qui mènent sur un autre temple.

 

 

Nous nous sommes ensuite arrêtés à la buddhist academy, qui était impressionnante à l’allure du lieu qui semble être sorti tout droit de nul part. Il donnait ce sentiment d’être totalement irréaliste, en tout cas il était très beau. C’était simplement un peu dommage de ne pas pouvoir entrer dedans pour se rendre compte de sa taille, bien que quelques photos de rassemblement étaient visibles sur les extérieurs et donnaient l’impression d’un « parlement » bouddhiste, au vu de sa configuration.

 

 

N’ayant toujours pas très faim, nous avons directement filé en direction de la fameuse cité médiévale d’Ava. Sur place, nous devons d’abord prendre le bateau pour traverser la rivière. Une fois de l’autre côté, nous sommes alpagués par des dizaines de calèches qui souhaitent nous embarquer sur la découverte de cette ville et de ces monuments. Dans un premier temps, nous refusons car nous voulions y aller à pieds, mais notre marchandeur se fait de plus en plus insistant et finit par nous baisser le prix de moitié en nous affirmant qu’il y avait plus de 10km de marche et que nous n’allions pas avoir le temps de tout faire. On décide de le croire et de s’embarquer dans cette virée en calèche assez atypique, loin d’être très confort et très idyllique. On se rend compte, dès notre premier arrêt, qu’effectivement la route avait l’air bien longue et que nous avions bien fait d’adopter ce mode de transport même si nous nous sommes excusés auprès de notre cheval de lui faire subir ça…

 

 

Nous avons fait un premier arrêt au monastère Bargayar où nous avons pu rencontrer des petit(e)s apprenti-bouddhistes dans cette école « spontanée » aménagée à même le temple. Un deuxième arrêt s’est effectué Yadana Hsimi, un temple à l’abandon où la nature a repris ces droits, ressemblant quelque peu aux temples d’Ayutthaya. Un troisième arrêt au Me Nu Ok Kyuang, un complexe où nous avons seulement visité un ancien temple plutôt bien conservé et agréable puisqu’il offrait une vue assez sympathique. Après avoir traversé le village et les plantations de bananiers, notre dernier arrêt s’est porté sur une tour ayant subi un tremblement de terre en 1875 et qui est désormais restée penché, ce qui est assez impressionnant. Une fois toutes ces visites achevées, nous avons mangé un bout et nous avons pris le bateau en sens inverse, avec 30min d’avance sur l’horaire.

 

 

Après avoir rejoint notre chauffeur qui est très gentil mais que nous n’entendons pas beaucoup, nous nous sommes dirigés vers le célèbre pont U-bein pour le coucher de soleil. Comme nous étions en avance, notre guide a décidé de nous arrêter dans un temple qui n’était pas au programme. Nous avions fortement envie de lui dire que ce n’était pas la peine, avant de descendre et de découvrir les lieux. Nous étions tout seul dans ce temple actuellement en reconstruction, et, à vrai dire, l’endroit ne ressemblait à aucun autre. Nous avions un énorme bouddha assis (l’un des plus grands que l’on ai vu jusqu’à présent) qui était même recouvert du tonnelle pour le protéger, ainsi qu’un immense bouddha couché. Plusieurs autres statues étaient de la partie, notamment des figures d’animaux, en lien avec le signe des jours de naissance. Alors que l’intérieur était verrouillé, notre guide nous a ouvert l’entrée et nous avons pu découvrir l’intérieur, toujours jonchés de statues de bouddha, répartis à égales distances dans tout le temple. Comme tout était fermé et que nous étions seuls, cela donnait une dimension assez étrange et mystique. Une belle découverte, nous avons bien fait de nous arrêter !

 

 

Et nous ne pensons pas si bien dire ! En effet, une fois arrivés au fameux pont U Bein, c’est la foule de touristes que nous retrouvons pour l’occasion. Le pont était presqu’impraticable ce qui rendait la visite agaçante malgré le charme des lieux. Nous avons vu quelques moines qui effectuaient la traversée, mais il était submergés par le nombre de touristes venus également traverser. Ayant une confiance moyenne sur ce pont, nous avons préféré cherché un endroit où admirer le coucher de soleil. Nous avons d’abord pensé aux bateaux mais c’était un peu cher et un peu trop tard… Changement de plan, nous avons marché pour trouver un petit coin sous le pont, et nous nous sommes retrouvés aux abords d’un bar aménagé pour l’occasion. Le coucher de soleil est sublime malgré tous les objectifs rivés sur le pont. Une fois le soleil descendus, nous avons rejoint notre taxi en repassant par le pont qui tremblait beaucoup. Nous sommes ensuite rentrés à l’hôtel totalement exténués par cette journée riche en visite et la petite nuit de la veille au soir…

 

 

 

 

Prochaine destination : Bagan, des idées?

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

04 Comments

  1. Christèle

    Et vous avez fait tout ça en une journée ?? Tu m’étonnes que vous soyez vannés 😜
    Très beau ce coucher de soleil 🌅 avec toutes ces silhouettes ça rend bien

    14 mars 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Oui c’était un tour « organisé » avec notre chauffeur et c’était assez intense ! Et encore nous avons choisi seulement 3 villes en une journée, il y a aussi la possibilité d’en faire 4 ! :O
      Merci tata, c’est vrai que c’était joli ! Un peu trop de monde, mais les lieux étaient vraiment beaux 🙂

      16 mars 2018 Répondre
  2. Clémence SOUCHET

    C’est quoi ce petit bout de chien !!! Trop mignon 🙂

    15 mars 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Haha j’étais sure que tu aurais remarqué ! Depuis qu’on est en Birmanie, y a des bébés chiens PARTOUT ! :).

      16 mars 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :