J+189 Plus veille et plus grande pagode du monde!
Asie du Sud Est Birmanie Défi Yangon

J+189 Plus veille et plus grande pagode du monde!

Défi n°147 : Visiter la plus vieille et la plus grande pagode du monde (toujours en Longyi birman)!

 

Avant de prendre notre bus de nuit pour Kalaw, nous avions décidé de nous attaquer au monument le plus connu de Yangon : La pagode Shwedagon ! Nous avons entendu maintes fois parler et notamment par notre guide à la pagode de sule où plusieurs statues pointent justement leurs doigts vers ce lieu sacré. C’est donc tout naturellement qu’une fois nos sacs préparés, nous avons pris un taxi pour aller visiter cette immense pagode de plus près. Il est vrai qu’elle est facilement visible puisqu’elle est éclairée la nuit et que les birmans ont ordre de ne pas construire de bâtiment plus haut que cette pagode.

 

 

Une fois sur place, nous sommes déjà assez choqués par l’entrée du monument où se dresse deux immenses Chinthe, qui sont des espèces de lions protecteurs. Nous sommes entrés par l’Ouest, la pagode étant encore une fois accessibles selon les 4 points cardinaux. Dans notre allée pour le temple, qui est magnifique, soit dit au passage, nous avions donc un escalator pour accéder à la pagode, et c’était assez marrant de voir des groupes paniquer à l’idée de le prendre. Les gens ne savaient pas comment le prendre, ils avaient peur de manquer la marche peut être ou je ne sais quoi, mais en tout cas ça semblait être tout nouveau pour eux ! Faut dire que des milliers de personnes se déplacent pour ce monument et c’est apparemment le rêve de tout bouddhiste de foulée un jour le sol de la Shwedagon :). Sur place, nous avons payé notre droit d’entrée (assez cher ! 10 000/pers.) et la dame s’est empressée d’aller chercher un longyi birman pour habiller le short de Loick. Chacun son tour ;).

 

Une fois vêtis correctement, nous avons forcément été d’entrée subjugué par la hauteur de la grande pagode centrale, recouverte d’or et qui possède à sa base plus de soixante stūpa, de tailles variées avec 4 plus grandes pour marquer les points cardinaux. Nous étions arrivés en début d’après midi, ce qui n’est pas forcément conseillé à cause de la chaleur, le matin pour la foule de pèlerins ou dans la soirée pour le coucher de soleil. Malgré tout, de nombreuses personnes et croyants sont présents aux quatre coins de ce lieu vraiment immense ! Nous avons également accédé à un petit musée bouddhiste où était entreposé de nombreuses statues de toutes tailles, ainsi que certaines reliques. Nous savions qu’il s’agissait de la plus vieille pagode qui a, selon les locaux, plus de 2500ans d’ancienneté. En se renseignant un peu par nous même (pas question d’avoir un guide commis d’office cette fois ci), nous avons été impressionnés par toutes les histoires qui abritent ce lieu !

 

 

D’après la légende, en 500 avant JC, des marchands d’Inde ont croisé bouddha qui leur a donné ses cheveux, forcément en rentrant ils étaient acclamés par le peuple et par leur roi Okkalappa. Ils ont fait une fête digne de ce nom et il voulait construire un lieu pour y garder ces fameuses reliques. Quand il a ouvert un miracle s’est produit et une grande pagode en or s’est construite, tout naturellement (plutôt pratique les cheveux !). Elle a ensuite subie de nombreux changements, d’abord délaissée, certains souverains ont décidé de la rehausser, de lui ajouter leurs poids en or, ou de monter tout là haut pour montrer leur puissance. Forcément très convoitée, plusieurs personnes ont essayé de voler la cloche, dont « le portugais de Brito » en 1612, qui devait pas être très fort en calcul puisqu’une fois sur son bateau, elle était tellement lourde que ça a fait couler son navire (apparemment elle est toujours au fond de l’eau pour ceux que ça intéresse ;)). Prise par les anglais pendant l’occupation, elle est maintenant revenue au peuple qui a bien investi les lieux. Nous avons donc fait le tour de ce monument sur la pointe des pieds de ce sol vraiment brulant et nous sommes partis.

 

Comme il nous restait un petit peu de temps, nous sommes allés manger des sushis dans notre quartier chinois, et croyez le ou non, Loick m’a sorti un « ça va c’est pas trop mal finalement » ! Ça devait être mon miracle de la pagode ! Après une bataille pour lui prouver que c’était bon, et que c’était probablement le meilleur plat qui existe, mes efforts (ou l’adaptation culinaire asiatique) ont payé ;). Après cette petite victoire, promesse de nombreuses soirées sushis, nous sommes rentrés à l’hôtel prendre nos bagages et filer à la gare routière qui se trouve à 1h d’ici.

 

 

Prochaine destination : Kalaw, des idées?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :