J+129 Glissades en bouée au parc Mont Royal !
Amérique du Nord Canada Défi Montréal

J+129 Glissades en bouée au parc Mont Royal !

Défi n°118 proposé par Nelly Bennevault :  » Aller au parc mont Royal où vous aurez un bon point de vue ! Amenez des cacahuètes car vous croiserez des écureuils ».

 

C’était officiellement le dernier jour de ma copine Mélanie qui reprenait l’avion ce soir, l’occasion de profiter d’une dernière excursion dans le centre de Montréal : le parc Mont Royal. Vous étiez nombreux à nous l’avoir suggéré, et c’est donc tout naturellement que nous avons planifié notre visite pour le parc en fin de matinée, afin d’avoir un peu de temps pour raccompagner Mélanie à l’aéroport. Nous nous sommes donc levés assez tôt ce matin et nous avons rejoint le ‘lac aux castors’ dans le parc Mont Royal, situé en plein centre ville, ce qui est assez déconcertant !

 

A notre arrivée vers 10h30, il y avait très peu de monde dans le parc, la plupart se trouvait sur la patinoire près du lac, mais nous avons rapidement distingué au loin, l’activité pour laquelle nous avions fait le déplacement ; la fameuse glissade sur chambre à air (si on reprends leurs termes) ! Bien que ça avait l’air d’être pour les enfants, quand nous avons vu cette activité proposée sur leur site internet, nous nous sommes sentis obligés d’essayer ! Ça nous semblait assez insolite, plutôt fun et pas trop chère (9$ chacun). Nous avons donc pris nos tickets pour la journée, nous avons choisi nos bouées et nous avons monté la pente pour nous retrouver au début des pistes de descentes ! La première descente a rapidement appelé les dix autres qui ont suivi, car, comme de grands enfants, nous étions tout contents de glisser sur des bouées ! Il aurait manqué un petit « remonte pente » pour que ce soit parfait, car au bout d’une heure, on sature vite de devoir remonter la pente..! Au moins, nous avons pris un peu de vitesse, nous avons fait nos petits tests, nos petits changements de bouées, des concours de celui qui arrive le plus vite en bas… En bref, nous nous sommes amusés pendant 1h30, mais les gens ont commencé à arriver de plus en plus nombreux, et il fallait rentrer pour être sur d’être de retour à l’heure prévue !

 

 

 

Au moment de repartir, nous avons croisé pas mal d’écureuils dans les arbres, sur les chemins, en train de slalomer entre les bouées, de jouer dans la neige ou de chercher à manger. Alors que nous quittions le parc pour rentrer, nous avons aperçu un écureuil qui semblait moins peureux et prêt à être approché. C’est alors qu’une vieille dame nous a gentiment passer des cacahuètes si nous souhaitions le nourrir. Loick et Mélanie ont donc enlevé leurs gants pour pouvoir lui donner la nourriture directement à même leurs mains pendant que je filmais la scène. Et là c’est le drame ! Ce fameux écureuil a confondu la cacahuète avec le doigt de Loick… Il s’est donc fait mordre assez correctement au doigt. Au début, rien de forcément alarmant, nous cherchions simplement un moyen de désinfecter la plaie avant de rentrer. C’était sans compter sur les personnes responsables du parc que nous avons croisés et qui nous ont informé que les écureuils dans le coin étaient porteurs de maladie, notamment de la rage, qu’il fallait pas rigoler avec ça et se rendre à l’hôpital le plus proche…

 

 

Nous avons rejoint les urgences qui nous ont fait attendre pendant plus de 2h et nous ont fait payé 845$ la simple consultation. Le problème dans tout ça, c’est que je devais rentrer à la maison avec Mélanie pour qu’elle puisse prendre ses affaires et se rendre à l’aéroport à temps pour ne pas louper son avion de retour… Nous avons donc du abandonner Loick qui n’était toujours pas passé à 15h (malgré une arrivée vers 13h). Nous sommes rentrés très rapidement prendre les affaires et j’ai donc déposé Mélanie à la station de métro pour qu’elle se rende à l’aéroport. C’était 11 jours que nous avons adoré, ça nous a fait énormément plaisir qu’elle nous rejoigne pour ce bout d’aventure :).

 

Pour la fin de cette fameuse histoire d’écureuil, Loick n’est rentré que vers 20h30 car ils ne l’ont pris en charge qu’à 19h, après 7h d’attente… N’ayant pas de nouvelles de l’après midi puisque l’hôpital n’avait pas la wifi, cela commençait à m’inquiéter, mais heureusement, des voisins m’ont prêté un téléphone pour appeler les urgences et apprendre qu’ils l’ont laissé sortir et qu’il ne devrait pas tarder ! Au final, les urgences se sont renseignées et ont appris qu’il n’y avait plus de cas de rage depuis les années 2000, et que Loick était donc hors de danger (sachant qu’on s’était fait vaccinés pour ça), c’est pourquoi ils ont simplement soigné la plaie. C’est assez fou car en 3 mois et demi en Amérique du sud (supposé dangereux) nous n’avons eu aucun vrai problème de santé, aucune morsure animale et cela fait 15 jours que nous sommes au Canada et nous avons déjà dépensé 1200$ d’intervention médicale ! 😅 Comme quoi le danger n’est pas forcément là où on l’attend

 

 

 

Prochaine destination : Montréal pour notre dernier jour, des idées?

 

 

 

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. papy et Jocelyne

    quel beau panorama ,une histoire merveilleuse que vous aurez toute votre vie .Profitez en bien
    en attendant de te connaitre Orane gros bisous

    5 janvier 2018 Répondre
    • Orane_Lbt

      Coucou papy et Jocelyne,
      Merci pour ce petit message, ça nous fait plaisir que vous suiviez nos aventures !
      Malheureusement, nous n’avons pas pu voir la famille Chuisnard qui était parti en vacances mais effectivement, le Canada c’est vraiment très beau :). On essaye d’en profiter un maximum ! Gros bisous Papy !

      Je serais vraiment ravie de vous rencontrer ! (Orane)

      5 janvier 2018 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :