J+184 Frontière birmane à pieds !
Asie du Sud Est Birmanie Défi Hpa-An

J+184 Frontière birmane à pieds !

Défi n°142 : Réussir à passer la frontière birmane en la traversant à pieds!

Jusqu’au dernier moment, nous pensions que nous n’allions pas réussir à atteindre la Birmanie. Cela commence par une confusion sur le visa, car nous avions lu sur plusieurs blogs de voyage que le visa touristique birman se faisait sur place lorsqu’on arrivait par une frontière terrestre. Souhaitant être sure, j’ai tout de même regardé une dernière fois la procédure, et, nous sommes un peu tombés des nus en apprenant que désormais il n’y avait plus de visa « on arrival » aux frontières terrestres. Il fallait faire une demande de visa sur internet. A 2 jours de passer la frontière, le pari était un peu risqué. Heureusement, la procédure n’était censé prendre que 12h avant l’obtention de l’accord. Nous avons donc vite rassemblé nos documents, fait une photo d’identité et payé les 50$ (procédure d’autant plus compliqué que la banque envoie un code de validation de l’achat par sms. Ça tombe bien nous n’avons plus de ligne téléphonique). Nous étions donc dans l’attente d’une réponse, sachant que le site précise bien que la demande peut être refusée sans qu’ils aient besoin de nous donner une raison et que nous pouvons nous assoir sur nos sous et notre désir de découvrir le pays. Heureusement, le jour même de notre départ pour la Birmanie, nous recevons le fameux mail que nous nous sommes empressés d’aller imprimer.

 

Ni une, ni deux, notre papier en poche, nous prenons le taxi pour le passage de la frontière. Nous passons un premier poste à l’entrée du pont pour notre sortie du territoire thaïlandais, et nous entamons une petite marche sur ce pont qui sépare les deux pays, toujours inquiets que nous soyons refusés au poste birman. Une arrivée en Birmanie très bien accueillie par ces deux premiers agents qui nous demande de remplir un registre papier (à l’ancienne), et qui nous emmènent ensuite dans une petite salle qui payait pas de mine avec des chaises en plastiques, 2 ordinateurs qui devaient dater des années 80 et 2 nouveaux inspecteurs. Nous nous attendions à un florilège de questions et une inspection poussée avant d’obtenir notre visa, et il s’est finalement passé tout l’inverse. Ils ne nous ont rien demandé, ils ont tamponné le passeport, nous ont souhaité la bienvenue et nous sommes partis. A peine sortis, nous nous sommes fait alpaguer par un monsieur qui souhaitait nous vendre notre aller pour Hpa-an. Comme nous savions qu’il existe qu’un seul bus officiel qui part tôt dans la matinée, nous avons accepté de le suivre. Nous avons rejoint un couple d’allemand, également partis pour 1an en Asie uniquement. Nous avons payé 7€ chacun, comme ce que j’avais lu sur la plupart des blogs et nous avons attendu notre voiture.

 

 

Nous montons dans cette voiture, et au bout de quelques kilomètres, on s’arrête une première fois. Sans rien nous dire, notre chauffeur prends nos affaires et les met dans la voiture de derrière, en moins bon état. On suit forcément (ce n’est pas comme si on avait le choix), et on embarque totalement déconcertés dans cette nouvelle voiture SANS CLIMATISATION… Personne nous parle, personne nous explique et forcément nous avons un peu les boules d’avoir quitté le confort de la précédente voiture. Le trajet était laborieux puisque la voiture avait une petite panne et notre chauffeur s’est souvent arrêté. Ajoutons à cela qu’en 120km jusqu’à notre ville de destination, nous nous sommes arrêtés 6 fois pour que des « agents » vérifient nos passeports. Ce n’est pas comme si les contrôles prenaient 5 minutes, ils partaient plutôt 15 à 30minutes nos passeports à la main pour effectuer je ne sais quelles vérifications. Oui, parce qu’à me lire vous imaginez peut être un poste en dur avec un bureau, des ordinateurs, des vrais officiers, mais rien de tout ça. Au milieu de la route, dans une tente faite de bâches et de restes de bois ou de tuiles, il y a 2 gars assis, en tenue à peu près officielle qui nous arrêtent. Quand ce n’est pas pour vérifier nos passeports ou pour ouvrir le capot, le chauffeur s’arrête pour payer des gens. Un peu comme un péage qui serait installé par le voisin, sans barrières ni rien. Un peu déconcertant mais les paysages sont magnifiques. Tout est resté très sauvage (sauf les déchets bien sur qui sont jetés sans scrupules), nous avons traversé des campagnes avec des montagnes au loin et nous avons vu des parents et des enfants travailler dans les champs.

 

Arrivés sur Hpa-An, notre chauffeur s’arrête sur une grande « avenue » et nous « jette » dehors. Étant donné que nous avions oublié le nom de notre hôtel, nous sommes partis en quête de wifi pour tenter de se faire un petit itinéraire. Les allemands qui eux avaient donné le nom de leur hôtel était en train de batailler avec le chauffeur, car le vendeur nous avait clairement stipulé que la voiture nous déposerait jusqu’à notre hôtel. Nous avons été dans le premier magasin que nous avons trouvé et qui vendait des téléphones. Nous leur avons demandé leur code wifi qu’ils nous ont donné sans problème, en nous offrant même un jus de fruit. Une fois l’adresse trouvée, ils nous ont aiguillé et nous indiquer le trajet. Beaucoup trop gentils. Nous avons pris un taxi pour l’hôtel que nous avons donc rejoint en fin d’après midi :). Un grand hôtel avec des chambres immenses!

 

 

Une fois installés nous nous sommes dirigés sur le petit marché de nuit près du lac avec une vue magnifique sur les montagnes birmanes qui ont vraiment des formes particulières ! Sur notre trajet, tous les petit(e)s garçons ou filles que nous avons croisé nous ont fait des grands coucous avec leurs mains en nous disant hello, tout sourire. Ils étaient tous trop mignons, je les aurait tous adopté ! Nous avons pris un petit encas sur le marché en se posant près de l’eau, avant de rentrer nous coucher dans notre hôtel qui a des petits problèmes de wifi… (ça faisait longtemps ;))

 

 

 

Prochaine destination : Hpa-An, des propositions?

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :