J+173 Se recueillir sur Ground Zero…
Amérique du Nord Défi Etats-Unis New York City

J+173 Se recueillir sur Ground Zero…

Défi n°132 : Retrouver l’emplacement des tours jumelles sur Wall Street…

 

Après la soirée de la veille, nous nous sommes levés un peu tard avec l’objectif de se rejoindre en début d’après midi sur Wall Street, et peut être pouvoir approcher la Statue de la liberté, si le temps le permettait. Manque de bol, le temps était affreux avec une pluie abondante et un vent très froid… Malgré tout, nous sommes partis de chez nous, avec comme adresse « la bourse, le grand bâtiment avec les chiffres ». Vous vous doutez bien de la suite, une fois descendus à la station « Wall Street », on était clairement perdus ! Nous avons demandé notre chemin dans un hôtel, en lui demandant un grand bâtiment (euh.. dans New York?), avec des chiffres dessus, ne sachant pas la traduction du mot « bourse ». Il finit par comprendre avec mon schéma de la bourse, et nous indique donc la marche à suivre pour se retrouver au pied du New York Stock Exchange. Une fois sur place, aucune trace de Clémence, de Lucas ou de Pauline. Forcément, nous avons pensé être au mauvais endroit, mais après avoir fait le tour du quartier et trouver la wifi pour se coordonner, on a enfin fini par se regrouper :).

 

Nous avons fait rapidement le tour des bâtiments et nous nous sommes retrouvés devant le fameux « Ground Zero », le monument du 11 Septembre que nous voulions absolument voir ! Nous n’avions aucune idée de l’allure qu’allait prendre ce lieu de commémoration, nous ne savions pas s’ils avaient reconstruits sur place, et sous quelle forme ils avaient décidé de mettre les noms des personnes décédées ce jour là. Nous avons tout d’abord été choqués par l’ampleur de ce qui a été fait pour leur rendre hommage. Ils ont creusé tout un périmètre à l’emplacement des deux tours jumelles. Les noms sont creusés sur une frise que les panneaux nous encouragent à toucher, d’autant que certaines fleurs ont été déposées sur certains noms. De cette frise tombe un mur d’eau en continu, qui se verse dans ce grand espace, qui, en son centre, possède également un nouveau carré où l’eau se déverse. Comme une mise en abyme, d’autant que nous sommes toujours trop loin pour pouvoir voir le fond de ce nouveau creux. Nous avons trouvé que c’était une belle façon de rendre hommage aux victimes, où chacun peut voir différentes significations. Ce qui est un peu moins beau, c’est de devoir dépenser 24 dollars pour entrer dans le musée dédié à l’évènement. Ça restait tout de même poignant avec le temps maussade qui nous accompagnait, la plaque des pompiers morts sur l’intervention et l’histoire de la propriétaire d’Émile qui a vécu le 11 Septembre sur les lieux…

 

 

Le temps étant loin de s’améliorer, nous sommes descendus dans un grand centre commercial ayant une forme assez originale de squelette, et dans lequel, les choses n’ont pas encore été faites à moitié ! Après cette visite expéditive, nous avons été découvrir la statue du taureau que l’on retrouve non loin de Wall Street. Nous avons appris qu’il représentait la force, le pouvoir de l’économie, et symbolisait les traders de la bourse de New York qui doivent se montrer agressif et « prêts à tout », surtout qu’il a été placé après le krach financier de 1987. Seulement, la veille de la journée internationale de la femme, une artiste est venue placée une nouvelle statue en face du taureau, une petite fillette qui lui fait front, pour interpeller sur l’égalité homme/femme (surtout dans le monde du travail). Nous avons donc été voir ces deux statues en bronze très bien faite, et nous avons naturellement été toucher les testicules du taureau censées porter chance et faire que nous reviendrons à New York un jour :).

 

 

Après ces petites balades, nous avons été récupéré notre milou au travail, nous avons été mangés mexicain avant de rejoindre le bar qui est devenu notre QG depuis quelques jours ; le Jimmy’s Corner ;). C’est un tout petit bar à côté de Times Square, tenu par un ancien boxeur qui n’est autre que l’ancien entraineur de Mohamed Ali, rien que ça ! Tous les soirs, il est dans son bar avec sa canne, observant et discutant avec les clients. Alors que la vie à New York est hors de prix, il a choisi de créer son bar il y a fort longtemps et d’avoir des prix vraiment raisonnables pour permettre à tout le monde de pouvoir boire un verre sans se ruiner :).

 

Je fais tout de même un petit point malchance, au cas où vous penseriez que ça faisait longtemps qu’il nous été pas arrivé quelque chose. Clémence et Lucas ont un hôtel dans le centre pour la semaine, Emile et Pauline habitent ensemble dans Brooklyn, mais assez proche de Manhattan, et nous, nous sommes tout simplement à l’autre bout du quartier, quasiment au bout du métro. Pour rejoindre le centre, nous avons quasiment 1h30 de métro sur une ligne directe en temps normal. Seulement, et là vous devriez vous en doutez, les soirs et les weekends, ils ont décidé de faire des travaux et de supprimer la seule ligne qui desservait notre Airbnb, et ceci jusqu’au 3 mars (histoire d’être pile sur nos dates). Tous les soirs, nous avons donc 2h pour rentrer chez nous avec moult changements de ligne, des arrêts non desservis et de longues attentes de correspondance, un peu la galère. Et ce soir, nous sommes rentrés encore plus tard que prévu puisque nous avons quitté le bar vers 3h du matin. Après une première galère suite à des arrêts en travaux, nous sommes contraints de changer plusieurs fois de station, en marchant dans la ville. Alors qu’on voyait enfin le bout de nos peines, à 4 arrêts de notre station, notre métro freine assez violemment. Un gars de la sécurité nous annonce qu’il faut sortir et que quelqu’un vient de se jeter sous les rames. La police sur place, Loick propose son aide de pompier en attendant les secours. On s’approche de la victime que nous n’avons pas vu, mais d’où l’on pouvait distinguer beaucoup de sang. En essayant d’identifier où se trouve la personne, nous entendons le monsieur qui réponds au policier, faiblement mais de manière audible. Les pompiers et les équipes médicales sont arrivées sur place et ont dégagé le périmètre. Malheureusement, on doute très fort que la personne s’en soit sortie indemne, d’autant qu’elle s’est jetée au début du métro et que nous l’avons retrouvé 4 rames plus loin… Suite à cela, tous les métros pour rentrer chez nous ont été bloqués et nous avons dû se résoudre à marcher pour rentrer à l’appartement. Un autre problème se pose alors, il est 5h du matin et nous ne sommes pas dans un quartier qui inspire la confiance. Même au beau milieu de la journée, les gens trainent dans les rues, se parlent à eux mêmes, c’est pas mal angoissant. Vous devez vous douter qu’à 5h du matin, c’est encore pire. Tous les gens sont encapuchonnés et trainent en bandes près des parcs. Nous avons donc fait un record de vitesse sur ce 2km de ruelles en essayant d’esquiver les regards insistants et les groupes qui alpaguaient certaines voitures. Une fin de soirée un peu perturbante et loin d’être agréable qui nous a valu de rentrer 2h30 plus tard…

 

 

Prochaine destination ; New York city, des propositions?

 

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. Christèle

    Pas trop rassurant ce que tu nous dit à la fin …

    19 février 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      C’est sur mais bon ça fait partie de l’expérience… Comme quoi, c’était la première fois que je me suis sentie autant en insécurité alors qu’on était à New York.

      25 février 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :