J+188 Suivre la coutume de la pagode en longyi birman !
Asie du Sud Est Birmanie Défi Yangon

J+188 Suivre la coutume de la pagode en longyi birman !

Défi n°146 proposé par Audrey Gab : « Prendre une moto taxi en portant un longyi birman« . Nous avons triché puisque nous y sommes allés à pieds (vu les bouchons), mais à l’entrée de la pagode on nous a vêtu du fameux longyi birman et nous avons appris comment prier !

 

Après un petit déjeuner thaï à l’hôtel, nous avons pris l’une de leur carte et nous avons planifié un petit itinéraire pour la journée. Nous nous sommes donc tout d’abord rendus à la pagode de Sule que nous avions vu depuis la fenêtre de notre taxi hier au soir. Une fois sur place, nous avons tout d’abord enlevé nos chaussures à l’entrée, et nous étions inquiets qu’on se voit refuser l’entrée à cause de notre tenue… La dame à l’accueil ne nous a rien dit sur le sujet, et une fois notre droit d’entrée payé, elle nous a affublé des fameux longyi birman. Il s’agit de leur vêtement traditionnel, un sarong, une pièce de tissu rectangulaire, souvent à carreaux qu’ils nouent au niveau de la ceinture ce qui leur couvre le bas du corps. Nous en avons demandé un pour Loick mais ils n’ont pas du bien comprendre notre demande.

 

A peine sur le pas des escaliers qu’un homme nous aborde en anglais et commence à nous parler de la pagode et de son fonctionnement. Nous l’écoutons attentivement en comprenant après quelques minutes qu’il s’agissait d’un guide « non officiel » qui nous faisais une petite visite que nous allions devoir payer à la fin. Ça a légèrement agacé Loick de ne pas avoir le choix et d’avoir un guide sans qu’on l’ai demandé, moi j’étais plutôt contente d’en apprendre un peu plus sur le bouddhisme. Il a commencé par nous dire que la pagode que nous souhaitions voir demain (Shwedagon Pagoda) est la plus grande et que celle-ci arrive en deuxième position, les deux ayant été créés il y a 2000 ans ! Sur la religion, nous avons tout d’abord appris qu’elle avait une forte connexion avec l’astrologie et que leur calendrier comptait 8 jours avec 2 mercredis (jour de la naissance de Bouddha) : matin et après-midi. Sur son calendrier, il a cherché nos dates de naissance pour trouver le jour correspondant et le signe qui nous été attribué. Vous serez donc ravis d’apprendre que Loick est né un Lundi qui a pour signe le tigre, symbole de force, et que je suis née un vendredi qui a pour signe le rat, symbole d’intelligence. Je ne sais pas si c’est parce que la tête que j’ai fait en apprenant que j’étais un rat n’était pas forcément joviale, mais il n’a pas manqué de me préciser que c’était le même jour qu’Obama qui est venu prier son jour à l’autre padoge (Shwedagon) il y a 2 ans.

Pour résumer, dans ce calendrier chaque jour est représenté par un animal, une planète et une position cardinale :

  • Dimanche : Nord-Est – Soleil – Garuda (homme-oiseau)
  • Lundi : Est – Lune – Tigre
  • Mardi : Sud-Est – Mars – Lion
  • Mercredi matin : Sud – Mercure – Éléphant avec des défenses
  • Mercredi après-midi : Nord-Est – Nœud lunaire – Éléphant sans défense
  • Jeudi : Ouest – Jupiter – Souris
  • Vendredi : Nord – Venus – Rat/Cochon d’Inde
  • Samedi : Sud-Ouest – Saturne – Naga (serpent)

 

Forcément, il nous a rapidement emmené sur nos signes respectifs qui sont placés, vous l’aurez compris, en fonction de leur position géographique. Sur chaque jour, nous retrouvons un bouddha en tailleur sur le haut et une statue du signe correspondant en contrebas. La coutume veut que l’on prenne de l’eau dans des petits gobelets et que l’on verse 5 fois le contenu sur la statue de bouddha, avant de verser 5 autres fois sur la statue de notre animal. A chaque versement, il faut prier pour des choses différentes :

  • 1er gobelet : la famille
  • 2ème gobelet : les affaires
  • 3ème gobelet : la santé
  • 4ème gobelet : la chance
  • 5ème gobelet : le futur

Ensuite, il faut se rendre près du gong qu’il faut sonner 3 fois pour répandre la chance et les bonnes ondes parmi les gens. Nous avons également appris que certains signes sont en opposition, généralement on ne s’entend pas avec les personnes à l’opposé de notre signe. Par exemple, je suis au nord et je ne devrais pas m’entendre avec ceux au sud; le samedi, mardi et mercredi. Par contre, je devrais bien m’entendre avec le dimanche et le lundi ;). Apparemment, le rat et le tigre s’entendent à merveilles (on en doutait même pas) et sont faits pour être ensemble ! :). Par contre, il rigole pas avec ça là bas, car tu ne peut pas te marier avec quelqu’un ayant son signe à l’opposé !

 

 

La cérémonie étant terminée, nous avons poursuivi la visite en apprenant qu’à l’entrée des temples, nous trouvons 4 bouddhas, car chaque bouddha correspond à 500ans de vie. On est en 2018, donc pour l’instant, nous avons que 4 statues. Nous avons appris que ce n’était pas les mêmes, qu’il existe différents bouddhas liés à différents thèmes. Par exemple, nous sommes allés voir un bouddha qui représentait le voyage et les transports, et nous avons mis une bougie à ses pieds pour nous souhaiter la sécurité dans nos déplacements. Notre guide nous a surtout expliqué qu’il ne faut pas mettre la bougie par hasard, il faut vraiment le souhaiter au plus profond de soit ! Lui, il a jamais du prendre l’avion avec moi, je peux te dire que le souhait intérieur est présent à chaque moment, du décollage à l’atterrissage ;). Nous avons également appris que le bouddha priait sous un arbre en particulier ; Le figuier des pagodes, ou arbre de la Bodhi, ou pipal, des arbres imposants avec des racines toutes entremêlées et des petites feuilles vertes.

 

 

En plus de la prière, les adeptes font des offrandes au bouddha. Il s’agit d’un panier avec des grappes de bananes et des noix de coco, parfois entourés de peinture en or, et sont déposés devant la statue du bouddha. Généralement, les personnes prient pour quelque chose en particulier et associent au panier d’offrandes quelque chose en lien avec cette prière. Par exemple, sur l’un des paniers, nous avons vu une copie de leur carte d’étudiant et notre guide nous a dit que ça pouvait être pour la réussite d’un examen. (Et coco, c’est facile de prier, mais faut bosser pour l’avoir l’examen ! ^^). Blague à part, nous avons terminé notre tour sur le petit bateau aux offrandes, dans lequel sont déposés des feuilles d’or qui sont données au petit bouddha. Elles sont bien utiles puisque la pagode est remplie de vraies feuilles d’or qui sont à changer tous les 4 ans…

 

Notre visite terminée, nous avons remercié notre guide impromptu, nous avons rendu nos vêtements traditionnels et nous avons poursuivi notre journée en nous baladant dans le quartier colonial de Yangon. Sur plusieurs rues, les bâtiments ont gardé leurs allures britanniques datant de la colonisation, ce qui dénote un peu avec le reste de la ville où l’on retrouve soit des beaux buildings modernes, soit des bâtiments totalement délabrés. Après notre petit tour nous sommes rentrés, un peu assommés par la chaleur et surtout parce que nous ne trouvions pas la balade très agréable, la ville ne nous attirant pas tant que ça.

 

 

 

Prochaine destination : Kalaw, des idées?

 

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

03 Comments

  1. Christèle

    Merci pour ces explications sur le boudhisme mais Orane tu as dit que tu étais du signe du rat 🐀 parce que tu étais née un vendredi mais sur la liste que tu donnes le vendredi c’est le cochon d’inde . Comme nous sommes nés tous les 2 un vendredi ( donc du même signe ça veut dire que c’est tout bon 👍) on voudrait bien savoir …

    5 mars 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Pardon ! Rectification faite :). Le jour d’avant c’est bien une souris et le vendredi le signe du rat ou du cochon d’Inde selon les sources! Nous sommes bien toutes les deux du rat et on s’entend bien avec les garuda et les tigres ;). J’avais effectivement lu certaines explications sur le signe et je retombe sur les mêmes idées que maman !

      9 mars 2018 Répondre
  2. fabienne

    En effet Orane est née un vendredi , donc elle est cochon d’inde et voici la réponse du vendredi (sur le net) et qui lui correspond bien :
    Etes-vous nés un vendredi ?

     »
    Si vous êtes né un vendredi, en Ex-Birmanie ( Myanmar) votre signe zodiacal est le cochon d’Inde !
    Votre planète serait Venus, planète de la beauté et de l’amour.
    Les personnes du signe « cochon d’Inde sont décrites ainsi dans cette astrologie :
    Les natifs du vendredi sont aimants et généreux. Aucun autre signe n’est aussi gentil et généreux que lui et les personnes faisant partie de son entourage sont chanceuses et reconnaissantes.
    Vous êtes créatif et artiste. Vous avez de nombreuses idées. Vous pouvez entreprendre beaucoup de tâches à la fois mais vous avez du mal à les finir et à ne pas vous disperser.
    Les personnes qui se marient avec un natif du vendredi sont très chanceuses car ce sont des personnes dont l’amour est profond, passionné et éternel. »
    Voilà la réponse à ta question ma chère soeur

    6 mars 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :