J+122 S’essayer à la pêche blanche…
Amérique du Nord Canada Défi Montréal

J+122 S’essayer à la pêche blanche…

Défi n°112 proposé par Françoise Fajon-Marchal et Benjamin Lapeyre : « Tester la pêche sur glace ! »

 

Sur notre petit programme canadien, nous avions prévu de faire de la pêche sur glace aujourd’hui. Cela fait plusieurs jours que nous envoyons des mails aux structures qui proposent l’activité et qui me répondent toutes que ça ne commence pas avant début janvier… Seulement, hier, nous sommes tombés sur le site du centre de pêche de Chez Robert, que je vous conseille notamment pour cette vidéo, et nous avons donc compris, au vu des pages du site, que ça commençait en décembre. Nous avions la possibilité de réserver en ligne mais n’ayant qu’une confiance moyenne en ce site et ne sachant pas s’il fallait un permis pêche, nous nous sommes décidés à aller sur place directement. Par chance, Mélanie était tombée sur Facebook sur un parc canadien où se trouvait de nombreux animaux, et après vérification de l’adresse, il s’est avéré que c’était à 1h30 de Montréal, mais du côté du centre de pêche, qui se trouve à mi-chemin. Notre plan B était ainsi tout trouvé (bien qu’étant donné que nous avons un kilométrage limité sur la voiture, il ne faudrait pas aller trop loin…).

 

Une fois levés et fin prêts, nous nous dirigeons donc vers ce fameux centre de pêche. Nous passons le petit village d’Oka, qui ressemble vraiment à une petite ville nordique de bord de mer, et nous arrivons enfin au centre de pêche. Premier problème, la grille est fermée devant. Nous allons donc sonné à la maison d’à côté et nous tombons sur la femme de Robert qui nous explique que c’est fermé et qu’en fait il n’y a pas de pêche en décembre… Raté… On lui demande si elle connait d’autres centres de pêches aux alentours, mais d’après elle, il n’y a qu’eux. Ayant vu quelques kilomètres avant, une pancarte avec un poisson, on se décide à faire demi-tour avant de comprendre qu’il s’agissait d’une simple auberge. Nous étions un peu dégoutés… Nous avons donc décidés d’opter pour le plan B et de se rendre au parc Oméga à 80km d’ici. Au bout d’une dizaine de kilomètres, on observe des petites cabanes qui ressemblent à celles pour la pêche. Ni une, ni deux, on décide de faire demi-tour, sait-on jamais.

 

En arrivant, on voit le panneau « pêche sur glace – réception  » et nous descendons de la voiture pour aller demander la possibilité d’en pratiquer. On tombe sur un monsieur d’une cinquantaine d’années avec un accent très très prononcé. Miracle ! Non seulement il n’y a aucun soucis pour faire de la pêche sur glace aujourd’hui, mais en plus de ça, nous n’avons besoin d’aucun permis ! Ajoutons à cela, qu’il lui reste une petite cabane qu’il nous fait à 30$ au lieu de 50$ parce qu’il était déjà midi ! Et puis, bien évidemment, nous avons pu louer tout le matériel chez lui ; 10 cannes à pêches, 10 trous, des appâts et des vers. Au total, nous avons eu pour 50€ pour cette activité tous les 3. Il nous donne quelques explications mais avec cet accent, nous n’avons compris que la moitié, pour être tout à fait honnêtes.

 

On embarque le matériel, on va se garer et son collègue en motoneige débarque avec un accent encore plus compliqué à déchiffrer. Nous avons donc embarqué avec lui, à bord de son bolide, pour qu’il nous amène sur la glace. Une fois sur place, il nous a fait les trous et il nous a lancé le feu dans notre petite cabane, feu qui était plus que requis. Parce qu’hier on se plaignait du froid, mais il en est rien du tout comparé à aujourd’hui. -24°c affiché et je ne sais pas combien on était sur le ressenti mais certainement plus qu’hier, surtout en plein vent. Ce gentil monsieur nous a expliqué la marche à suivre pour le planter des cannes parce que, bien entendu, avec ce temps, hors de question que l’on reste dehors à attendre qu’on est une touche. Nous avons donc préparer nos cannes et nous sommes sortis pour les mettre en place, munis de notre louche pour briser la glace qui se reforme en quelques minutes.

 

Une fois notre installation prête, nous avons attendu en nous relayant pour aller briser la glace et vérifier les cannes à pêches. Nous avons également pique niquer, et, petite péripétie supplémentaire, au moment de manger les Skittles (forcément congelés par ce temps là), Loick s’est tout simplement brisé la dent. Il ne l’a pas senti tout de suite et pourtant sa dent s’est totalement fendue jusqu’à la racine… Forcément, le dentiste s’est vite ajouté au programme de demain !

 

Et pour en revenir à la pêche, au bout de quelques heures, toujours aucune touche et aucun poisson en vue. Tu m’étonnes, par ce temps ils doivent être tout aussi congelés que nous…! Du coup, vers 16h, avant que la nuit tombe, nous avons remballé le matériel et nous avons fait le retour en motoneige sous le soleil couchant. C’était une activité vraiment sympathique, très insolite et trouvée par chance. Dommage que nous soyons rentrés bredouille, mais le gars nous a expliqué que les personnes en face de nous qui étaient plus avancé sur la glace, avait pêcher du poisson, donc il aura fallu se mettre plus loin. Avec ce froid un petit peu inattendu, ils ont justement prévu d’installer demain toutes les cabanes que nous avions vu à l’entrée,  les mettre sur la glace pour la saison ! Peut être qu’on réessaiera plus tard, histoire de vous montrer un beau poisson !

 

 

Prochaine destination : Montréal, des idées?

 

 

 

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

01 Comment

  1. Christèle

    Tant pis pour le poisson 🐟 mais ça donne envie ; c’est magnifique cet endroit ; neige et soleil …

    30 décembre 2017 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :