J+101 En route pour Medellín…
Amérique du Sud Colombie Défi

J+101 En route pour Medellín…

Défi n°90 : Changer de plans suite à des retards de bus.

 

J’en suis désolée d’avance mais on va encore vous parlez de transport, et de bus pour changer ! Quelle surprise ! Et oui, mais nous avons dû faire face à de nouvelles petites galères qui nous ont fait changer légèrement nos plans, en devenant une nouvelle fois notre défi du jour, malgré nous. Tout à commencer lorsque nous avons du prendre le bus pour Cali, car j’avais lu sur internet 7h de trajet, alors que le gars de notre hôtel était plutôt parti sur du 11h de route… Ayant une réservation pour un hôtel à Cali pour ce soir, nous avions décidé de prendre un bus pour 10h afin qu’il nous dépose aux alentours de 21h.

 

Réveil à 9h, on s’active et on se prépare, après avoir rendu les clés et payé la chambre, nous arrivons au terminal de Cali à 10h05 en espérant ne pas avoir loupé le bus de 10h. Sur place, toujours des stands de compagnie de bus alignées les unes aux autres avec le nom de leurs destinations. On se met à la recherche d’une pancarte qui annonce Cali avant d’entendre quelqu’un nous criait cette destination en nous faisant signe. Il nous explique qu’ils partent maintenant, qu’il y en a pour 10h de trajet, et que ça sera 50 000 COP chacun (= 14€). On ne va pas chercher plus loin, on récupère notre ticket et on monte dans ce minibus.

 

On était pas sur un super-confort et on était en compagnie d’un chauffeur adoptant une bonne conduite saccadée en montagne qui nous donnait pas mal la nausée. Nous nous sommes arrêtés plusieurs fois et notamment à 14h pour aller manger dans des petites cahutes tenues par les locaux. Ne sachant pas combien de temps on allait rester, je suis partie en quête d’un truc rapide à emporter pour pouvoir manger un bout. Je me dirige vers un truc de poulet (y a que ça ici), en demandant 2 plats à emporter. Elle me baragouine un espagnol incompréhensible et elle me ramène un grand sachet en plastique pour 12000 COP. Je remonte dans le bus et en ouvrant, je me rends compte qu’on s’est vraiment pas comprises. Elle m’a filé 2 POULETS ENTIERS, 2 poulets rôtis au four, si vous préférez ! Étant donné qu’on avait pas beaucoup plus de monnaie, on a enfilé les deux fourchettes du fond de notre sac et nous avons donc mangé du blanc de poulet en le décortiquant comme on a pu. Ça a eu même le mérite de faire rigoler les gens du coin ! Du coup, forcément on a pas tout fini et on s’est dit que ça nous ferait déjà ça pour le repas de ce soir. Bref, au final on s’est dépêchés alors que le chauffeur c’était tranquillement commandé un plat du jour avant de nous informer que nous devrions arriver sur Cali entre 19h et 20h, en voilà une bonne nouvelle !

 

 

Après ce petit épisode, on a récupérer pas mal de gens, avec un bus tellement plein qu’il y avait des gens à même les marches… Et alors, on a surtout pas compris COMMENT LES GENS FONT POUR DORMIR ! C’est à dire que tout le monde dormait, en position assise, sur un siège dur comme fer, malgré les secousses incessantes et les virages à répétition. Franchement on a immortalisé ça car leurs positions sont improbables et nous avons même assisté à la chute d’un petit qui s’est endormi du mauvais côté et qui en plain virage, nous a fait un 360 mémorable!

 

 

 

Malgré que les paysages de jungle montagneuse colombienne par un coucher de soleil soient magnifiques, on commençait à en avoir marre et à s’impatienter. On voit que les gens commencent à se préparer et on distingue une ville relativement grande à quelques kilomètres. Étant donné qu’il était quasiment 20h, nous nous sommes dit que ça devait être Cali, seulement, une fois au terminal, petite désillusion, nous ne sommes qu’à Popayan. On regarde qu’il reste une centaine de kilomètres avant Cali, donc on espère y être dans une bonne heure. Beaucoup de personnes descendent à Popayan et nous ne sommes plus beaucoup à rester dans le bus, on allait pouvoir enfin respirer un peu. Mais tout ça, c’était sans compter sur la meuf juste à côté de nous, qui a vomi tout le long du voyage, avec une odeur infecte que nous nous sommes trimballés pendant 3 heures ! Ah oui, parce qu’au lieu du 19h/20h annoncé ce midi, nous sommes arrivés à 23h30… Au terminal de Cali, nous hésitions entre aller rejoindre notre hôtel bien qu’il soit déjà bien tard, ou enchainer avec un bus de nuit pour Medellín.

 

Au final, deux compagnies proposent le trajet mais seule l’une d’entre elle a un départ en pleine nuit. Il nous annonce 7h de trajet pour 55000 COP et un départ initialement prévu à 3h30. Seulement, si on arrive à avoir un groupe suffisamment grand, ils acceptaient de partir vers minuit pour arriver en début de matinée à Medellín. On est allés grignoter un bout avant d’apprendre que nous étions enfin au complet et que nous pouvions partir. On rejoint le départ et à notre plus grand regret, nous découvrons qu’il s’agit d’un nouveau minibus pas confort avec les deux sièges devant nous qui se baissent au complet mais pas les nôtres. Obligés de se mettre à moitié en boule, nous avons passé l’une des pires nuit de bus de tous les temps… Et je vous le met dans le mile, au lieu d’arriver à 7h, nous sommes arrivés à 10h. Amour, joie et volupté.

 

Prochaine destination : Medellín, des propositions de défis?

Vues récemment

J+353 Le grand retour !

J+352 L’alphabet des villes…

J+351 Terminer nos tatouages…

J+349 Rencontrer Himanshu…

J+348 Dire Chalo Chalo au conducteur !

Disqus shortname is required. Please click on me and enter it

02 Comments

  1. Jacky LORETTE

    Tout se déroule délicieusement bien pour vous et j’en suis très heureux.
    Trois défis pendant votre séjour à New York :
    Compter les bréchets de poulet au MC Sorleys Old Ale House et y demander à quoi servait le clairon (ou trompette) pendu à un mur.
    Compter les licornes sur les tapisseries de The Hunt of the unicorn aux Cloisters
    Rendre hommage à John Lennon à votre façon.
    Excellente continuation.
    Jacky Lorette

    8 décembre 2017 Répondre
    • Orane_Lbt

      Merci Monsieur Lorette, j’espère que tout se passe bien pour vous aussi !
      On a noté tous ces nouveaux défis et on vous en remercie, notre semaine à New York risque d’être rythmée :).
      Au plaisir,
      Orane et Loick.

      8 décembre 2017 Répondre

LEAVE A COMMENT

%d blogueurs aiment cette page :