J+185 Une pirogue sous la roche !
Asie du Sud Est Birmanie Défi Hpa-An

J+185 Une pirogue sous la roche !

Défi n°143 : Faire un tour de pirogue sous une grotte !

 

Pour notre premier jour à Hpa-An, nous avions noté quelques lieux à visiter à la lecture de plusieurs blogs de voyages. Vu que nous sommes des quiches en orientation et qu’il y a très peu de panneaux traduits en anglais, nous avons jouer la sécurité et nous avons demandé à l’hôtel de louer les services d’un tuktuk pour toute la journée. Pour 15€, notre chauffeur nous attendait en bas quelques minutes plus tard, prêts pour un petit périple basé sur 3 arrêts : Kawt Ka tung, la grotte de Saddar et le Kyauk Kalap. Le briefing a été fait par la femme de l’hôtel car le monsieur birman ne parlait pas anglais. En partant, nous lui avons demandé de s’arrêter dans une banque pour pouvoir retirer des sous, mais le briefing n’avait pas dû être complet, car il nous a regardé intrigué et nous a arrêté près d’un restaurant pour trouver quelqu’un qui parlait anglais afin de traduire notre demande. Chose faite, des sous en poche, on se dirige vers Kawt Ka tung.

 

Dès notre arrivée, nous sommes restés bouche-bée. Bouche-bées par le calme des lieux, par toutes ces couleurs, par toutes ces statues de moine en « pèlerinage » !  Nus pieds, nous avons timidement pénétré dans le lieu qui était super reposant avec une musique très zen et les feuilles qui tombaient une à une. Nous nous sommes baladés dans ce temple avec les locaux qui étaient fidèles à eux mêmes; contents de nous voir, un peu gênés et intrigués. Nous avons croisé des petits moines accompagnés de petites filles que nous souhaitions photographier. Nous avons remarqué qu’ils nous suivaient aussi, et au final, avant même qu’on propose, ce sont eux qui ont demandé une photo de nous ! Du coup, échange de bon procédé, on fait notre petite séance photo tous ensemble et nous avons continué notre découverte. Les lieux étaient magnifiques, entourés par les montagnes et assez préservés (c’est rare ici pour être souligné).

 

 

En repartant, nous avons vu notre chauffeur des outils à la main en train d’essayer de réparer le sélecteur de vitesse de la moto. Malgré tout, son installation n’a pas duré très longtemps, puisque nous avons dû nous arrêter en plein milieu de la rue, complètement bloqués. Il a demandé de l’aide à d’autres tuktuks qui lui ont indiqué un endroit où il pourrait réparer sa pièce. On était loin du garage comme on l’imagine, mais au moins ça s’est avéré efficace ! Nous avons été accueillis par une famille qui mettait tous la main à la patte et qui ont été hyper gentils comme d’habitude. Une fois la pièce réparée, on s’est mis en route pour la grotte de Saddar.

 

 

Après un petit périple en pleine campagne sur des chemins totalement rouges poussiéreux peu confortables (normalement on pourra plus s’asseoir demain), nous sommes arrivés à l’entrée de la grotte de Sadan. En montant les marches, nous avons retrouvé nos allemands avec qui nous avions fait le trajet jusqu’à Hpa An, l’occasion de parler un peu de leurs premières impressions et de la suite de leur périple birman. Une fois là haut, nous sommes reçus par un moine qui nous remet nos tickets d’entrée en même temps qu’une sorte de pruneau en sachet avec un texte en birman. Avec un anglais approximatif, il nous explique qu’il faudra le manger à la fin de la visite, comme un médicament, et que ça nous rendrait fort tout en soignant nos maladies. Soit, pourquoi pas ! Nous entamons notre visite de la grotte qui était immense !! Nous étions totalement impressionnés et subjugués par la grandeur et l’aménagement. Plusieurs statues de bouddhas et des petits temples en or sont répartis de part et d’autre de cette grotte majestueuses aux formes un peu farfelues. Des petits ponts lumineux permettent notre avancée, qui au fur et à mesure, rends la grotte vraiment sombre. On distingue tout de même les nids des chauve souris et leurs cris surtout, d’autant qu’elles sont vraiment nombreuses. J’en avais jamais vu autant ! Il y en avait une vingtaine par trou, et dieu sait que la grotte regorge de petits recoins !! Après cette traversée un peu sortie de l’au-delà, nous atterrissons de l’autre côté du rocher, en pleine nature, avec un petit lac où sont amarées de nombreuses pirogues. Maintenant que notre visite est terminée, nous avons goûté ce petit machin noir qui était dégueulasse ! Je pèse mes mots parce qu’en plus d’avoir un goût horrible, la texture avec des grains donnait l’impression de manger de la terre littéralement, et en prime, on repart avec les dents et les lèvres toutes noires. Pas surs que nous soyons prêts à manger ça tous les jours pour devenir très forts ;). Nous étions assis à une table et nous avons des familles qui nous ont demandé de faire des photos avec elles. La petite de la famille s’est assise à table, du haut de ses 7ans, et elle a discuté avec moi en anglais. Nous avons ensuite été alpagués par un couple de Suisse qui voulait prendre le retour en pirogue et souhaitait partager les frais avec nous ! Nous avons accepté volontiers, d’autant qu’ils étaient super sympathiques. La seule chose qui pouvait être un peu stressante, c’était le passage sous le rocher qui est très exigu. Malgré des petites appréhensions, le trajet s’est déroulé tout tranquillement, la balade était super reposante et à notre passage de l’autre côté du rocher nous avons vu des birmans pêchaient en lançant leurs filets. Nous avons ensuite rejoint notre tuk tuk à pied sous des paysages toujours plus magnifiques !

 

 

Déjà 16h30 et on retrouve une « vraie » route qui nous emmène directement au Kyauk Kalap. Sous un beau coucher de soleil, nous avons monté en haut de ce temple tout particulier car il ne fait qu’un avec un rocher légèrement biscornu ! Là haut, la vue est vraiment jolie sur les montagnes environnantes, d’autant que plusieurs lieux de cultes tout aussi beaux se trouvent en contrebas ! Un troisième arrêt qui conclu une journée bien remplie et que nous avons plus qu’adoré.

 

 

Si un jour vous êtes un peu déprimés, allez en Birmanie, ne serait-ce que pour 2 jours, ça suffira à vous redonner le sourire! Les gens sont vraiment des amours, toujours pleins de bonnes attentions et sans aucune arrière pensée ! Ils sont super respectueux, et essayent toujours d’échanger et de s’intéresser, bien qu’ils ne parlent pas notre langue (et difficilement anglais). Et puis, ça fait bizarre qu’ils soient tout gênés à l’idée de nous rencontrer, qu’ils nous demandent des photos. « Euh les gars vous savez, nous en France, on est absolument personne. » Bref, malgré un petit bémol sur les déchets et leur relation avec l’environnement (quasi inexistante), nous sommes sur un coup de cœur !

 

 

Prochaine destination : Hpa An, des idées?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. Christèle

    Ah oui ça donne vraiment envie de découvrir la Birmanie.
    C’est décidé à la retraite je pars faire le tour du monde pendant 1 an moi aussi…
    vous avez compté les moines debout en pèlerinage ?

    1 mars 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Pour l’instant, c’est vraiment un coup de cœur, on est subjugués ! :).
      T’as bien raison tata !!
      On a même pas pensé à compter les moines, faudra que tu y ailles à la retraite pour obtenir la réponse ;).

      9 mars 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :